N° 49
 
ACCUEIL - SOMMAIRE

dossier :

confluences :

ARTICLES    ENTRETIENS
A VOIR    LIVRES
CD    DVD
 
AIDEARCHIVES
ArtsLivres EDITION
ECRIVAINS
SALON
ARTS
EXPOS
MUSEO
ARCHEO
HISTOIRE
PIONNIERS
ANTHROPO
MYTHES
PSYCHO
SF
BD-MANGA
TOKUSATSU
culture/politique/sciences
   
KOUNEN Jan - Carnets de voyages intérieurs GIMENO-PONS Vincent - Marché de la Poésie – Entretien N°2 CHAUVIN Marie-Agnès - Devenez Androgyne, ça ira mieux DORST Tankred - Moi, Feuerbach RICHARD Mathias - Machine dans tête LONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court BOUHLAL Siham - Anefgou ou la mort subite du nourrisson STROH Olivier - Qui dirige le monde ?
 
Enregistrez vos MENUS
THEMATIQUES
Nos SPECIALITES
MONDE SYNOPTIQUE
AMERIQUES
LITTERATURES / pays
LIVRES
DISQUES
META-RUBRIQUES
 
 
 
 


 
 
 
MARTIALIS Marcus Valerius, dit MARTIAL - EpigrammesMARTIALIS Marcus Valerius, dit MARTIAL
Epigrammes
 
[27] Arléa
 
160 pages - 12,96 €
ISBN 10: 2-86959-529-8
2
1 0
1 0
explication
du barème
ArtsLivres
TexteIconographiePertinenceObjet
 Informatif/Intéressant
 Pagination > 450 p.
 Historicisant
 Universitaire
 Appareil critique
 Cartes
 Dessins / Croquis
 Photos / Reproductions
 Quadrichromie
 Griffe originale
 Concision
 Cohérence
 Esprit / Génie
 Pluridisciplinaire
 Sujet original
 Cartonné / Relié
 Grand format
 Papier spécial
 Maquette / Typographie
 Autres / Cachet

Esprit libre que celui de Martial qui n'eut peur ni des mots ni des images. A ses épigrammes vertement licencieux s'ajoute un sens féroce de la répartie, propre à pourfendre quiconque. Voici une sélection de son oeuvre, avec traductions littérale et versifiée, parfois discutables.

Comme Catulle dont il s'est parfois réclamé, cet ami de Juvénal, de Quintilien et de Pline le Jeune, n'avait la langue dans sa poche et savait retourner une situation par simple habilité de la langue. Cela présuppose chez lui un esprit vif et une intelligence peu commune, à en juger par le faible nombre d'auteurs à faire montre de pareil talent.

Le présent Ouvrage

La préface et les notes sur Martial (38 ?/41? - 101 ?/104? ) et l'épigramme, toutes de Dominique Noguez, permettent de mieux situer le personnage et son œuvre, sans viser à l'exhaustivité. A l'image du reste de l'œuvre du Romain ( né en Hispanie, comme Sénèque dont il est contemporain ), la majorité des épigrammes retenues ici portent sous la ceinture, et avaient de quoi irriter ou laisser interdit ses récipiendaires ; exemple :

Ta queue, Léon, est aussi grande
Qu'est long ton nez.
Ainsi peux-tu, dès que tu bandes,
La renifler (VI, 36)

Le principal intérêt de ce recueil est dans la présentation tripartite des épigrammes : la version latine est suivie d'une traduction littérale, avec en belle page la traduction versifiée de l'auteur qui, ici ou là, s'est effacé devant d'illustres prédécesseurs comme Marot ou Voltaire. Ce triple agencement est précieux, car il permet :
1. un bon aperçu de la concision et de la richesse du latin ;
2. une meilleure saisie de l'esprit original ; et
3. une confrontation entre l'original et le rendu du traducteur.

Naturellement, on peut regretter une anthologie au lieu de l'œuvre entier, car pourquoi se priver du reste ? Certes, c'est le privilège de l'éditeur et de Dominique Noguez, mais cela, ajouté à ses libres adaptations, privent cette version de toute prétention éventuelle à devenir une référence, malgré la qualité de certaines traductions telles les deux suivantes, la première précédée de sa traduction littérale :

. « Mais que nos années soient bien comptées et que soit ôté du meilleur de notre vie tout ce qu'en ont enlevé les sombres fièvres ou le lourd abattement ou le méchantes douleurs : nous sommes des enfants et nous semblons des vieillards (p.94) ».

Si nous comptons bien nos années et séparons
Les jours que nous ont pris la sombre dépression,
Les pénibles fièvres et les douleurs cruelles
De ce qui, dans la vie, fut la meilleure part,
Nous sommes des enfants dans la peau de vieillard (VI, 70)


. Tu veux, Polla, cacher les rides de tes flancs
En les masquant avec de la pâte de fèves.
Cet emplâtre peut tromper la vue, pas mes lèvres.
Petit mal que l'on cache n'en paraît que plus grand (III, 42)


Passons maintenant aux traductions et adaptations.

. Le célèbre « tu [me] poursuis, je [te] fuis ; tu [me] suis, je [te] poursuis. Tel est mon tempérament : je ne veux pas ton 'je veux [bien]', Dindyme, je veux ton 'je ne veux pas' » a été rendu ainsi :

« Tu me cherches, je fuis ! Tu fuis,
Je te cherche ! C'est mon problème :
Je n'aime pas quand tu dis oui ;
Mais quand tu dis non, ah ! que j'aime ! »

La recherche du quatrain en octosyllabes rimés a inutilement alourdi l'exposé, avec en outre une déplorable scission et d'un renvoi du second élément au vers suivant. S'agissant en traduction de rendre le sens autant que l'esprit de l'original, voici une version toute personnelle, rimée et en alexandrins :

Tu me suis, je te fuis, Tu me fuis, je te suis,
Ainsi fait que je n'aime que quand tu me fuis…

Le choix de faire moderne a aussi mené Dominique Noguez a opérer des substitutions pour le moins discutables. En effet, pourquoi remplacer des noms courants ( Quintus, etc. ) par des noms français sans lien étymologique ? Dans certains cas, leur conservation aurait maintenu la saveur ; dans les autres, leur omission aurait été préférable, comme cela a d'ailleurs été fait quelquefois.

Et pire, pourquoi introduire des anachronismes comme « psychanaliste », « harakiri », « Brésil », « Mallarmé » ou « Alain » à la place des référents latins ? La recherche de la simplicité ou de l'aisance pour le lecteur moderne n'avait pas besoin d'artifices aussi frustes ! Et quand bien même le lecteur serait ignare ou ne penserait pas que l'Arménie était perçue des Romains comme aussi loin que le Brésil pourrait l'être de nos jours, une note de bas de page suffisait amplement.

En somme, cette anthologie côtoie le bon avec beaucoup de mauvais, et on peine à lui trouver une justification vraiment valable…

Erwan L'HELGOUACH

© 2004-2007 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR) : Archivé édition N°3 : 03.VII.04

* * *

[10]   LIVRES > LITTERATURE / genres > Aphorismes   
 
  al WASHSHA - Le Livre de Brocart  Arabe Classique 
5 : 01.VIII.04
al WASHSHA :
Le Livre de Brocart
2 0
3 0
 

Rédigé à Bagdad au Xe siècle, ce livre est une collection d'aphorismes et pensées savoureuses d'auteurs que le rédacteur avait en haute estime. Commentés et classés par thèmes, on y trouve la sagesse du savoir-vivre, l'amitié, l'amour, les us et coutumes… A recommander. »»»

 
  PUREV Samandbadraa - - Sur la Terre des Mongols  CalliGraphies 
37 : 09.VII.08
PUREV Samandbadraa - BYAMBARENCHIN Bayart-Od :
Sur la Terre des Mongols
1 4
2 2
 

Ouvrage étonnant et quadripartite, mêlant proverbes mongols et extraits d’un voyage du XIXe siècle à des dessins modernes originaux et calligraphies dérivées de l’art classique de la calligraphie chinoise. Une bonne introduction pour (re)découvrir l’univers culturel mongol. »»»

 
 
HUGO Victor - L’Aquarium de la Nuit anonyme - Eloge du Scribe CAGLIARI Georges de - Petits pense-bêtes d’un voyageur sans bagages VINCI Léonard de - Maximes, Fables & Devinettes PERROS Georges - Pour ainsi dire PHYTILIS Jacques - Fragments d’un Poème de la Nature
 
 
[15]   LIVRES > LITTERATURE / genres > Bel Esprit   
 
  VALLA Lorenzo - Sur le Plaisir  Philosophie 
10 : 01.IV.05
VALLA Lorenzo :
Sur le Plaisir
1 0
3 4
 

Publié en 1431, De Voluptate est un étonnant réquisitoire envers la liberté de chacun, sans entraves sociales, religieuses ou philosophiques. C'est cette acception large du plaisir que développa cet observateur, authentique et perspicace, qui ne transigea pas avec la vie… »»»

 
  CATULLE - Le Livre de Catulle de Vérone  Bel Esprit 
3 : 01.VII.04
CATULLE :
Le Livre de Catulle de Vérone
1 0
0 1
 

Un beau recueil bilingue des œuvres complètes de Catulle, contemporain de César, poète amoureux, déçu, désabusé même, qui ne perdit jamais ni sa verve ni son vocabulaire des plus verts. On conçoit que tant de successeurs s'en soient inspirés, avec plus ou moins de bonheur… »»»

 
 
FADIMAN Anne - Ex-Libris BILLY Alain - Les Amandes GODARD d’AUCOURT, MARMONTEL, BOUFFLERS, M.C.D.L. - Quatre Contes des Lumières KUSHÂJIM - L’Art du Commensal DES PERIERS Bonaventure - Cymbalum Mundi ZHENG Banqiao - Lettres Familiales
 
 
[6]   LITTERATURES / pays > EUROPE (autres) > Latin   
 
  PHEDRE - Les Fables  Conte/fable 
21 : 21.VI.05
PHEDRE :
Les Fables
0 0
2 0
 

Belle anthologie que celle de Charles Dobzynski pour connaître l'œuvre de cet emblématique poète, qui au XXe siècle est à la Turquie ce que Tagore est à l'Inde. Ses poèmes chantent son amour des hommes, son engagement politique, son exil, ses voyages, et sa sensibilité… »»»

 
  CATULLE - Le Livre de Catulle de Vérone  Bel Esprit 
3 : 01.VII.04
CATULLE :
Le Livre de Catulle de Vérone
1 0
0 1
 

Un beau recueil bilingue des œuvres complètes de Catulle, contemporain de César, poète amoureux, déçu, désabusé même, qui ne perdit jamais ni sa verve ni son vocabulaire des plus verts. On conçoit que tant de successeurs s'en soient inspirés, avec plus ou moins de bonheur… »»»

 
 
BABRIUS - Fables Esopiques SUETONE Caius - Vie de Caligula I : sa famille et son sacre SUETONE Caius - Vie de Caligula II : ses cruautés et ses exactions SUETONE Caius - Vie de Caligula III : ses fanfaronnades, son habillement, sa mort
 
 
[37]   THEMATIQUES > LITTERATURES > Poésies   
 
  GIMENO-PONS Vincent - Marché de la Poésie – Entretien N°2   Edition 
49 : 01.VI.13
GIMENO-PONS Vincent :
Marché de la Poésie – Entretien N°2
 

Entretien N°2. Huit ans après notre entretien de 2005 avec le commissaire du Marché de la Poésie ( officieusement le premier salon en France de l’édition indépendante tous genres confondus ), retour sur les 31 années de cet événements emblématique. »»»

 
  al WASHSHA - Le Livre de Brocart  Arabe Classique 
5 : 01.VIII.04
al WASHSHA :
Le Livre de Brocart
2 0
3 0
 

Rédigé à Bagdad au Xe siècle, ce livre est une collection d'aphorismes et pensées savoureuses d'auteurs que le rédacteur avait en haute estime. Commentés et classés par thèmes, on y trouve la sagesse du savoir-vivre, l'amitié, l'amour, les us et coutumes… A recommander. »»»

 
 
LALONDE Gabriel - Les Sexes Ivres SHANKARA ( attribué à ) - La Vague de Béatitude anonyme - La Légende des Soleils VINCI Léonard de - Maximes, Fables & Devinettes BABRIUS - Fables Esopiques AUXEMERY Jean-Paul - Réflexions sur la Création
 
 

     
APHORISMES :
nos préférés
 
al WASHSHA - Le Livre de BrocartPUREV Samandbadraa - - Sur la Terre des Mongols
 
APHORISMES :
dernières entrées
 
PUREV Samandbadraa - - Sur la Terre des MongolsBILLY Alain - Les Amandes
HUGO Victor - L’Aquarium de la NuitCAGLIARI Georges de - Petits pense-bêtes d’un voyageur sans bagages
anonyme - Eloge du ScribePHYTILIS Jacques - Fragments d’un Poème de la Nature
PESSOA Fernando - En Brefal WASHSHA - Le Livre de Brocart
 
BEL ESPRIT :
dernières entrées
 
KUSHÂJIM - L’Art du CommensalBILLY Alain - Les Amandes
ANDREINI Isabella - Lettres à mes AmantsZHENG Banqiao - Lettres Familiales
LA MOTHE LE VAYER François - Hexameron RustiqueLA MOTHE LE VAYER François - L'Antre des Nymphes
DELVAU Alfred - Lexique Erotique IllustréVALLA Lorenzo - Sur le Plaisir
 
LATIN :
dernières entrées
 
SUETONE Caius - Vie de Caligula I : sa famille et son sacreSUETONE Caius - Vie de Caligula II : ses cruautés et ses exactions
SUETONE Caius - Vie de Caligula III : ses fanfaronnades, son habillement, sa mortPHEDRE - Les Fables
BABRIUS - Fables EsopiquesCATULLE - Le Livre de Catulle de Vérone
 
 
Barèmes | Charte | Chroniquer | Echos | Equipe | Legal | Soutien | Plan du site
 

© 2004-2008 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR)