N° 49
 
ACCUEIL - SOMMAIRE

dossier :

confluences :

ARTICLES    ENTRETIENS
A VOIR    LIVRES
CD    DVD
 
AIDEARCHIVES
ArtsLivres EDITION
ECRIVAINS
SALON
ARTS
EXPOS
MUSEO
ARCHEO
HISTOIRE
PIONNIERS
ANTHROPO
MYTHES
PSYCHO
SF
BD-MANGA
TOKUSATSU
culture/politique/sciences
   
KOUNEN Jan - Carnets de voyages intérieurs GIMENO-PONS Vincent - Marché de la Poésie – Entretien N°2 CHAUVIN Marie-Agnès - Devenez Androgyne, ça ira mieux DORST Tankred - Moi, Feuerbach RICHARD Mathias - Machine dans tête LONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court BOUHLAL Siham - Anefgou ou la mort subite du nourrisson STROH Olivier - Qui dirige le monde ?
 
Enregistrez vos MENUS
THEMATIQUES
Nos SPECIALITES
MONDE SYNOPTIQUE
AMERIQUES
LITTERATURES / pays
LIVRES
DISQUES
META-RUBRIQUES
 
 
 
 


 
 
 
ADORNO Theodor Wiesengrund - Mes RêvesADORNO Theodor Wiesengrund
Mes Rêves
Titre original : Traumprotokolle
[33] Seuil (Le)
 
147 pages - 17,50 €
ISBN 13: 978-2-234-05882
2
1 0
1 0
explication
du barème
ArtsLivres
TexteIconographiePertinenceObjet
 Informatif/Intéressant
 Pagination > 450 p.
 Historicisant
 Universitaire
 Appareil critique
 Cartes
 Dessins / Croquis
 Photos / Reproductions
 Quadrichromie
 Griffe originale
 Concision
 Cohérence
 Esprit / Génie
 Pluridisciplinaire
 Sujet original
 Cartonné / Relié
 Grand format
 Papier spécial
 Maquette / Typographie
 Autres / Cachet

Sélection personnelle de ses rêves : Theodor Wiesengrund Adorno (1903-1969) semble avoir consigné tous ses rêves au réveil, brièvement mais parfois avec précisions imbriquées. L’ensenble est riche, mais pâtit de l’absence d’explication : une fainéantise des éditeurs ?

Sociologue, philosophe et musicologue, Adorno avait le caractère nécessaire à cette multiple formation, sensible et ouvert d’esprit. Sans doute était-il familiarisé avec les rudiments de psychologie et de psychanalyse : « nos rêves ne sont pas seulement les uns aux autres parce qu’ils sont nôtres, mais aussi parce qu’ils constituent un continuum, appartiennent à un monde homogène (p.103) ». Le présent recueil ne reprend que la sélection qu’il en fit ( janvier 1934 – avril 1969 ) , avec de grandes coupes claires à en juger par les intervalles de temps sans notation. Comme cela est expliqué en annexes, la plupart des noms propres ont été changés ou réduits à une initiale, pour préserver l’anonymat des personnes concernées.

La longue postface qui clôt le volume est sans grand intérêt : elle relève bien les éléments marquants de ces rêves, mais l’absence d’explication et d’amplification en fait une glose quasi stérile ; de l’aveu même de son auteur : « j’ai pour ma part du mal à croire à mes propres rêves, mais peu importe (p.140) ». Or justement si ! Là est toute l’importance, et l’erreur manifeste des éditeurs ( Suhrkamp, Seuil ) : outre remplir des pages avec peu d’informations nouvelles, cette absence de contexte rend les rêves d’Adorno peu interprétables pour le lecteur, quand bien même sensibilisé à la psychologie des profondeurs. Ainsi, dans la plupart des cas, ceux-ci ne sont plus qu’exposés bruts, parfois amusants ou intéressants, mais sans clés pour embrasser toutes leurs richesses, hormis quelques rares précisions données par l’intéressé.

Par exemple, les exécutions ( la sienne et d’autrui ) sont récurrentes dans tous ses rêves : « je le savais : tout ce que je faisais en rêve avait pour objectif l’autodestruction. Mais le rêve lui-même voulait me donner une leçon à ce propos et me guérir (p.60) », l’inconscient ( le Soi ) semble avoir tenu à infléchir l’attitude consciente d’Adorno, même à haut prix. Le rêve a souvent en effet une fonction didactique et compensatoire au moi conscient, quoique souvent ignorée, mais dont ce philosophe était parfaitement conscient. Ailleurs, c’est une parodie explicite à certaines théories, ainsi que le comprit sa femme ( rêve du 20 mars 1955 ). Cet autre exemple illustre la sagesse du Soi qu’Adorno appelle « J. ( Surmoi ), p.78 » ), telle que souvent décrite à l’approche de la mort : « mardi prochain le vieux coq fête son quatre-vingt-cinquième anniversaire. J’ai rêvé : que peut-on offrir au vieux coq pour son quatre-vingt-cinquième anniversaire, quelque chose dont il ait l’usage ? Réponse : un guide à travers le royaume des morts (p.38) ». C’est certainement un des meilleurs cadeaux qu’on puisse donner à cet âge. Enfin, cet autre rêve, plus profond qu’il n’y paraît : « la vie est un mythe, la preuve : la racine βί dans βίος, vi dans vita serait identique à μυ (p.75) ». La philologie tranchera, mais sur le plan symbolique, le mythe est de fait une illustration de la vie psychique, une projection des interactions entre les complexes inconscients.

D’une manière générale, l’érotisme récurrent et la quantité de personnalités féminines fortes suggèrent que l’Allemand ait été en bons rapports avec son anima ( son principe de relation ou éternel féminin ), encore que les nombreux « bordels » invitent à quelque réserve. A en juger par ces textes, Adorno semble avoir eu des affinités particulières avec Shakespeare, Hegel, Anatole France, Claude Debussy ; mais cette dernière francophilie semble être compensée par la double récurrence d’un triangle isocèle néfaste, ayant la Seine pour base et Montmartre pour sommet… On peut aussi remarquer la quantité de rêves anti-nazis, dont un de 1942 (!) parlant déjà de la chute de Hitler, souvent figuré en fanfaron. Plus intéressant est l’apparition du tricératops et d’autres dinosaures, dont la postface a admirablement relevé l’intérêt : à l’époque d’Adorno, ces créatures n’étaient pas dans l’imagerie populaire, et signent donc une érudition active : l’interprétation est malaisée, mais la symbolique primitive est claire. A noter que les animaux sont présents : « il me tendit un passeport allemand de 1879. On lisait sur sa dernière page, en guise d’adieux : ‘Maintenant va dans le monde, petit louveteau !’ (p.77) », ou plus loin encore, « parfois, nous nous embrassions, le chien et moi (p.83) »…

Enfin, ces rêves sont souvent drôles, Adorno précise s’être souvent réveillé en riant : « il y a quelques semaines, j’ai rêvé qu’on me demandait :comment est-il donc possible que quelqu’un comme vous perde son temps en mondanités ennuyeuses ! Sans hésiter je répondis : parce que j’aime tant sentir la poudre (p.39) ». L’autodérision, côtoie le blasphème ( comme dans un célèbre rêve de Jung sur l’Eglise ) : « Saint Charles Borromée a, dit-on, tenté de se faufiler dans l’anus du Crucifié. A la suite d’un miracle, celui-ci se serait ouvert et Borromée y aurait totalement disparu, raison pour laquelle on l’a sanctifié. Ce qui n’était pas tout à fait clair, c’était s’il avait accompli cet acte sur un Jésus vivant ou sur une sculpture. Je le vis tout de même grimper en tournant sur une croix et s’affairer entre les jambes du Christ (p.71) ». C’est une illustration de comment le Soi n’a que faire des conventions, qu’il n’hésite pas à souiller quand elles sont contraires à son sens de la vie.

Aussi un analyste reconnu serait-il le bienvenu pour apporter plus d’éclaircissements à ce recueil, qui doit receler des richesses insoupçonnées de la part de cet intéressant Allemand.

Philippe CESSE

© 2004-2007 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR) : Archivé édition N°34 : 16.VI.07

* * *

[62]   LIVRES > LITTERATURE / genres > Témoignage   
 
  OSSORGUINE Mikhaïl - Les Gardiens des Livres  Témoignage 
13 : 11.XII.05
OSSORGUINE Mikhaïl :
Les Gardiens des Livres
1 2
1 2
 

Alors que les bolcheviques fermaient les librairies, à Moscou la Librairie des Ecrivains résista de 1918 à 1922, aidant les livres à circuler et aux intellectuels à ne pas mourir de faim. Faute de papier, elle lança aussi une série d’illustrations et livres manuscrits, dont un de Tsvétaïeva. »»»

 
  SEIERSTAD Asne - Le Libraire de Kaboul  Témoignage 
5 : 01.VIII.04
SEIERSTAD Asne :
Le Libraire de Kaboul
2 0
3 0
 

Un vibrant témoignage romancé du quotidien des Afghanes et Afghans à la fin du règne des Talibans. Mais pas seulement, puisque us et coutumes sont décrits en détail, avec les pensées et commentaires des intéressés. Récit et plume franchement remarquables. »»»

 
 
FRANCOEUR Marie & Louis - Plus fort que la mort Anonyme - Roman d’un inverti-né LONDON Jack - Ce que signifie la vie pour moi HOLT Anne - Bienheureux ceux qui ont soif… PERCHAN Robert - La Chorée de Perchan HELYS Marc - L’Envers d’un Roman
 
 
[10]   Nos SPECIALITES > PSYCHO-ANALYSE > Rêves / Visions   
 
  JUNG Carl Gustav - L’Analyse des Rêves T.1-2  Rêves / Visions 
30 : 14.XI.06
JUNG Carl Gustav :
L’Analyse des Rêves T.1-2
4 0
3 0
 

Riches et sémillantes analyses : d’une série de rêves d’un quinquagénaire en analyse chez Jung, celui-ci les partage avec des participants avertis en sollicitant et développant leurs contributions. Ces notes sont un éclairant témoignage de l’interprétation junguienne des rêves. »»»

 
  DUBOIS Claude - Gisements de Rêves  Rêves / Visions 
48 : 01.IX.12
DUBOIS Claude :
Gisements de Rêves
2 0
4 0
 

Archéologue et historien des mines, Claude Dubois est aussi analyste de rêves, ici basés sur les symboliques de la terre, des mines et des sources. Ses intéressantes explications archétypiques, mythologiques et historiques sont émaillées de confidences sur son propre parcours. »»»

 
 
JACCARD Pierre - L’Inconscient / Les Rêves / Les Complexes JAFFE Aniéla - Apparitions BETHARDS Betty - Interprétez vos Rêves JACOBI Jolande - Complex / Archetype / Symbol in the psychology of C. G. Jung KUROSAWA Akira - Rêves (1990) ARTEMIDORE d’Ephèse - La Clé des Songes
 
 
[14]   MONDE SYNOPTIQUE > DEUTSCHE WELT > Penseurs   
 
  JUNG Carl Gustav - L’Analyse des Rêves T.1-2  Rêves / Visions 
30 : 14.XI.06
JUNG Carl Gustav :
L’Analyse des Rêves T.1-2
4 0
3 0
 

Riches et sémillantes analyses : d’une série de rêves d’un quinquagénaire en analyse chez Jung, celui-ci les partage avec des participants avertis en sollicitant et développant leurs contributions. Ces notes sont un éclairant témoignage de l’interprétation junguienne des rêves. »»»

 
  JAFFE Aniéla - Apparitions  Rêves / Visions 
40 : 28.VII.10
JAFFE Aniéla :
Apparitions
2 0
3 0
 

Les apparitions, ou visions de personnes, sont un phénomène courant mais peu rapportées et confinées au secret personnel ou au cercle des proches. Ce livre est une analyse psychologique publiée en 1978 sur plus d’un millier de témoignages d’hommes et femmes suisses. »»»

 
 
RITTER Johann Wilhelm - Fragments posthumes tirés des papiers d'un jeune physicien GOETHE Johann Wolfgang von - La Forme des Nuages d’après Howard JUNG Carl Gustav - Commentaire sur le Mystère de la Fleur d’Or CARUS Carl Gustav - Voyage à l’Ile de Rügen CONCHE Marcel - Nietzsche et le Bouddhisme SIMMEL Georg - Kant et Goethe
 
 

     
CHEZ CET EDITEUR :
nos préférés
 
MANKELL Henning - Le Retour du Professeur de Danse
 
TEMOIGNAGE :
nos préférés
 
OSSORGUINE Mikhaïl - Les Gardiens des LivresGONZALEZ RODRIGUEZ Sergio - Des Os dans le Désert
SEIERSTAD Asne - Le Libraire de KaboulSEGEV Arieh - Le prisonnier du Kippour
WILDE Oscar - De Profundis
 
TEMOIGNAGE :
dernières entrées
 
DUCHER Guillaume - Les Camps tragiquesDREYFUS Jean-Claude - Souvenirs lointains de Buchenwald et Dora
SEGEV Arieh - Le prisonnier du KippourGONZALEZ RODRIGUEZ Sergio - Des Os dans le Désert
Anonyme - Roman d’un inverti-néFRANCOEUR Marie & Louis - Plus fort que la mort
MAUPASSANT Guy de - En l’AirLONDON Jack - Ce que signifie la vie pour moi
 
REVES / VISIONS :
dernières entrées
 
KOUNEN Jan - Carnets de voyages intérieursJACOBI Jolande - Complex / Archetype / Symbol in the psychology of C. G. Jung
DUBOIS Claude - Gisements de RêvesBETHARDS Betty - Interprétez vos Rêves
HALL James A. - Interprétation Jungienne des RêvesARTEMIDORE d’Ephèse - La Clé des Songes
JACCARD Pierre - L’Inconscient / Les Rêves / Les ComplexesJAFFE Aniéla - Apparitions
 
PENSEURS :
dernières entrées
 
JUNG Carl Gustav - Commentaire sur le Mystère de la Fleur d’OrJAFFE Aniéla - Apparitions
JUNG Carl Gustav - EntretiensCONCHE Marcel - Nietzsche et le Bouddhisme
JUNG Carl Gustav - L’Analyse des Rêves T.1-2CARUS Carl Gustav - Voyage à l’Ile de Rügen
ROOS Theo - Vitamines PhilosophiquesFRIDERICUS N. - Nietzsche le Romain
 
 
Barèmes | Charte | Chroniquer | Echos | Equipe | Legal | Soutien | Plan du site
 

© 2004-2008 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR)