N° 49
 
ACCUEIL - SOMMAIRE

dossier :

confluences :

ARTICLES    ENTRETIENS
A VOIR    LIVRES
CD    DVD
 
AIDEARCHIVES
ArtsLivres EDITION
ECRIVAINS
SALON
ARTS
EXPOS
MUSEO
ARCHEO
HISTOIRE
PIONNIERS
ANTHROPO
MYTHES
PSYCHO
SF
BD-MANGA
TOKUSATSU
culture/politique/sciences
   
KOUNEN Jan - Carnets de voyages intérieurs GIMENO-PONS Vincent - Marché de la Poésie – Entretien N°2 CHAUVIN Marie-Agnès - Devenez Androgyne, ça ira mieux DORST Tankred - Moi, Feuerbach RICHARD Mathias - Machine dans tête LONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court BOUHLAL Siham - Anefgou ou la mort subite du nourrisson STROH Olivier - Qui dirige le monde ?
 
Enregistrez vos MENUS
THEMATIQUES
Nos SPECIALITES
MONDE SYNOPTIQUE
AMERIQUES
LITTERATURES / pays
LIVRES
DISQUES
META-RUBRIQUES
 
 
 
 


 
 
 
BERLIOZ-CURLET Jacques - FBI Histoire d’un empireBERLIOZ-CURLET Jacques
FBI Histoire d’un empire
 
[3] Complexe
 
414 pages - 24,90 €
ISBN 10: 2-8048-0055-5
5
3 0
2 0
explication
du barème
ArtsLivres
TexteIconographiePertinenceObjet
 Informatif/Intéressant
 Pagination > 450 p.
 Historicisant
 Universitaire
 Appareil critique
 Cartes
 Dessins / Croquis
 Photos / Reproductions
 Quadrichromie
 Griffe originale
 Concision
 Cohérence
 Esprit / Génie
 Pluridisciplinaire
 Sujet original
 Cartonné / Relié
 Grand format
 Papier spécial
 Maquette / Typographie
 Autres / Cachet

Documentaire fouillé sur le FBI, depuis sa naissance en 1907 à l’instigation de Charles J. Bonaparte ( petit-neveu de Napoléon ) à l’actuelle tentaculaire machine policière sur laquelle l’emblématique John Edgar Hoover régna 48 ans durant…

Après Robert Littell qui a admirablement décrit la CIA à travers son roman La Compagnie, c’est à un ancien policier français, Jacques Berlioz-Curlet, de dépeindre le FBI de manière factuelle avec les événements qui ont jalonné son histoire : Elliott Ness et Al Capone bien sûr, mais aussi les braquages de banques et la Prohibition, les époux Rosenberg et la Secte de Waco, la lutte contre la drogue avec la Pizza Connection et le terrorisme avec Ben Laden. Chaque tête de chapitre comporte une citation de Tocqueville, toujours d’actualité même pour évoquer ‘Big Brother’. Cette analyse richement documentée est émaillée d’anecdotes souvent savoureuses sur nombre de personnages officiels, de quoi mieux appréhender certaines affaires à retentissement mondial…

John Edgar Hoover : Père du FBI

Devant le Congrès, Charles J. Bonaparte, petit-neveu de Napoléon 1er et Attorney General ( le Ministre de la Justice aux USA ) lança en 1907 la création d’une police de sûreté permanente pour faire appliquer la Loi. En effet, le milieu des affaires ne respectait pas la loi antitrust ( Sherman Act ), et le désordre régnait dans l’attribution des terres conquises à l’Ouest. Ainsi, les premiers combats contre la traite des Blanches furent suivis des débuts du contre-espionnage lors du premier conflit mondial. Mais ce furent les premiers mouvements grévistes et des colis piégés expédiés notamment aux magnats Rockefeller et JP Morgan qui conduisirent Mitchell Palmer à créer la General Intelligence Division. Le 1er août 1919, elle fut confiée à un jeune juriste de 24 ans, John Edgar Hoover, chargée de « rapports sur les communistes, les anarchistes et les révolutionnaires, de même que […] les syndicalistes et syndicats de gauche […] Cela devint le plus grand fichier jusqu’alors connu, où seraient inscrits tous les révolutionnaires, anarchistes et penseurs non-conformistes des Etats-Unis. Arme redoutable à ne pas placer entre toutes les mains (p.57) » ! Cette compilation donna lieu au fameux vendredi noir du 2 janvier 1920 : 3000 mandats, pour placer 2500 travailleurs étrangers dans 33 villes et en expulser 446 autres.

En 1924, Hoover posa ses conditions à l’Attorney General en acceptant le poste de Directeur : « le Bureau devra rompre entièrement avec la pratique des influences politiques […] et ne devra en aucune manière demeurer une pépinière de pistonnés. Les nominations devront être fondées sur le seul mérite personnel. Ensuite, les promotions ne devront être accordées qu’à condition que les hommes prouvent leurs aptitudes professionnelles. Enfin, le Bureau ne rendra de comptes qu’à vous-mêmes (p.91) ». Ces conditions ayant été acceptées, Hoover eut carte blanche pour ses entreprises : il instaura un code de conduite, « tous les efforts devront être entrepris par tous les membres du Bureau pour renforcer la moralité et poursuivre à la lettre la politique définie (p.94) », et planifia les moyens, méthodes et règles de travail communes à toutes les agences. De même « Hoover exigeait de ses hommes une tenue vestimentaire impeccable et l’observance d’une allure extérieure discrète et sobre […] enfin, quiconque, agent ou employé de bureau, contractait des dettes auxquelles il ne pouvait faire face, risquait de s’attirer les foudres du grand patron (p.95-96) ».

Ces prises de position rigoureuses se retrouvent dans la gestion des dossiers. Par exemple, lorsque John Herbert Dillinger, célèbre braqueur de banques et ‘bête noire’ du directeur, fut abattu à la sortie d’un cinéma en 1934 suite à une dénonciation, des voix s’élevèrent dans la presse pour protester contre sa mort brutale : « n’importe quel homme courageux, dit l’éditorial, serait allé à la rencontre de Dillinger pour l’arrêter […] Pourquoi y a-t-il eu tant de peureux, effrayés par un seul homme ? La réponse est dans le fait que les agents fédéraux sont pour la plupart des couards (p.159 ». Ce fut sans doute pour cette raison qu’en 1936, Hoover participa lui-même à l’arrestation d’un autre malfaiteur, Karpis, menotté avec une cravate faute de mieux…

Malgré les controverses à son endroit ( homosexualité ? propension à tout régenter ), Hoover est le père du FBI, une institution avec des relais dans toutes les couches sociales : « combien de fois n’a-t-on pas accusé le Bureau de tenir le rôle d’une véritable police politique, sœur jumelle de la Gestapo (p.197) » ? Ou encore : « la métamorphose du Bureau d’enquêtes était totale. Il s’était véritablement expulsé de sa chrysalide. Ses agents, les G-men que l’on appelait désormais plus ‘enquêteurs’, étaient maintenant armés, formés, mobiles, efficaces dans la recherche des criminels, bénéficiant d’une fulgurante réputation d’invincibilité, se trouvant placés sous les feux de l’actualité, parfois à leur détriment, grâce à une politique de propagande remarquable (p.192) ». Mais n’étaient-ils pas trop endoctrinés par leur Fidelity, Bravery & Integrity ? Au lendemain du 11 septembre 2001, cela donna Famous But Incompetents…

Evolution

La transformation du Bureau se fit aux moyens et méthodes scientifiques les plus avancés de chaque époque, ainsi qu’à la formation de ses membres dans la célèbre école de Quantico, en Virginie, véritable West Point pour la Police. Compagnonnage sur le terrain et mise à jour des connaissances sont fortement encouragés et ensuite récompensés en montant dans la hiérarchie. Aujourd’hui, le FBI se préoccupe de tous les problèmes de société, avec le meilleur équipement à tous les niveaux : laboratoires de pointe pour la recherche et l’analyse d’indices des lieux de crimes, super ordinateurs pour calculer les statistiques et projections économiques ou criminelles, etc. Depuis, les attentats du 11 septembre 2001 ont poussé ‘Big Brother’ à s’immiscer davantage hors des frontières : Amman, Bogotá, Islamabad, Beijing et même à Paris, où la rue de la Boétie abritait voici encore quelques années une ‘annexe’ de l’ambassade des Etats-Unis, celle des ‘Legal Attachés’…

L’emprise Hoover fut difficile à estomper dans l’esprit des G-men, avec des problèmes d’adaptation même après l’autorisation de porter des chemises couleur et des cheveux plus longs. Et il fallait suivre l’air du temps : embaucher des femmes, entretenir de bonnes relations avec la Presse, respecter les quotas raciaux, admettre que les ennemis des Etats-Unis ne se résumaient pas aux seuls communistes, revoir des méthodes déficientes, etc. La réforme fut longue, et quelques directeurs intérimaires s’y cassèrent les dents. Et c’est sans parler du scandale du Watergate : d’aucuns ont affirmé que si Hoover avait encore été aux commandes, les journalistes ‘plombiers’ n’auraient pas osé leur ‘cambriolage’, et que ce ‘Grand Timonier’ aurait réussi à faire porter le chapeau à la CIA. Cette ennemie institutionnelle, créée en 1946 par Harry Truman, n’est cependant que peu évoquée, si ce n’est pour préciser son rôle de « planifier, développer et coordonner les opérations de renseignement à l’étranger (p.218) ».

Quoi qu’il en soit, la diversification des ennemis obligea le FBI à évoluer des listes syndicales vers le combat journalier contre la criminalité en col blanc, la drogue, les violences urbaines, le terrorisme et la cybercriminalité. A noter que les fichiers d’empreintes digitales se sont modernisés et que le recoupement des recherches se fait désormais par ordinateur sur 17 points de comparaison. Cette masse d’informations est consultable dans tous les Etats de l’Union dans les enquêtes sur les serial killers. Suite à la chute des ‘Tours Jumelles’, les tracasseries envers les Moyen-Orientaux rappelèrent les rafles rouges de Palmer de 1920, et la recherche des immigrés nippons après le bombardement de Pearl Harbor de 1941…

Norah GUENEAU

© 2004-2007 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR) : Archivé édition N°28 : 06.VIII.06

* * *

[3]   Nos SPECIALITES > POLAR & POLICE > Police   
 
  CESSE Philippe - C.S.I / Les Experts : Las Vegas  Police 
19 : 01.V.05
CESSE Philippe :
C.S.I / Les Experts : Las Vegas
 

Sans conteste la meilleure série télévisée en criminalistique, factuelle et crédible, en témoignent son immense succès aux USA, plusieurs saisons et spin-offs ( CSI:Miami et CSI:New York avec des acteurs différents ). Présentation des Experts, CSI : Las Vegas notamment. »»»

 
  SWISTOUNOFF Vassili - Balistique et Criminalistique   Scientifiques 
19 : 01.V.05
SWISTOUNOFF Vassili :
Balistique et Criminalistique
 

Entretien. Pour les fans de bons polars et de la série Les Experts (CSI), nous avons demandé une présentation à un spécialiste. Vassili Swistounoff est assistant auprès d'un expert en balistique inscrit à la Cour d'Appel de Paris, agréé par la Cour de Cassation. »»»

 
 
CARANTA Raymond - Pistolets et Revolvers d'Aujourd'hui, vol. I - II - III
 
 
[24]   AMERIQUES > U.S.A. > Politique   
 
  RITTER Scott - Les Mensonges de George Bush  Politique 
11 : 01.XI.04
RITTER Scott :
Les Mensonges de George Bush
2 0
2 0
 

Cet ancien investigateur de l'UNSCOM, décrit comment son action a été entravée, déformée et instrumentalisée par l'administration Bush, avec les acteurs et les mensonges sciemment construits pour museler les sceptiques et le Congrès, pour mieux engager les USA contre l'Irak. »»»

 
  ZWICK Edward - Couvre-Feu  Action/Thriller 
11 : 01.XI.04
ZWICK Edward :
Couvre-Feu
0 0
0 0
 

Un film prémonitoire : des attaques de cellules terroriste à New York, où se mêlent le complot politique ourdi par la CIA, une armée américaine incarnée par un inquiétant général, et le FBI qui tente de sauver les citoyens en louvoyant entre les intérêts de l'agence et de l'armée… »»»

 
 
MOORE Michael - Fahrenheit 9/11 WALLERSTEIN Immanuel - Sortir du monde états-unien FRACHON Alain - VERNET Daniel - L'Amérique Messianique CESSE Philippe - Barack OBAMA, Chronique d’une Victoire annoncée VICTOR Barbara - La Dernière Croisade LAPHAM Lewis - L'Amérique Bâillonnée
 
 
[9]   AMERIQUES > U.S.A. > Histoire   
 
  SEPULVEDA SCHULZ Claudio - Les Paléo-Indiens  Préhistoire 
14 : 01.I.05
SEPULVEDA SCHULZ Claudio :
Les Paléo-Indiens
 

Des fouilles ( USA, Brésil, Chili ) recensent des peuples caucasiens et négroïdes avant les Amérindiens actuels. Le scénario par le Détroit de Bering n'a jamais reposé sur des preuves directes, il n'était jusqu'ici que l'hypothèse la plus plausible… »»»

 
  THORET Jean-Baptiste - 26 secondes, l'Amérique éclaboussée  Histoire 
10 : 01.IV.05
THORET Jean-Baptiste :
26 secondes, l'Amérique éclaboussée
2 2
2 1
 

Dallas, 22 nov. 1963 : Abraham Zapruder captura en un plan-séquence de 26 sec. John F. Kennedy être transpercé d'une balle. Cette analyse fascinante dresse les répercussions du drame, notamment sa représentation au cinéma américain, dans un bien bel ouvrage. »»»

 
 
Association d’Amitié Franco-Vietnamienne - L’Agent Orange au Viet-Nam CHAMPLAIN Samuel de - Voyages en Nouvelle-France JULIEN Jacques - Big Bear, la révolte KENOI Samuel E. - OPLER Morris - La Chute de Géronimo FROBERT Ludovic - Galbraith SCHIFF Stacy - Benjamin Franklin, la France et la Naissance des Etats-Unis
 
 
[51]   THEMATIQUES > HISTOIRE > XXe siècle   
 
  CESSE Philippe - Femmes Président et Premier Ministre  Rel. humaines 
33 : 18.V.07
CESSE Philippe :
Femmes Président et Premier Ministre
 

Seule une cinquantaine de femmes de par le monde ont été élues ou nommées Président ou Premier Ministre, avec légitimité électorale. La moitié le devraient à une caution patriarcale, inconsciente ou sociale, que ce soit par filiation, mariage, conflits armés ou formation scientifique. »»»

 
  PIERSON Frank - Conspiracy  Bio-Histoire 
9 : 01.X.04
PIERSON Frank :
Conspiracy
2 2
2 2
 

20 janvier 1942, les immenses contraintes économiques qu'imposent à l'Allemagne l'effort de guerre et la résistance alliée, amènent une quinzaine d'officiers nazis et de ministres civils, à se réunir près de Berlin pour sceller le sort des Juifs : la fameuse Conférence de Wannsee. »»»

 
 
collectif - Le Guide Suprême STROH Olivier - Qui dirige le monde ? FROMKIN David - Le Dernier Eté de l'Europe BRAMLY Serge - Le Voyage de Shanghai SEGEV Arieh - Le prisonnier du Kippour SAINEAN Lazare - L’Argot des Tranchées
 
 
[66]   LIVRES > SCIENCES SOCIALES > Histoire   
 
  SCHULZ Regine - SEIDEL Matthias - L'Egypte  Atlas/Guide 
17 : 10.III.05
SCHULZ Regine - SEIDEL Matthias :
L'Egypte
4 4
3 3
 

Un ouvrage de référence, de loin le meilleur sur le marché. Comparé aux titres de L'Univers des Formes chez Gallimard ou L'Art de l'Egypte chez Citadelles-Mazenod, celui-ci est un collectif d'égyptologues allemands, une pure merveille et à un prix défiant toute concurrence. »»»

 
  GRUZINSKI Serge - Les Quatre Parties du Monde  Histoire 
3 : 01.VII.04
GRUZINSKI Serge :
Les Quatre Parties du Monde
3 2
2 2
 

Ce livre, superbement illustré, détaille une réelle mondialisation dès le XVIe siècle : les navires des empires coloniaux et commerciaux, espagnols et portugais, sillonnaient les océans, échangeant hommes, biens, culture et savoirs aux quatre coins du monde… »»»

 
 
LEGRAS Bernard - Lire en Egypte, d'Alexandre à l'Islam CLAUDE Antoine - GOUDEMARE Sylvain - Mémoires de Monsieur Claude TUSSAUD Marie - Mémoires et Souvenirs sur la Révolution Française WEBER Olivier - Routes de la Soie BOMAN Patrick - Boulevard de la Flibuste DECKER Wolfgang - THUILLIER Jean-Paul - Le Sport dans l'Antiquité
 
 

     
POLICE :
nos préférés
 
BERLIOZ-CURLET Jacques - FBI Histoire d’un empireCARANTA Raymond - Pistolets et Revolvers d'Aujourd'hui, vol. I - II - III
 
POLICE :
dernières entrées
 
CESSE Philippe - C.S.I / Les Experts : Las VegasSWISTOUNOFF Vassili - Balistique et Criminalistique
CARANTA Raymond - Pistolets et Revolvers d'Aujourd'hui, vol. I - II - III
 
POLITIQUE :
dernières entrées
 
STROH Olivier - Qui dirige le monde ?CESSE Philippe - Barack OBAMA, Chronique d’une Victoire annoncée
BLIN Arnaud - 11 Septembre – La Terreur DémasquéeFUKUYAMA Francis - D’où viennent les Néo-conservateurs ?
THORET Jean-Baptiste - 26 secondes, l'Amérique éclabousséeKUPCHAN Charles A. - Comment l'Europe va sauver l'Amérique
SUSKIND Ron - Le Roman Noir de la Maison BlancheWOODWARD Bob - Plan d'attaque
 
HISTOIRE :
dernières entrées
 
SITTING BULL ( Tatanka Iyotanka ) - Lettre au Président des Etats-UnisJULIEN Jacques - Big Bear, la révolte
FROBERT Ludovic - GalbraithKENOI Samuel E. - OPLER Morris - La Chute de Géronimo
SCHIFF Stacy - Benjamin Franklin, la France et la Naissance des Etats-UnisCHAMPLAIN Samuel de - Voyages en Nouvelle-France
THORET Jean-Baptiste - 26 secondes, l'Amérique éclabousséeAssociation d’Amitié Franco-Vietnamienne - L’Agent Orange au Viet-Nam
 
 
Barèmes | Charte | Chroniquer | Echos | Equipe | Legal | Soutien | Plan du site
 

© 2004-2008 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR)