N° 51
 
ACCUEIL - SOMMAIRE

dossier :

confluences :

ARTICLES    ENTRETIENS
A VOIR    LIVRES
CD    DVD
 
AIDEARCHIVES
ArtsLivres EDITION
ECRIVAINS
SALON
ARTS
EXPOS
MUSEO
ARCHEO
HISTOIRE
PIONNIERS
ANTHROPO
MYTHES
PSYCHO
SF
BD-MANGA
TOKUSATSU
culture/politique/sciences
   
JACOBI Jolande - Complex / Archetype / Symbol in the psychology of C. G. Jung BETHARDS Betty - Interprétez vos Rêves JACCARD Pierre - L’Inconscient / Les Rêves / Les Complexes ARTEMIDORE d’Ephèse - La Clé des Songes collectif - Transformation(s) HALL James A. - Interprétation Jungienne des Rêves DUBOIS Claude - Gisements de Rêves CESSE Philippe - Tangaroa : énergie Mana & Constellation psychique
 
Enregistrez vos MENUS
THEMATIQUES
Nos SPECIALITES
MONDE SYNOPTIQUE
AMERIQUES
LITTERATURES / pays
LIVRES
DISQUES
META-RUBRIQUES
 
 
 
 


 
 

[109] ACTUALITE > [19] Sports
[191] HISTOIRE > [52] XXe siècle
RAWCAT Thomas - Planète Football : l'Emprise Européenne (I)
Planète Football : l'Emprise Européenne (I)
par RAWCAT Thomas
 

Quatre équipes en Finale 2006 : l’Europe ‘rattrape’ l’Amérique Latine, neuf victoires de part et d’autre. Mais en dépit de l’adjectif et de son 18e millésime, la Coupe du Monde de football n’a rien de mondiale : c’est une affaire surtout européenne. Explications.

 

I • OBSERVATIONS DIRECTES
II • ESTIMATION DE PERFORMANCE
III • LE FOOTBALL : UNE HISTOIRE EN DEUX TEMPS


 

RESUME
 
Commencée en 1930, la Coupe du Monde de la FIFA comptait en 2006 dix-huit championnats ( 1942 et 1946 annulés par la Seconde Guerre mondiale ). Ces dix-huit Coupes du Monde ont été remportées par sept pays seulement, partagées par quatre pays européens et trois nations sud-américaines. Avec neuf victoires de part et d’autre de l’Atlantique, les trophées seraient équitablement répartis dans le monde footballistique, que sont l’Europe et l’Amérique du Sud.
 
Ainsi, plutôt que se baser sur les seules finales, cette petite étude montre que cette apparente égalité n’est que cela : apparente ! C’est même le fait de l’exceptionnelle efficacité du Brésil ( et de l’Argentine dans une moindre mesure ) qui, une fois en demi-finale, remporte la Coupe du monde : 5 fois en 10 participations en demi-finale, à opposer à l’Allemagne : 3 victoires en 11 participations, soit deux fois moins bien. Avec sa victoire de 2006, l’Italie affiche la même efficacité que le Brésil : 4 victoires en 8 participations en demi-finale, avec exactement le même historique en termes d’occurrences.
 
Sans même étudier les flux financiers, plutôt qu’axer sur le seul décompte des finales, ce sont les demi-finales qui ont été retenues pour les raisons explicitées dans le chapitre II. Les occurrences sont pondérées par deux séries de valeurs qui estiment la performance de chaque équipe, avec deux séries d’indicateurs : A[x] et G[y]. Le chapitre III, qui affine les résultats du chapitre II, montre en quoi l’histoire de la Coupe du Monde est en fait celle de deux époques, la première de 1930 à 1970, la seconde de 1974 à 2006, deux phases comptant neuf coupes chacune.
 
Enfin, certaines constantes s’en dégagent qui indiquent qu’au Mondial de 2010 en Afrique du Sud, une équipe africaine a ses chances d’atteindre les demi-finales, avec deux équipes européennes au moins, dont l’une qui remportera la Coupe. Les résultats résumés sont rassemblés dans le tableau suivant :
 
En cumulant et pondérant les résultats année après année, les indices A[x] et G[y] ( qui concordent à l’exception de la Coupe de 1966 ) montrent que le Nouveau Continent a conservé environ un tiers de sa performance, mais elle est en baisse : de 35,36~39,71% en 1930-1970, elle passe à  27,77~31,85% en 1974-2006, soit une chute d’environ un quart. Inversement, la part de l’Europe est passée de 66,11~59,56% à 68-89~65,93%. En chaque cas, le second chiffre G[y] semble plus robuste, et l’érosion est sur tous les tableaux. Le calcul des chiffres ci-dessus est donné plus bas.
 
 
I • OBSERVATIONS DIRECTES
 
La finale est une affaire transatlantique ( 9 cas sur 18 ) ou intracontinentale : 7 fois européenne et 2 fois latino-américaine.
Pendant la première période 1930-1970, l’Amérique Latine a organisé 4 Coupes et en a remporté 5, contre respectivement 5 et 4 pour l’Europe, un vrai chassé-croisé.
Dans la seconde période 1974-2006, l’Amérique Latine a remporté 4 Coupes mais n’en a plus organisé que deux, contre respectivement 5 et 5 pour l’Europe, avec tout ce que cela implique en termes de retombées financières, d’infrastructures et d’image.
 
Tableau 2 : les 72 demi-finalistes depuis 1930
 
Pays organisateur         Finale                                     & Petite Finale :                   
1930 URUGUAY        : Uruguay 4 - 2 Argentine        USA (inexistant) Yougoslavie
1934 ITALIE               : Italie [2-1] Tchécoslovaquie   Allemagne 3 - 2 Autriche
1938 FRANCE            : Italie 4 - 2 Hongrie                Brésil 4 - 2 Suède
1950 BRÉSIL              : Uruguay 2-1* Brésil               Suède 3-1* Espagne
1954 SUISSE              : Allemagne 3 - 2 Hongrie        Autriche 3 - 1 Uruguay
1958 SUEDE               : Brésil 5 - 2 Suède                  France 6 - 3 Allemagne
1962 CHILI                 : Brésil 3 - 1 Tchécoslovaquie  Chili 1 - 0 Yougoslavie
1966 ANGLETERRE  : Angleterre [4–2] Allemagne   Portugal 2 - 1 URSS
1970 MEXIQUE         : Brésil 4 - 1 Italie                    Allemagne 1 - 0 Uruguay
1974 ALLEMAGNE   : Allemagne 2 - 1 Pays-Bas     Pologne 1 - 0 Brésil
1978 ARGENTINE     : Argentine [3-1] Pays-Bas      Brésil 2 - 1 Italie
1982 ESPAGNE          : Italie 3 - 1 Allemagne            Pologne 3 - 2 France
1986 MEXIQUE         : Argentine 3 - 2 Allemagne     France 4 - 2 Belgique
1990 ITALIE               : Allemagne 1 - 0 Argentine     Italie 2 - 1 Angleterre
1994 USA                    : Brésil 0 - 0 (3-2) Italie          Suède 4 - 0 Bulgarie
1998 FRANCE            : France 3 - 0 Brésil                Croatie 2 - 1 Pays-Bas
2002 COREE/JAPON : Brésil 2 - 0 R.F.A                 Turquie 3 - 2 Corée du Sud
2006 ALLEMAGNE    : Italie 0 - 0 (5-3) France       R.F.A 3 - 1 Portugal 
2010 AFRIQUE DU SUD
2014 BRESIL très probablement
Légende : [2-1] après prolongations, (3-2) tirs au but
Souligné : les pays organisateurs ayant atteint au moins la demi-finale
 
Soit :
                         Vainqueur  Finaliste  1er Demi-Finaliste  2nd Demi-Finaliste   Total
Europe                    9            14                   14                      13               50             
Amérique Latine      9              4                    3                         3               19
Total                  18/18       18/18             17/18                  16/18          69/72
 
Ont été pris les quatre demi-finalistes de chaque Coupe du Monde, car :
1. ces quatre équipes ont généralement déjà 4 ou 5 matches dans les jambes, depuis les qualifications de groupe, de 8e et de quarts de Finale. On peut donc considérer qu’elles sont parmi les plus performantes de la planète. Le risque d’une éviction des meilleures équipes par ‘le hasard’ est considérablement éliminé si on ne commence qu’aux demi-finales.
2. au niveau mondial, la célébrité et la récurrence de quatre équipes ( Brésil, Allemagne, Argentine, Italie ) éclipsent pratiquement les autres ; néanmoins, les deux équipes de la petite finale atteignant tôt ou tard une finale, une 3e ou 4e place contribue quand même à leur célébrité auprès du public comme des annonceurs ;
3. le public amateur connaît les vainqueurs, et parfois l’adversaire. Les demi-finales sont généralement oubliées, à moins d’un match mémorable ou d’un exploit hors du commun. En termes de retombées sur la culture générale, les quatre dernières équipes en lice sont un univers statistique suffisant.
 
Plusieurs remarques préliminaires ressortent du tableau ci-dessus, et montrent le duopole Europe - Amérique Latine .
 
1. Pays d’accueil  : de 1930 à 1998, les rendez-vous ont bon an mal an alterné entre l’Europe et l’Amérique Latine :
• l’Europe a ainsi été organisatrice 10 fois sur 18, soit plus de la moitié ;
• l’Amérique Latine, 6/18, soit un tiers ;
• et si on compte la Coupe de 1994 tenue aux Etats-Unis, l’Occident a ainsi organisé toutes les rencontres depuis 1930 sauf une (17/18). L’octroi de celle de 2002 à la Corée du Sud / Japon ( le binôme fut un argument de poids ) puis celle de 2010 à l’Afrique du Sud sont le reflet d’une volonté d’ouverture, mais accordée du bout des lèvres. La très forte asymétrie prendra des décennies avant de revenir à des proportions moins outrancières.
• quatre pays l’ont organisé deux fois : Italie, France, Allemagne et Mexique, lequel dut le faire en catastrophe en 1986, la Colombie, l’organisateur désigné au départ, ayant sombré dans la guérilla. En termes d’organisation de la Coupe, l’Europe mène donc par sept pays à cinq.
 
2. Dans la même veine, les demi-finales de cette Coupe ‘mondiale’, qui doit rassembler des équipes des cinq continents, ne sont finalement qu’un cocktail de Coupe d’Europe et de Coupe des Amériques.
 
Ces deux continents se partagent équitablement les 18 finales : 9 – 9
2/3 de toutes les équipes présentes en demi-finales sont européennes ( 50/72 ), l’Amérique Latine n’en représentant qu’un quart ( 19/72 ). L’essentiel de la présence latino-américaine a été assurée par trois équipes : Brésil, Argentine et Uruguay, et depuis 1974, par les deux premières seulement : la dernière présence de l’Uruguay en demi-finales date de 1970.
Plus intéressant pour les bookmakers : si l’on excepte les finales de 1930 et 1950, toutes deux ‘100% latino’ et ‘à domicile’, l’Amérique Latine a cloué l’Europe 7 fois sur 9. Autrement dit, lorsque l’Europe a affronté l’Amérique Latine en finale, elle ne l’a emporté que 2 fois sur 9 : ses sept autres victoires sont des matchs entre équipes européennes, et ne sont le fait que de deux pays : Brésil (5) et Argentine (2). Cette efficacité supérieure en terme de participation a sans doute grandement contribué à leur exceptionnelle célébrité dans le reste du monde.
Enfin, en 76 ans, seules 3 équipes d’autres parties du monde ont atteint les demi-finales : les Etats-Unis en 1930, et en 2002, la Turquie et la Corée du Sud qui ont joué la petite finale. La position de demi-finalistes des Etats-Unis en 1930 est plutôt un biais dû au faible nombre de participants : treize. L’exploit de la Turquie sur la Corée du Sud en 2002 est encore plus éloquent quand on songe que contrairement à la Corée, elle ne jouait pas ‘à domicile’, qui est un facteur statistiquement significatif.
 
3.  En effet, comme cela est connu, il existe une très forte corrélation entre pays organisateur et nationalité de l’équipe victorieuse :
 
Tableau 3 : corrélation entre pays organisateur et qualification de son équipe
                                                                  Monde      dont: Europe  Amérique Latine
pays organisateur et vainqueur                  6/18 = 1/3           4/18              2/18
pays organisateur et finaliste                           8/18               5/18              3/18
pays organisateur et 1er demi-finaliste           11/18              7/18              4/18      
pays organisateur et 2nd demi-finaliste   12/18 = 2/3         7/18              4/18                
 
Un tiers des 18 Coupes a été remporté par le pays organisateur. En fait, les Coupes du Monde en Amérique Latine ont toutes été gagnées à domicile. De même des rencontres en Europe, avec l’exception de la Suède en 1958, battue par le Brésil.
 
L’émulation par la présence du public national est connu des joueurs, quel que soit le sport. Un cas éloquent est celui de l’Angleterre, qui remporta la Coupe chez elle en 1966 : malgré son excellence dans les championnats nationaux et en Europe, ce pays n’est parvenu en demi-finale qu’une unique fois depuis 1970, et au 4e rang en 1990, comme la Corée du Sud en 2002. On peut aussi citer le Chili, qui gagna la petite finale de 1962 où avait lieu la Coupe. De même, présente en demi-finale en 1950 et 1954, la Suède se hissa enfin en finale en 1958, chez elle.
 
Suite de l’article : II • ESTIMATION DE PERFORMANCE



* * *

[18]   THEMATIQUES > ACTUALITE > Sports   
 
  CESSE Philippe - Les dessous du Football 3/4 : de la chasse coopérative du paléolithique au Panem et Circenses  Sociobiologie 
40 : 01.VII.10
CESSE Philippe :
Les dessous du Football 3/4 : de la chasse coopérative du paléolithique au Panem et Circenses
 

Le football n’est pas un jeu anodin, mais une stylisation d’un comportement de chasse coopérative, héritée depuis le paléolithique, entre plusieurs joueurs d’équipes adverses. Il se définit comme une stratégie compétitive de tir qui a survécu aux millénaires. Explications. »»»

 
  CESSE Philippe - Les dessous du Football 1/4 : Anthropologie du Territoire  Sociobiologie 
40 : 01.VII.10
CESSE Philippe :
Les dessous du Football 1/4 : Anthropologie du Territoire
 

Le football galvanise les Occidentaux pour des raisons surtout irrationnelles, c'est-à-dire inconscientes. Ce sport, comme le vieux Panem et Circum des Romains, en dit long sur la psyché humaine, l’archétype du héros, la messe, et les comportements sociobiologiques. »»»

 
 
VANOYEKE Violaine - La Naissance des Jeux Olympiques VAILLANT Nicolas - Les Champions d'Olympie RAWCAT Thomas - Planète Football : l'Emprise Européenne (II) NADOUCE Philippe - L’Opium du Peuple CESSE Philippe - Les dessous du Football 4/4 : Psychanalyses du Football VAILLANT Nicolas - Jeux Olympiques : Cartons Rouges !
 
 
[51]   THEMATIQUES > HISTOIRE > XXe siècle   
 
  CESSE Philippe - Femmes Président et Premier Ministre  Rel. humaines 
33 : 18.V.07
CESSE Philippe :
Femmes Président et Premier Ministre
 

Seule une cinquantaine de femmes de par le monde ont été élues ou nommées Président ou Premier Ministre, avec légitimité électorale. La moitié le devraient à une caution patriarcale, inconsciente ou sociale, que ce soit par filiation, mariage, conflits armés ou formation scientifique. »»»

 
  PIERSON Frank - Conspiracy  Bio-Histoire 
9 : 01.X.04
PIERSON Frank :
Conspiracy
2 2
2 2
 

20 janvier 1942, les immenses contraintes économiques qu'imposent à l'Allemagne l'effort de guerre et la résistance alliée, amènent une quinzaine d'officiers nazis et de ministres civils, à se réunir près de Berlin pour sceller le sort des Juifs : la fameuse Conférence de Wannsee. »»»

 
 
DUCHER Guillaume - Les Camps tragiques SATŌ Jun.ya - Le Yamato des Hommes (2005) McDONALD Kevin - Le Dernier Roi d’Ecosse BLUM William - L’Etat voyou LAURENT Eric - La Face cachée du Pétrole BERLIOZ-CURLET Jacques - FBI Histoire d’un empire
 
 
[5]   MONDE SYNOPTIQUE > EUROPE > Culture   
 
  STROH Olivier - Don QUICHOTTE : redresseur de torts depuis 400 ans  Culture 
15 : 21.I.05
STROH Olivier :
Don QUICHOTTE : redresseur de torts depuis 400 ans
 

En 2005, l'Espagne fêtait les 400 ans de cette œuvre majeure de la littérature universelle publiée en 1605 par Miguel de Cervantes Saavedra, avec moult festivités tout au long de l'année, en Espagne et en Amérique du Sud. Analyse de ce monument. »»»

 
  TEYSSIER Paul - Comprendre les Langues Romanes  Langues 
7 : 01.XI.05
TEYSSIER Paul :
Comprendre les Langues Romanes
2 0
3 0
 

Ouvrage collectif de romanistes : méthode d'intercompréhension français - espagnol - italien - portugais - roumain à partir de leurs innombrables similitudes, permettant de simples conjectures et encourageant une attitude d'ouverture mutuelle des locuteurs de langues romanes. »»»

 
 
RAWCAT Thomas - Planète Football : l'Emprise Européenne (II) MARIANI Jessica - Une Guerre contre les Femmes ? RAWCAT Thomas - Planète Football : l'Emprise Européene (III)
 
 
[18]   MONDE SYNOPTIQUE > AMERIQUE LATINE > Culture   
 
  CESSE Philippe - Statues Héroïques I : Antiquité & Occident  Méso-amérique 
37 : 31.X.08
CESSE Philippe :
Statues Héroïques I : Antiquité & Occident
 

Depuis l’Antiquité, dieux et héros répondent à l’archétype du géant : Titans, Colosse de Rhodes, Zeus chrysélephantin, Statue de la Liberté, etc. L’Occident chrétien a donc naturellement évolué vers d’immenses statues à l’image du Christ, de la Vierge et de héros nationaux. »»»

 
  LOURENÇO Eduardo - Mythologie de la Saudade  Culture 
18 : 04.I.07
LOURENÇO Eduardo :
Mythologie de la Saudade
2 0
1 0
 

La saudade, sentiment intraduisible et si proprement portugais, est une sorte de mélancolie doublée d’un inconfort face à la réalité, vue depuis longtemps comme fort indépendante des aspects contingents de notre existence. Présentation d’une mythologie du monde lusophone. »»»

 
 
PARRA Violeta - Gracias a la Vida SEPULVEDA SCHULZ Claudio - Le Centre Culturel Borges RAWCAT Thomas - Planète Football : l'Emprise Européenne (II) INTI ILLIMANI - Samba Lando MANNS Patricio - Son nom brûla comme une botte de paille FACUNDO Cabral - Je ne suis d’ici
 
 
[8]   AMERIQUES > Brésil > Histoire   
 
  GRUZINSKI Serge - Les Quatre Parties du Monde  Histoire 
3 : 01.VII.04
GRUZINSKI Serge :
Les Quatre Parties du Monde
3 2
2 2
 

Ce livre, superbement illustré, détaille une réelle mondialisation dès le XVIe siècle : les navires des empires coloniaux et commerciaux, espagnols et portugais, sillonnaient les océans, échangeant hommes, biens, culture et savoirs aux quatre coins du monde… »»»

 
  VASQUEZ Francisco - Relation du Voyage et de la Rébellion d'Aguirre  XVIe siècle 
20 : 01.VI.05
VASQUEZ Francisco :
Relation du Voyage et de la Rébellion d'Aguirre
2 0
0 0
 

Après Orellana en 1542, une nouvelle expédition descendit l'Amazone en 1559 à la recherche de l'Eldorado. Voici le récit d'un rebelle, fourbe et au verbe haut, qui fit et défit l'autorité qui leur avait été confiée, défia le roi d'Espagne. Presque un roman, riche en trahisons… »»»

 
 
CARVAJAL, Gaspar de - Amazonie, Ventre de l'Amérique MOUSSE Jean de la - Les Indiens de la Sinnamary VIEIRA Antonio - VIEGAS João - La Mission d'Ibiapaba RAWCAT Thomas - Planète Football : l'Emprise Européene (III) VESPUCCI Amerigo - Le Nouveau Monde KNIVET Anthony - Un Aventurier Anglais au Brésil
 
 
[6]   AMERIQUES > Argentine > Histoire   
 
  MANNS Patricio - Son nom brûla comme une botte de paille  Culture 
39 : 09.IX.09
MANNS Patricio :
Son nom brûla comme une botte de paille
 

Tel le célébrissime Hasta Siempre, voici le plus poignant et poétique des hommages à Ernesto ‘Che’ Guevara, médecin argentin devenu commandant cubain tombé en Bolivie sur ordre des Etats-Unis. Ecrite par le Chilien Patricio Manns, avec instrumentation andine : clip & paroles. »»»

 
  HEREDIA Victor - Seguimos cantando  Folklore 
39 : 16.IX.09
HEREDIA Victor :
Seguimos cantando
 

Comme tant d’autres pays, l’Argentine fut durement saignée par la junte des années 1970. Un tiers de siècle après, les familles pleurent encore leurs chers «disparus», souvent torturés avant leur assassinat. Voici une des poignantes chansons à leur mémoire… »»»

 
 
RAWCAT Thomas - Planète Football : l'Emprise Européenne (II) collectif - La Découverte du Brésil	RAWCAT Thomas - Planète Football : l'Emprise Européene (III) MARIANI Chicha - Avis de recherche, à sa petite-fille Clara Anahí enlevée en 1976
 
 

     
Du même auteur
RAWCAT Thomas
 
RAWCAT Thomas - Planète Football : l'Emprise Européene (III)
Planète Football : l'Emprise Européene (III)
RAWCAT Thomas - Planète Football : l'Emprise Européenne (II)
Planète Football : l'Emprise Européenne (II)
RAWCAT Thomas - De l'Insuffisance des Journalistes suffisants
De l'Insuffisance des Journalistes suffisants
»»» Plus [5]
 
SPORTS :
nos préférés
 
AUGUSTIN Jean-Pierre - L'Olympisme
 
SPORTS :
dernières entrées
 
SEPULVEDA SCHULZ Claudio - Takraw, ou le foot-volley thaïVAILLANT Nicolas - Carton Rouge pour les Schtroumpfs !
CESSE Philippe - Les dessous du Football 2/4 : de la sociobiologie au chef de meuteCESSE Philippe - Les dessous du Football 4/4 : Psychanalyses du Football
CESSE Philippe - Les dessous du Football 3/4 : de la chasse coopérative du paléolithique au Panem et CircensesCESSE Philippe - Les dessous du Football 1/4 : Anthropologie du Territoire
CASTILLE Lili - Le foot, nouvel opium du peuple ?CANELA Andoni – CHISLEANSCHI Rodolfo - Planète Football
 
XXE SIECLE :
dernières entrées
 
STROH Olivier - Qui dirige le monde ?DUCHER Guillaume - Les Camps tragiques
DREYFUS Jean-Claude - Souvenirs lointains de Buchenwald et DoraSEGEV Arieh - Le prisonnier du Kippour
BRINCOURT André - Littératures d’Outre-TombeNERI Nadia - Femmes autour de Jung
collectif - Le Guide SuprêmeRUZOWITZKY Stefan - Les Faussaires (2008)
 
CULTURE :
dernières entrées
 
MARIANI Jessica - Une Guerre contre les Femmes ?TEYSSIER Paul - Comprendre les Langues Romanes
STROH Olivier - Don QUICHOTTE : redresseur de torts depuis 400 ans
 
 
Barèmes | Charte | Chroniquer | Echos | Equipe | Legal | Soutien | Plan du site
 

© 2004-2008 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR)