N° 49
 
ACCUEIL - SOMMAIRE

dossier :

confluences :

ARTICLES    ENTRETIENS
A VOIR    LIVRES
CD    DVD
 
AIDEARCHIVES
ArtsLivres EDITION
ECRIVAINS
SALON
ARTS
EXPOS
MUSEO
ARCHEO
HISTOIRE
PIONNIERS
ANTHROPO
MYTHES
PSYCHO
SF
BD-MANGA
TOKUSATSU
culture/politique/sciences
   
KOUNEN Jan - Carnets de voyages intérieurs GIMENO-PONS Vincent - Marché de la Poésie – Entretien N°2 CHAUVIN Marie-Agnès - Devenez Androgyne, ça ira mieux DORST Tankred - Moi, Feuerbach RICHARD Mathias - Machine dans tête LONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court BOUHLAL Siham - Anefgou ou la mort subite du nourrisson STROH Olivier - Qui dirige le monde ?
 
Enregistrez vos MENUS
THEMATIQUES
Nos SPECIALITES
MONDE SYNOPTIQUE
AMERIQUES
LITTERATURES / pays
LIVRES
DISQUES
META-RUBRIQUES
 
 
 
 


 
 
 
RIEL Jorn - La Circulaire et autres racontarsRIEL Jorn
La Circulaire et autres racontars
Titre original : Circulæret og andre skrøner
[64] Gaïa
Entretien avec l'éditeur :
JUUL Susanne
253 pages - 19 €
ISBN 10: 2-84720-082-7
2
1 0
0 1
explication
du barème
ArtsLivres
TexteIconographiePertinenceObjet
 Informatif/Intéressant
 Pagination > 450 p.
 Historicisant
 Universitaire
 Appareil critique
 Cartes
 Dessins / Croquis
 Photos / Reproductions
 Quadrichromie
 Griffe originale
 Concision
 Cohérence
 Esprit / Génie
 Pluridisciplinaire
 Sujet original
 Cartonné / Relié
 Grand format
 Papier spécial
 Maquette / Typographie
 Autres / Cachet

Quel bon titre pour ce recueil que celui de Circulaire : la première histoire narre les suites d’une circulaire administrative, alors que d’autres font le tour du Groenland, avant de gagner l’Islande le long du Cercle polaire, toujours avec humour et amour, situations et images cocasses.

Les lieux décrits dans ces racontars, surtout centrés sur la rive orientale du Groenland, débordent cette fois aux façades nord-ouest et septentrionale, avec même une petite échappée vers l’Islande, d’où le protagoniste précise : « certains jours particulièrement clairs, on pouvait distinguer les plus hautes cimes de l’est du Groenland depuis la pointe nordique de l’île, et il conseilla à Sivers de s’y rendre lui-même afin de faire sa propre opinion (p.205) ». Jolie mise en ambiance, qui rappelle ce parallèle que connaissent les Danois orientaux, la vue de la Suède par temps clair depuis leur propre pays…

Les Retrouvailles

Pour cet énième recueil de racontars de l’auteur, en l’occurrence au nombre de neuf, le traducteur a établi en notes (p.253) une sorte d’index des ouvrages où les personnages et faits évoqués ici ont d’abord paru et été développés. Car les racontars de Jørn Riel constituent finalement autant de tranches de vie contemporaines, où ses personnages se croisent et se retrouvent au fil de ses livres.

Par exemple, reparaissent ici deux personnages rencontrés dans Les Ballades de Haldur et autres racontars, Petit Pedersen et Olav ibn Abdullah Frederiksen, ce Scandinave converti à l’Islam confronté au dilemme de l’impossibilité de faire sa prière matinale pour cause de nuit semestrielle dans ses hautes latitudes… La Circulaire précise toutefois les circonstances de la révélation divine, silence et solitude étant propices aux visions et hallucinations : « combien de temps j’ai erré comme ça, mystère, mais au bout de quelques jours j’étais tellement épuisé que je ne ressentais plus rien. Et une nuit où j’étais allongé, essayant de trouver le sommeil, le Prophète m’a parlé. ‘Olav ibn Abdullah Frederiksen, qu’il me dit, tu as été choisi pour répandre la parole d’Allah au sein du groupe groenlandais’. Il tira à nouveau sur son narguilé, toussota, puis continua : ‘D’abord j’ai eu peur. Parce que ce n’est pas tous les jours qu’Un des plus grands s’adresse à un humain tout ce qu’il y a de plus ordinaire (p.33) »…

Dans la même veine, on retrouve dans le périple de Lodvig rassemblées deux idées développées ailleurs : celle du corbeau qui guide ( toujours dans Les Ballades de Haldur… ) et celle de La Balle perdue qui narre les tribulations avec un ours ( cf. Un Safari Arctique, repris dans Le Roi Oscar ). Ici, la scène vire au cocasse avec un don pour l’expressivité : « le corbeau déploya ses grandes ailes et décolla. Il fit une plongée vertigineuse sur Lodvig, puis survola la glace en la rasant au plus près. Il répéta cette manœuvre plusieurs fois, jusqu’au moment où Lodvig comprit qu’il était censé le suivre. Sur la glace, près d’une large fente de marée, il tomba à sa grande surprise sur un vieil ours mâle. Il avait le museau rouge parce qu’il venait de dévorer un phoque, et il grogna de manière peu avenante à l’approche de Lodvig. Lodvig lui retourna son grognement. Il sentit comme une grande fourrure blanche l’envelopper, et son corps se multiplier par quatre. Ses yeux s’injectèrent de sang et il poussa un cri de guerre dépassant de loin celui de l’ours. Ensuite il se mit à balancer sauvagement les bras, poussant un hurlement qu’il tira du plus profond de son ventre. L’ours s’assit sur son gros derrière et plissa les yeux. Il n’avait encore jamais rencontré de gnome comme celui-ci, mais son instinct lui dictait la prudence (p.104) »

Les Amours

Les relations entre couples sont plus présentes ici, un peu comme dans La Maison des Célibataires, sans oublier les romans de l’auteur. Ici, par deux fois, est illustrée la relative incompréhension entre les hommes et les femmes : « toi, qui es venu ici si souvent, tu connais bien les Groenlandaises. Peut-être mieux que moi qui finalement ne suis marié avec l’une d’elles que depuis quelques années. J’ai plus d’expérience avec les Indiennes de mon époque au Canada. Bref, comme tu le sais très bien, juste au moment où on a l’impression de très bien les comprendre, alors, elles changent, et on se rend compte qu’on n’avait rien compris du tout (p.121) ».

Cependant, Riel n’est pas de ces hommes qui disent ‘allez donc comprendre les femmes’, puisque le dialogue suivant illustre subtilement les différences de psychologie et de perception de la vie :
« ‘Tu vois, Thyra, mon cœur, il en va ainsi dans la vie lorsqu’on a trouvé quelque chose de bon et de vrai, on doit s’y tenir. C’est comme qui dirait un devoir sacré de se battre pour le conserver’.
Thyra sourit, but une gorgée et lui donna un baiser doucereux. Il continua : ‘J’ai vécu des choses auxquelles peu de gens ont eu droit dans ce monde. J’ai été plus heureux que la plupart des gens, et ce bonheur-là, il faut que je me le garde’.
Avec un profond soupir, Thyra se blottit contre lui et entreprit de l’embrasser dans le cou. ‘Dis encore des choses’, supplia-t-elle.
‘C’est une passion qu’on ne peut réprimer, dit Herbert, exalté, un amour si profond et sincère qu’on ne peut le mesurer’.
Thyra laissa les mains glisser sur son corps. ‘Tu es merveilleux, Herbert. Dis-moi les choses franchement. Tu veux te marier avec moi ?’
‘Quoi !’ Herbert se redresse sur son séant et la fixa, perplexe. ‘Me marier ?’
‘C’est de l’amour, soupira-t-elle, et on n’y peut rien’.
‘Oui, c’est exactement ce que je disais. J’aime le Groenland et je dois y retourner’.
Il faut dire en faveur de Thyra qu’elle prit cela en grande dame. Sans broncher, elle reposa la tête sur son bras et poussa un grand soupir (p.184-185) »…

Erwan L'HELGOUACH

© 2004-2007 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR) : Archivé édition N°31 : 12.XII.06

* * *

[65]   LIVRES > LITTERATURE / genres > Nouvelle(s)   
 
  collectif - Le Rose et le Noir  Nouvelle(s) 
10 : 16.X.04
collectif :
Le Rose et le Noir
1 0
2 0
 

10 nouvelles sur le thème des revers de l'amour : cinq lauréats du 5e Concours de nouvelles noires et policières côtoient cinq écrivains confirmés. L'ensemble est de qualité du début à la fin : maîtrise du sujet et du déroulement de l'intrique, style assuré, et chutes garanties. »»»

 
  SERNA Enrique - Amours d'Occasion  Nouvelle(s) 
21 : 21.IX.05
SERNA Enrique :
Amours d'Occasion
1 0
2 1
 

Excellent recueil de onze nouvelles sur l’amour, chacune aboutie sur ses diverses facettes, chiennes le plus souvent, avec les aspects caractéristiques de la société mexicaine en filigrane. La plume, maître et de constante qualité, décrit les gens avec humour et cynisme consommés. »»»

 
 
collectif - Mes Chers Voisins MAGGIANI Maurizio - Treize Variations sur l'Amour NODIER Charles - Infernaliana NODIER Charles - Le Bibliomane SREBRO Milivoj - Anthologie de la Nouvelle Serbe collectif - Graines de Noir
 
 
[25]   LITTERATURES / pays > GERMANO-NORDIQUE > Danemark   
 
  DAVIDSEN Leif - La Chanteuse Russe  Danemark 
19 : 01.V.05
DAVIDSEN Leif :
La Chanteuse Russe
2 0
1 1
 

Moscou, 1987 : deux femmes assassinées, l'une est employée à l'Ambassade du Danemark. Le diplomate Jack Andersen collabore avec les autorités russes, entre une vie privée décousue et des déboires avec la pègre locale. Un roman réussi comme témoignage documenté… »»»

 
  DAVIDSEN Leif - La Photo de Lime  Roman 
19 : 01.V.05
DAVIDSEN Leif :
La Photo de Lime
2 0
0 1
 

Peter Lime : photographe réputé et paparazzo à ses heures ( auteur d'une ancienne et indélicate photo de Jackie Kennedy dénudée ), mais on s'apprête à lui faire payer très cher son indiscrétion. Un roman très complet mêlant la photo à la Stasi, aux espions, au franquisme… »»»

 
 
RIEL Jorn - Soré STRUNGE Michael - Connaissez-moi par mon Inconnu RIEL Jorn - Les ballades de Haldur et autres racontars BAGGESEN Jens - Le Labyrinthe DAVIDSEN Leif - L’Epouse inconnue DAVIDSEN Leif - La Femme de Bratislava
 
 

     
Du même auteur
RIEL Jorn
 
RIEL Jorn - Le garçon qui voulait devenir un être humainRIEL Jorn - Le Jour avant le Lendemain
RIEL Jorn - La Maison des CélibatairesRIEL Jorn - Soré
RIEL Jorn - ArlukRIEL Jorn - Heq
RIEL Jorn - La FailleRIEL Jorn - Les ballades de Haldur et autres racontars
»»» Plus [10]
 
CHEZ CET EDITEUR :
nos préférés
 
NESBO Jo - Rouge-GorgeHOBAEK HAFF Bergljot - Le Prix de la Pureté
BENGTSSON Frans Gunnar - Orm le Rouge T.1-2NESBO Jo - Rue Sans-Souci
»»» Plus de choix [64]
 
NOUVELLE(S) :
nos préférés
 
collectif - Le Rose et le NoirSERNA Enrique - Amours d'Occasion
 
NOUVELLE(S) :
dernières entrées
 
ASSELINEAU Charles - L’Enfer du BibliophileNODIER Charles - Infernaliana
LONDON Jack - L’Ennemi du MondeMERI Veijo - Une Histoire de Corde
EWERS Hanns Heinz - Tannhäuser crucifiéMACHADO DE ASSIS Joaquim Maria - Chasseur d’Esclaves
collectif - PeurJAMES Henry - L’Elève
 
DANEMARK :
dernières entrées
 
DAVIDSEN Leif - L’Epouse inconnueBAGGESEN Jens - Le Labyrinthe
HOVE Peder - Un Jour en MarsSTRUNGE Michael - Connaissez-moi par mon Inconnu
DAVIDSEN Leif - L'Ennemi dans le MiroirREUTER Bjarne - Le Menteur d'Ombrie
DAVIDSEN Leif - La Chanteuse RusseDAVIDSEN Leif - La Femme de Bratislava
 
 
Barèmes | Charte | Chroniquer | Echos | Equipe | Legal | Soutien | Plan du site
 

© 2004-2008 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR)