N° 49
 
ACCUEIL - SOMMAIRE

dossier :

confluences :

ARTICLES    ENTRETIENS
A VOIR    LIVRES
CD    DVD
 
AIDEARCHIVES
ArtsLivres EDITION
ECRIVAINS
SALON
ARTS
EXPOS
MUSEO
ARCHEO
HISTOIRE
PIONNIERS
ANTHROPO
MYTHES
PSYCHO
SF
BD-MANGA
TOKUSATSU
culture/politique/sciences
   
KOUNEN Jan - Carnets de voyages intérieurs GIMENO-PONS Vincent - Marché de la Poésie – Entretien N°2 CHAUVIN Marie-Agnès - Devenez Androgyne, ça ira mieux DORST Tankred - Moi, Feuerbach RICHARD Mathias - Machine dans tête LONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court BOUHLAL Siham - Anefgou ou la mort subite du nourrisson STROH Olivier - Qui dirige le monde ?
 
Enregistrez vos MENUS
THEMATIQUES
Nos SPECIALITES
MONDE SYNOPTIQUE
AMERIQUES
LITTERATURES / pays
LIVRES
DISQUES
META-RUBRIQUES
 
 
 
 


 
 

[61] ROBOTS > [4] Robots & musique
[82] ARTS MUSICAUX > [17] Vidéo clips
CESSE Philippe - ISHIKAWA Chiaki : Uninstall (Bokurano)
ISHIKAWA Chiaki : Uninstall (Bokurano)
par CESSE Philippe
 

Uninstall (2007) est peut-être la première chanson à citer l’inconscient comme acteur principal de notre psyché. Les paroles éthérées chantent ses qualités de transcendance et indépendance, son intelligence et ses commandements à être obéi. Explications, clip et paroles.

 

Voici le clip tiré du générique de début ( ou opening, OP ) de la série TV animée Bokura no, locution qui comme adjectif personnel signifie notre ( du singulier boku : moi ; bokura : nous ), ou qui en l’absence de qualifié s’entend aussi comme pronom pour prendre alors le sens de le nôtre ; l’enclitique no a la même fonction que l’indication du génitif anglais comme dans « our’s ». No peut aussi remplacer ga, l’enclitique de marque du sujet, auquel cas bokura no prend les accents hiératiques du pronom pluriel Nous, dans le sens de nous autres. Quoi qu’il en soit, le dernier no du premier verset ( saikō no riaru ga mukō kara ai ni kita no wa / ce qui vint à notre rencontre depuis les confins de la réalité ) se comporte en pronom indéfini ( ce qui ), renforçant l’aspect indicible du thème bokura no. Alors, de quoi s’agit-il ?

L’ouverture commence par un chœur de vocalises célestes a capella, en mode mineur comme dans les chants grégoriens sacrés ; la mélodie semble être de plus un clin d’œil au générique en japonais ancien du long-métrage Ghost in the Shell. En lisant les paroles, le titre de la chanson Uninstall semble renvoyer à l’acte de « désinstallation » d’un programme informatique, dit aussi code. Le contexte invite à prendre cette désinstallation pour une distanciation de la vie réelle, d’une déconnection d’avec la vie de tous les jours… Le refrain quant à lui intime au courage de poursuivre dans cette voie, en preux sans peur pour combattre le train-train quotidien de la māyā, cet « extérieur illusoire » selon les maîtres spirituels indiens, message répété du reste en fin de texte. Face à la vacuité de la quotidienneté, le second couplet invite à quitter la réalité plutôt qu’à la combattre.

Plus précisément, le premier couplet décrit d’entrée une irruption de l’au-delà dont ni la nature ni le nom ne sont donnés, aidé en cela par la laconicité idiomatique du japonais. Ce quelque chose d’intangible venu d’ailleurs, de par delà la réalité, est moqueur et porteur d’un verbe qui laisse la narratrice pantoise ( une Elue parmi les appelés pourtant ). Elle reste même toute confuse sous le coup de la double révélation, que d’une part l’existence humaine est si naïve et primitive, et d’autre part qu’elle-même « n’est qu’une partie insignifiante de cette planète ( hoshi ) », supposée une. Ladite révélation est précisée par l’enclitique to, qui en japonais ici sert d’indice de fin de citation.

La seconde partie de la chanson donne la clé de l’énigmatique personnage : l’inconscient ( muikishi, que qualifie le seul bokura no du couplet ), pris ici dans le sens ‘restreint’ du Soi ( le centre organisateur de la psyché ), et par conséquent la véritable personnalité de chacun par opposition au fanfaron qu’est souvent l’ego ( le moi ). Comme cela est constaté en analyse, les paroles précisent ensuite combien l’inconscient s’arrange toujours pour évoluer et faire entendre sa voix, invitant à réaliser son œuvre et ses désirs, un peu comme le prêche d’un Maître Eckhart… Le lecteur sensibilisé au langage des symboles pourra remarquer au passage la mer sur laquelle glisse un bateau et les pigeons qui se posent ; et vers la fin du clip, les diverses lumières et soleil qui brillent sur fond de ciel bleu…



Ooh… Uninstall… Ooh… Uninstall…
Ano toki saikō no riaru ga mukō kara ai ni kita no wa
A l’époque, ce qui vint à notre rencontre depuis les confins du réel
Bokura no sonzai wa konna ni mo tanjun da to warai ni kitan’da
Ne cessait depuis de rire à combien nos existences étaient simplistes et primitives
Mimi wo fusaide mo ryōte wo
Même en me couvrant les ouïes des deux mains
Surinukeru shinjitsu ni madou yo
La vérité glissa d’entre mes doigts et m’abasourdit !
Hosoi karada no doko ni chikara wo irete tateba ii ?
Dans ce corps étroit, où faut-il puiser la force pour me lever ?

Uninstall Uninstall
Kono hoshi no musū no chiri no hitotsu da to
« Que je ne suis qu’une des innombrables poussières de cette planète »
Ima no boku ni wa rikai dekinai
Dépasse même maintenant mon entendement
Uninstall Uninstall
Osore wo shiranai senshi no yō ni furumau shika nai
Il n’est d’autre comportement qu’être tel le guerrier qui ne connaît pas la peur
Uninstall… Ooh… Uninstall… Ooh… Uninstall…

Bokura no muishiki wa katte ni togisumasarete yuku yō da
Notre inconscient ne cesse de s’arranger pour s’aiguiser selon son bon vouloir
Beddo no shita no rinkaku no nai kehai ni kono me ga hiraku toki wa
Quand, j’ouvre les yeux à la présence informe [qui se tient] sous mon lit :
Kokoro nado nakute nani mo ka mo kowashite shimau hageshisa dake
Mon cœur par exemple ne ressent rien d’autre qu’une impulsion à tout détruire
Shizuka ni kiete yuku kisetsu mo erabenai to iu no nara
Puisqu’il est dit que je ne pourrai choisir la saison de mon départ vers la paix…

Uninstall Uninstall
Boku no kawari ga inai nara
S’il n’est plus personne pour me remplacer
Futsū ni nagarete’ta ano nichijō wo
Contre cette quotidienneté qui en général transcourt
Uninstall Uninstall
Kono te de owarasetaku naru
L’envie me prend d’en terminer de mes mains
Nani mo warui koto janai
Ce n’est une mauvaise chose que de
Uninstall

Uninstall Uninstall
Kono hoshi no musū no chiri no hitotsu da to
« Que je ne suis qu’une des innombrables poussières de cette planète »
Ima no boku ni wa rikai dekinai
Dépasse même maintenant mon entendement
Uninstall Uninstall
Osore wo shiranai senshi no yō ni furumau shika nai
Il n’est d’autre comportement qu’être tel le guerrier qui ne connaît pas la peur
Uninstall…


Dans la version animée, l’inconscient ( le Soi ) est projeté en une image de robot gigantesque ( 500 mètres de hauteur ), une imago dei ( image de dieu ) modernisée dans la lignée des statues divines en taille héroïque que l’Humanité a érigées au cours des siècles depuis l’Antiquité.

2007 • BOKURA NO ( studio Gonzo ) : Notre



* * *

[3]   Nos SPECIALITES > ROBOTS > Robots & musique   
 
  CESSE Philippe - ANGELA : Gravitation  Arts-chétypes 
39 : 07.IV.09
CESSE Philippe :
ANGELA : Gravitation
 

Gravitation (2007) chante la quête intérieure aspirant à rencontre de l’être en nous : flux, dieu, fleur en mon cœur, etc. Les paroles sont empreintes des grands thèmes archétypiques : ombre, combat contre ses démons, et confrontation avec le destin. Explications, clip & paroles»»»

 
  CESSE Philippe - STYX - Mr Roboto & TEACH IN - The Robot  Robots & musique 
15 : 16.II.05
CESSE Philippe :
STYX - Mr Roboto & TEACH IN - The Robot
 

1979-1983 : irruption du robot dans la musique pop ! Deux femmes louent The Robot comme parfait remplaçant de l’homme amant ( cf. la BD La Survivante de Gillon ) ; plus intéressant, Mr. Roboto chante la perversion de la technologie et la projection du Soi sur un robot ! Explications. »»»

 
 
SANDAL Mustafa - Rétractations décousues
 
 
[16]   THEMATIQUES > ARTS MUSICAUX > Vidéo clips   
 
  CESSE Philippe - ANGELA : Gravitation  Arts-chétypes 
39 : 07.IV.09
CESSE Philippe :
ANGELA : Gravitation
 

Gravitation (2007) chante la quête intérieure aspirant à rencontre de l’être en nous : flux, dieu, fleur en mon cœur, etc. Les paroles sont empreintes des grands thèmes archétypiques : ombre, combat contre ses démons, et confrontation avec le destin. Explications, clip & paroles»»»

 
  PINK FLOYDS - Another Brick in the Wall  Rel. humaines 
39 : 09.III.10
PINK FLOYDS :
Another Brick in the Wall
0 0
0 0
 

THE WALL : une des multiples illustrations artistiques de l’incarcération psychique instaurée par la société bien malgré elle. Notez le fort contraste entre la rectitude masculine, scolaire et figée, et la liberté imaginative et inassouvie des enfants. Si la pensée unique nous gagne, nous allons droit dans le mur… »»»

 
 
KARGO – MÜREN Zeki - Sous les Etoiles TEOMAN – GÜRSES Müslüm - Brisé en morceaux ERASURE - Imagination ABBA - Lay all your Love on Me, SOS, The Winner Takes it all CESSE Philippe - STYX - Mr Roboto & TEACH IN - The Robot SANDAL Mustafa - Rétractations décousues
 
 
[51]   THEMATIQUES > ARTS MUSICAUX > Pop-Rock   
 
  BURGALAT Bertrand - Fondateur et directeur de Tricatel   Musique 
9 : 01.X.04
BURGALAT Bertrand :
Fondateur et directeur de Tricatel
 

Entretien. Cet excentrique de la pop louvoie entre les remix, les productions de son label Tricatel et ses propres albums. Ce compositeur a aussi fondé un label éclectique : Tricatel. »»»

 
  CESSE Philippe - ANGELA : Gravitation  Arts-chétypes 
39 : 07.IV.09
CESSE Philippe :
ANGELA : Gravitation
 

Gravitation (2007) chante la quête intérieure aspirant à rencontre de l’être en nous : flux, dieu, fleur en mon cœur, etc. Les paroles sont empreintes des grands thèmes archétypiques : ombre, combat contre ses démons, et confrontation avec le destin. Explications, clip & paroles»»»

 
 
ERASURE - The Circus CYRUS Billy Ray - Talk Some : Lyrics QUEEN - One Vision TEOMAN – GÜRSES Müslüm - Brisé en morceaux HANDE Yener - Bienvenue ALMOND Marc - Carnaval de la Vie
 
 
[5]   MONDE SYNOPTIQUE > JAPON > Musique   
 
  CESSE Philippe - ANGELA : Gravitation  Arts-chétypes 
39 : 07.IV.09
CESSE Philippe :
ANGELA : Gravitation
 

Gravitation (2007) chante la quête intérieure aspirant à rencontre de l’être en nous : flux, dieu, fleur en mon cœur, etc. Les paroles sont empreintes des grands thèmes archétypiques : ombre, combat contre ses démons, et confrontation avec le destin. Explications, clip & paroles»»»

 
  VOCE VENTU - MIYAZAKI Mieko - Tessi Tessi  Folklore 
41 : 05.XI.10
VOCE VENTU - MIYAZAKI Mieko :
Tessi Tessi
0 0
0 0
 

Concert pour six voix et koto : superbe album, à mi-chemin entre classicisme européen et tradition japonaise, les deux extrémités eurasiennes se répondant dans une étonnante alchimie à emplir l’âme entière… Tessi Tessi, ou de l’art de tisser des liens par delà les continents. »»»

 
 
ONGG Judy - Ensorcelée KUWATA Keisuke – MR. CHILDREN - Kiseki no Hoshi CESSE Philippe - B’z - Ultra Soul
 
 
[39]   Nos SPECIALITES > PSYCHO-ANALYSE > Arts-chétypes   
 
  HENRICOT Michel - Artiste du Visionnaire   Peinture 
12 : 20.XI.04
HENRICOT Michel :
Artiste du Visionnaire
 

Entretien. Michel Henricot est un peintre porté sur les archétypes et à l'écoute de son inspiration. D'une maîtrise technique absolue tout au service de son univers, il reste mieux apprécié en RFA et aux USA, alors que la France a pourtant en lui un artiste exceptionnel.
»»»

 
  CESSE Philippe - SR&IC 00 - Deus Ex Maquina : Introduction  Robots & Inconscient 
38 : 01.XII.08
CESSE Philippe :
SR&IC 00 - Deus Ex Maquina : Introduction
 

Depuis 1972, les super robots captivent religieusement des centaines de millions de téléspectateurs chaque semaine, engouement planétaire dû à leur projection du dieu primitif. La participation mystique des séries TV décrit un univers modernisé des mythes anciens… »»»

 
 
AMANIEUX Laureline - Ce héros qui est en chacun de nous GROBOST Stéphane - Archétypes, Gnose et Cinéma 2/4 : L'Anti-Héros CESSE Philippe - ANGELA : Gravitation CESSE Philippe - Statues Héroïques II : Sous-continent indien NAIM Yael - Va à la Rivière DC Comics - Urban Comics / Dargaud relance l’univers DC
 
 

     
Du même auteur
CESSE Philippe
 
CESSE Philippe - 12e Journées de la Céramique
12e Journées de la Céramique
CESSE Philippe - Les Halloween de Michael Jackson
Les Halloween de Michael Jackson
CESSE Philippe - Tangaroa : énergie Mana & Constellation psychique
Tangaroa : énergie Mana & Constellation psychique
»»» Plus [69]
 
ROBOTS & MUSIQUE :
dernières entrées
 
SANDAL Mustafa - Rétractations décousuesCESSE Philippe - ANGELA : Gravitation
CESSE Philippe - STYX - Mr Roboto & TEACH IN - The Robot
 
VIDEO CLIPS :
dernières entrées
 
SANDAL Mustafa - Rétractations décousuesTEOMAN – GÜRSES Müslüm - Brisé en morceaux
KARGO – MÜREN Zeki - Sous les EtoilesBANDERAS Antonio - Chanson du Mariachi
CALEXICO - Ballad of Cable HogueLUNA Barbara - India Morena
CESSE Philippe - B’z - Ultra SoulPINK FLOYDS - Another Brick in the Wall
 
POP-ROCK :
dernières entrées
 
CELENTANO Adriano - Svalutation ( Dévaluation )HANDE Yener - Bienvenue
SANDAL Mustafa - Rétractations décousuesTEOMAN – GÜRSES Müslüm - Brisé en morceaux
KARGO – MÜREN Zeki - Sous les EtoilesERASURE - The Circus
VENEGAS Julieta - Pa’ bailar – Siempre quiero masNAIM Yael - Va à la Rivière
 
 
Barèmes | Charte | Chroniquer | Echos | Equipe | Legal | Soutien | Plan du site
 

© 2004-2008 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR)