N° 49
 
ACCUEIL - SOMMAIRE

dossier :

confluences :

ARTICLES    ENTRETIENS
A VOIR    LIVRES
CD    DVD
 
AIDEARCHIVES
ArtsLivres EDITION
ECRIVAINS
SALON
ARTS
EXPOS
MUSEO
ARCHEO
HISTOIRE
PIONNIERS
ANTHROPO
MYTHES
PSYCHO
SF
BD-MANGA
TOKUSATSU
culture/politique/sciences
   
KOUNEN Jan - Carnets de voyages intérieurs GIMENO-PONS Vincent - Marché de la Poésie – Entretien N°2 CHAUVIN Marie-Agnès - Devenez Androgyne, ça ira mieux DORST Tankred - Moi, Feuerbach RICHARD Mathias - Machine dans tête LONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court BOUHLAL Siham - Anefgou ou la mort subite du nourrisson STROH Olivier - Qui dirige le monde ?
 
Enregistrez vos MENUS
THEMATIQUES
Nos SPECIALITES
MONDE SYNOPTIQUE
AMERIQUES
LITTERATURES / pays
LIVRES
DISQUES
META-RUBRIQUES
 
 
 
 


 
 
 
SOLESMES François - Les Murmures de l'AmourSOLESMES François
Les Murmures de l'Amour
 
[31] Encre Marine
Entretien avec l'éditeur :
NEYME Jacques
233 pages - 26 €
ISBN 10: 2-909422-82-8
6
2 0
1 3
explication
du barème
ArtsLivres
TexteIconographiePertinenceObjet
 Informatif/Intéressant
 Pagination > 450 p.
 Historicisant
 Universitaire
 Appareil critique
 Cartes
 Dessins / Croquis
 Photos / Reproductions
 Quadrichromie
 Griffe originale
 Concision
 Cohérence
 Esprit / Génie
 Pluridisciplinaire
 Sujet original
 Cartonné / Relié
 Grand format
 Papier spécial
 Maquette / Typographie
 Autres / Cachet

Un grand livre tout dédié à l'amour, où l'amoureuse et l'amoureux expriment ce qu'ils éprouvent quand un être aimé entre en leur vie… Et l'amante et l'amant ensuite d'exposer leurs pensées et désirs, chacun à sa manière. Beau et original…

Qui oserait braver les sourires en déclarant son amour ?

Qui, aujourd'hui, prendrait du papier, une plume et… du temps, pour tenter d'exprimer, avec autant de justesse, de précision, de bonheur dans la forme, qu'il se peut, l'état de ses sentiments ?

Que peut bien signifier l'expression faire sa cour, laquelle implique durée sans contours et maniement savant du discours amoureux, en un temps d'impatience où l'on tranche en trois minutes un arbre de trois siècles ?

Cette « tradition » semble si bien établie, que les femmes auteurs de notre temps n'ont su s'en affranchir et qu'on trouve, dans leurs productions, la crudité, la grossièreté de termes que les féministes dénonçaient à bon endroit dans les écrits des hommes.

Voilà quelques pensées qui ouvrent ce livre de prose poétique, totalement dédié aux dialogues internes et partagés de l'amour. La note d'entrée, un prologue en fait, précède les quatre parties de cet ouvrage de belle facture, intitulées l'amoureuse, l'amoureux, l'amant et l'amante

L'Amoureuse

Dès les premières pages, on est saisi par la beauté de l'anima qui s'exprime… On revit, comme dans Sappho quand elle dit défaillir au souvenir de son amant, ces mots millénaires : « il faudrait dire l'indicible joie, l'indicible frayeur que ta seule présence me cause ; la fine sueur de ma paume quand je t'enferme sous mes paupières (p.17) ». Et la femme, envahie et transportée par ce sentiment amoureux dont elle découvre la profondeur, de s'interroger : « se peut-il qu'un être - un homme - pèse sur terre autant qu'un mont, et fasse ombre à tout autre ? (p.18) ».

L'amoureuse se livre corps et âme : « sais-tu à quoi je reconnus que je commençais à t'aimer ? Je t'ai raconté mon enfance. C'était t'en rendre dépositaire. Faire de toi son garant (p.29) », et de poursuivre : « c'est depuis que je suis amoureuse que je sais arranger un bouquet (p.33) […] certains me disent, me croient bavarde. As-tu remarqué, quand nous sommes seuls, quel usage du silence je fais ? […] Il y a des moments, des jours où je me veux impénétrable, insoupçonnable quant au trésor que je recèle, qui pourrait être objet de convoitise », au point que les hommes perspicaces le sentent : « un homme vous habite, n'est-ce pas ? et vous êtes hors de toute prise (p.28) ». En effet : « parle-moi encore : je sens que de mes jambes, de mon ventre, de mes seins, monte le plus beau sourire qui ait jamais éclairé un visage (p.35) »… Splendide !

On retrouve là les meilleures pages de poésie amoureuse, comme les merveilleux recueils de Géraldy ou de Tagore, un peu oubliés de nos jours… Une expression revient plusieurs fois dans le livre, celle du « Maître-émerveilleur » qu'est l'homme. Le texte mentionne la troisième épouse de Pablo Neruda, Matilde Urrutia, preuve de l'érudition de poète, une autre piste à explorer… Car le texte a aussi des paroles sages, signe d'un sens de l'observation, comme ceux qui ont été aimés en retour et écoutent, peuvent témoigner : « une amoureuse se reconnaît encore à ceci, qu'elle veille, des pans de nuit entiers, pour regarder l'aimé dormir (p.17) ».

L'Amateur

Voilà donc quelques extraits pour illustrer ces Murmures de l'amour, une belle initiative à ranger avec les modèles du genre, comme encore Le Prophète de Gibran… L'homme qu'est François Solesmes sait se glisser dans la peau et dans l'esprit d'une femme, il sait aussi revenir en mâle désirant et conquérant, avant de réincarner l'amante et s'exprimer en amant une dernière fois. La différence est perceptible entre ces quatre personnages.

Personnellement, la première partie ( le premier livre pourrait-on dire ) me semble meilleure et d'une remarquable tendresse. En fait, sur le plan amoureux, l'auteur réussit mieux dans l'expression féminine que dans celle de son genre, au point d'approcher cette image, plus vraie sans doute qu'on ne croit généralement, que la femme aime avec son esprit autant qu'avec son corps, là où l'homme ne pense surtout qu'à la chose… Sur le plan du style, le langage est moderne, simple comme est le langage amoureux : ici, pas de métaphore controuvée, ni de recherche stylistique autre que les mots de la sincérité amoureuse. En ce sens, le livre est aussi un modèle de prose poétique réussie.

Quelles que soient mes préférences, l'amateur trouvera au fil de ces pages de quoi éclairer sa lecture et ressentir les reflets fugaces de la meilleure part de notre humanité. Et l'éditeur lui rend hommage par la qualité du livre, dont on prendra plaisir à trancher les pages…

Claudio SEPULVEDA SCHULZ

© 2004-2007 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR) : Archivé édition N°7 : 01.IX.04

* * *

[114]   LIVRES > LITTERATURE / genres > Poésie   
 
  ANTHOLOGIE POETIQUE - Femmes Poètes de la Chine  Poésie 
21 : 21.VI.05
ANTHOLOGIE POETIQUE :
Femmes Poètes de la Chine
0 0
4 0
 

Excellente anthologie de 180 poèmes d'amour, par 127 poétesses de la Chine impériale essentiellement. Certes, il existe quantité d'anthologies plus fournies, mais la qualité et l'optique de celle-ci en font une excellente introduction qui honorera toute bibliothèque… Sélection. »»»

 
  MERYON Charles – BAUDELAIRE Charles - Paris, 1860  Gravure 
14 : 01.I.05
MERYON Charles – BAUDELAIRE Charles :
Paris, 1860
0 2
2 2
 

Réédition de cet ouvrage commun à deux artistes emblématiques du IIIe Empire, qui reposa essentiellement sur la volonté du célèbre poète dont les Tableaux Parisiens répondent de l’intérieur aux gravures extérieures de Charles Meryon, marin avant de devenir graveur… »»»

 
 
MAURICE Violette - Incandescence ANTHOLOGIE POETIQUE - Poèmes pour Voyager SABINES Jaime - Les Poèmes du Piéton ANTHOLOGIE POETIQUE - Poètes Russes d'Aujourd'hui SHANKARA ( attribué à ) - La Vague de Béatitude DESCHENES Dominic - Le Silence de l’Attente
 
 
[236]   LITTERATURES / pays > FRANCOPHONE > France   
 
  GODARD Henri - Une Grande Génération  Création 
1 : 01.VI.04
GODARD Henri :
Une Grande Génération
3 0
1 0
 

Un recueil d'essais stimulants et enrichissants où ce professeur d'université, qui enseigna à la Sorbonne, analyse l'impact de l'Histoire sur la littérature : comment l'expérience de la Grande Guerre insuffla la nécessité, chez certains écrivains, d'un changement d'écriture ? »»»

 
  SERAPHIN Danièle - Un si vieil Amour  Roman 
14 : 21.IX.05
SERAPHIN Danièle :
Un si vieil Amour
1 0
2 0
 

Remarquable roman sur l'éventail des sentiments et des contrariétés de l'amour. En retrouvant les lettres de ses parents et grands-parents, Emma revit l'évolution de leurs relations, de la passion à la haine : c'est une douleur, les parents sont si jeunes et si vivants lorsqu'elle lit (p.95). »»»

 
 
WERTH Léon - Clavel Soldat LE ROY Philip - Couverture dangereuse RENARD Jules - L’Ecornifleur ASSELINEAU Charles - L’Enfer du Bibliophile MORACCHINI Claire - Parfum et Serpent NADAUD Alain - Si Dieu existe
 
 

     
Du même auteur
SOLESMES François
 
SOLESMES François - Poète de la NatureSOLESMES François - Marées
 
CHEZ CET EDITEUR :
nos préférés
 
COLARDEAU Théodore - Etude sur EpictèteVALLA Lorenzo - Sur le Plaisir
AUDI Paul - CréerHUBINOIS Philippe - Petite Philosophie de la Chirurgie
»»» Plus de choix [31]
 
POESIE :
nos préférés
 
MERYON Charles – BAUDELAIRE Charles - Paris, 1860AQUIEN Pascal - Oscar Wilde
ANTHOLOGIE POETIQUE - Jeux de Montagnes et d’EauxBRECHON Robert - Fernando Pessoa
ANTHOLOGIE POETIQUE - Femmes Poètes de la Chine
 
POESIE :
dernières entrées
 
BOUHLAL Siham - EtreintesANTHOLOGIE POETIQUE - L’Assemblée littéraire
KHATIBI Abdelkébir - Quatuor Poétique – Rilke, Goethe, Ekelof, LundkvistMIZON Luis - L’Oreiller d’Argile
AL-MASRI Maram - Le Retour de WalladaDESCHENES Dominic - Le Silence de l’Attente
ANTHOLOGIE POETIQUE - Trois Poètes PortugaisBOUHLAL Siham - Corps lumière
 
FRANCE :
dernières entrées
 
RICHARD Mathias - Machine dans têteLONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court
MEZARIGUE Laure - L’AgrémentARCHENOULT Alexandre - La Lune
HUYSMANS Joris-Karl - Trois PrimitifsTOUSSAINT Jean-Philippe - Faire l’amour
STROH Olivier - Le Prince PhilippeDURAN COHEN Ilan - Quatre romans de l’existence
 
 
Barèmes | Charte | Chroniquer | Echos | Equipe | Legal | Soutien | Plan du site
 

© 2004-2008 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR)