N° 49
 
ACCUEIL - SOMMAIRE

dossier :

confluences :

ARTICLES    ENTRETIENS
A VOIR    LIVRES
CD    DVD
 
AIDEARCHIVES
ArtsLivres EDITION
ECRIVAINS
SALON
ARTS
EXPOS
MUSEO
ARCHEO
HISTOIRE
PIONNIERS
ANTHROPO
MYTHES
PSYCHO
SF
BD-MANGA
TOKUSATSU
culture/politique/sciences
   
KOUNEN Jan - Carnets de voyages intérieurs GIMENO-PONS Vincent - Marché de la Poésie – Entretien N°2 CHAUVIN Marie-Agnès - Devenez Androgyne, ça ira mieux DORST Tankred - Moi, Feuerbach RICHARD Mathias - Machine dans tête LONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court BOUHLAL Siham - Anefgou ou la mort subite du nourrisson STROH Olivier - Qui dirige le monde ?
 
Enregistrez vos MENUS
THEMATIQUES
Nos SPECIALITES
MONDE SYNOPTIQUE
AMERIQUES
LITTERATURES / pays
LIVRES
DISQUES
META-RUBRIQUES
 
 
 
 


 
 
 
GRAFTON Sue - Q comme QuerelleGRAFTON Sue
Q comme Querelle
 
[33] Seuil (Le)
 
422 pages - 19 €
ISBN 10: 2-02-059262-2
1
1 0
0 0
explication
du barème
ArtsLivres
TexteIconographiePertinenceObjet
 Informatif/Intéressant
 Pagination > 450 p.
 Historicisant
 Universitaire
 Appareil critique
 Cartes
 Dessins / Croquis
 Photos / Reproductions
 Quadrichromie
 Griffe originale
 Concision
 Cohérence
 Esprit / Génie
 Pluridisciplinaire
 Sujet original
 Cartonné / Relié
 Grand format
 Papier spécial
 Maquette / Typographie
 Autres / Cachet

Voici le dernier volume de Sue Grafton, Q comme Querelle, qui prolonge la longue série alphabétique initiée avec la lettre A, A comme Alibi. S'il n'est pas le meilleur de la série, il est aussi riche et captivant que les précédents.


L'Auteur
 
Sue Grafton appartient au panel des spécialistes du polar « made in England ». Américaine du Kentucky, elle publia son premier roman en 1967, et a écrit de nombreux scénarios pour la télévision, dont deux adaptations de romans d'Agatha Christie. Comme beaucoup d'auteurs de romans policiers, elle trouve son inspiration dans la lecture des faits divers.

En 1982, elle débute un original 'abécédaire du crime' avec son enquêtrice fétiche, Kinsey Millhone, l'équivalent pour elle de ce qu'était Sherlock Holmes pour Conan Doyle. L'auteur s'est entouré de professionnels des mondes hospitalier, de la justice et de la police. Ainsi, l'exploitation de toutes les informations et le cheminement de l'analyse apparaissent réalistes dans leurs moindres détails : le lecteur vit donc l'enquête, et les interprètes sont crédibles dans leurs sentiments comme dans leurs réactions.

L'Héroïne : Kinsey Millhone

Kinsey Millhone, deux fois divorcée, appréciant la solitude, et âgée de 32 ans dans le premier volume, a 37 ans ici. Ses goûts prononcés pour la cuisine rapide et épicée ( notamment le sandwich aux cornichons avec beurre de cacahouètes ), le chardonnay californien, le jogging, et sa coupe de cheveux qu'elle rafraîchit au coupe-ongles, sont autant de caractéristiques qui la rendent aussi sympathique que le comté de Santa Teresa où elle habite, à 150 km au nord de Los Angeles.

Kinsey, encroûtée dans sa routine, est bien entourée de Henry ( le propriétaire de son petit appartement et gentil nonagénaire, ancien boulanger-pâtissier à la retraite ) et de son frère William ( un hypocondriaque marié à Rosie, d'origine hongroise et qui tient un 'restaurant' où elle expérimente de nouvelles recettes ). Tout ce petit monde sert de cobayes aux plats américano-germano-haïtiens qu'elle concocte avec entrain.

Elle apprit le métier de détective auprès de deux policiers au fil de leurs enquêtes, continuant à travailler pour une compagnie d'assurances, avant s'établir en tant que détective indépendante. Elle prit l'habitude, pour chaque fait, d'établir des fiches à la machine à écrire. Comme elle n'a personne pour l'aider à procéder aux recoupements, elle bat ses fiches comme un jeu de cartes, le temps d'une patience pour voir apparaître une nouvelle idée.

Q comme Querelle

Q comme Querelle part d'un homicide non élucidé à Santa Barbara. Kinsey Millhome sait que 85 % des homicides ne sont pas élucidés dans sa région. Cette fois encore, elle fait preuve d'humanité et accepte d'aider à résoudre une affaire vieille de 18 ans, pour remonter le moral d'un ancien collègue atteint de cancer. En 1969, le cadavre d'une jeune fille poignardée fut retrouvé dans une carrière, comme si jeté d'une voiture. En dépit des éléments analysés et des indices recueillis à l'époque, la victime n'avait pas été identifiée. Le coupable encore moins…

L'examen des pièces à conviction conservées après le meurtre ( vêtements, maxillaire et mandibule pour comparaison ultérieure avec son dossier dentaire, bijoux, la bâche dans laquelle le corps était enveloppé, photos du lieu du drame ) sert de tremplin à de nouvelles spéculations, bien que le principal suspect soit un meurtrier déjà condamné pour un autre homicide. Kinsey s'immerge donc dans le dossier et relance l'enquête avec ses deux acolytes. Ensemble, ils reprennent les témoignages et tentent d'établir la chronologie des événements, retrouvent les protagonistes, en prison ou rentrés dans le droit chemin, mariés et installés ou entraînés dans la spirale de l'alcool, démêlent les faux-semblants de la réalité. Ici, pas de téléphone ou d'ordinateur portable ( l'enquête initiale se situant fin seventies ) mais plutôt des interrogatoires et des recherches dans les bottins ou en bibliothèque : journaux sur microfilms, etc.

Mais Kinsey ne sort pas indemne de cette enquête. Si on savait par les volumes précédents qu'elle était orpheline depuis l'âge de 5 ans, seule rescapée d'un accident de voiture ayant coûté la vie à ses deux parents puis élevée sans grand amour par sa tante Virginia, on apprend davantage ici sur les circonstances dans lesquelles sa grand-mère renia sa mère après se marier avec son père. Nul doute qu'à Z comme Zizanie, elle aura compris qu'elle peut libérer le trop-plein de sentiments qu'elle retient en elle…

Car comme elle le dit si bien, « ce qu'il y a de pénible avec la mort, c'est que l'on n'y peut rien y changer. Ce qu'il y a de pénible avec la vie, c'est que rien ne reste jamais comme avant ». Chaque mort violente représente en effet le point culminant d'une histoire à partir duquel plusieurs plans peuvent se dérouler. Les intrusions dans la vie des familles ( ayant oublié certains événements ou gommé de leur mémoire des souvenirs plus ou moins gênants ) vont bouleverser leur petite vie tranquille. Ainsi de Ruel McPhee, vendeur de voitures ayant conservé dans son garage une superbe Mustang rouge, dont il n'avait pas encore procédé aux réfections qu'il envisageait pour la revendre à un collectionneur…

Vivement le prochain volume !


Précédents volumes :

A comme Alibi
B comme Brûlée
C comme Cadavre
D comme Dérapage
E comme Explosion
F comme Fugitif
G comme Gibier
H comme Homicide
I comme Innocent
J comme Jugement
K comme Killer
L comme Lequel ?
M comme Machination
N comme Nausée
O comme Oubli
P comme Péril

Norah GUENEAU

© 2004-2007 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR) : Archivé édition N°2 : 16.VI.04

* * *

[355]   LIVRES > LITTERATURE / genres > Roman   
 
  LITTELL Robert - La Compagnie  Roman 
4 : 16.VII.04
LITTELL Robert :
La Compagnie
3 0
2 0
 

La CIA comme on ne l'a jamais vue : fonctionnement et évolution depuis la fin de la seconde guerre mondiale au début des années 90 avec le putsch manqué contre Gorbatchev. Un roman d'espionnage passionnant, qui mêle habilement histoire et fiction... »»»

 
  GUILLEBON Swann de - Farang  Roman 
2 : 16.VI.04
GUILLEBON Swann de :
Farang
1 0
2 0
 

Premier roman. Une rare et excellente surprise : le livre est abouti, et l'histoire louvoie adroitement entre le monde médical, la mafia, et les amoureux de la Thaïlande. Le style, concis et ferme, révèle ici un auteur mûr et perspicace, doté d'une plume sûre et riche, tendre et drôle. »»»

 
 
DAVIDSEN Leif - Le Danois Serbe SEPULVEDA Luis - Un Nom de Torero EMECHETA Buchi - La Cité de la Dèche NASSIB Sélim - Un Amant en Palestine	HESSE Raymond - Vauriens, Voleurs, Assassins JAMES Peter - La Mort leur va si bien
 
 
[54]   LITTERATURES / pays > ANGLOPHONE > Etats-Unis   
 
  COULSON Joseph - Le Déclin de la Lune  Roman 
23 : 01.XI.05
COULSON Joseph :
Le Déclin de la Lune
2 0
1 2
 

Premier roman de ce poète américain né en 1957, admirablement écrit. Articulé en quatre livres étendus sur trois générations, il conte la vie d'une famille que le sort n'a pas épargnée, sur fond des soubresauts économiques et sociopolitiques des Etats-Unis entre 1930 et 1974. »»»

 
  SCARBOROUGH Dorothy - Le Vent  Roman 
13 : 11.XII.04
SCARBOROUGH Dorothy :
Le Vent
2 0
2 2
 

Début XXe siècle : une jeune bourgeoise passe du confort aristocratique de sa Virginie natale à la dure vie des cow-boys texans. Cette plume fine et observatrice qui décrit l'évolution de l'héroïne livrée à elle-même, sans recours et sans défense face à la force et aux hurlements du vent… »»»

 
 
KING Stephen - Salem KOONTZ Dean - Au Clair de Lune MELVILLE Herman - Le Grand Escroc TRYON Thomas - Le Visage de l'Autre RIVES T. M. - Le Serpent des Blés BROWN Dan - Anges et Démons
 
 
[112]   Nos SPECIALITES > POLAR & POLICE > Polar/Suspense   
 
  collectif - Le Rose et le Noir  Nouvelle(s) 
10 : 16.X.04
collectif :
Le Rose et le Noir
1 0
2 0
 

10 nouvelles sur le thème des revers de l'amour : cinq lauréats du 5e Concours de nouvelles noires et policières côtoient cinq écrivains confirmés. L'ensemble est de qualité du début à la fin : maîtrise du sujet et du déroulement de l'intrique, style assuré, et chutes garanties. »»»

 
  LARSSON Stieg - Les Hommes qui n’aimaient pas les Femmes  Polar/Suspense 
27 : 15.VI.06
LARSSON Stieg :
Les Hommes qui n’aimaient pas les Femmes
3 0
1 1
 

Plus qu’une enquête et admirablement mise en contexte, cette saga mène le lecteur par un subtil enchaînement des faits et un luxe de détails. Rappelons pour plus de piquant que c’est le premier volet d’une trilogie que l’auteur remit à l’éditeur, juste avant une fatale crise cardiaque… »»»

 
 
STAALESEN Gunnar - La Nuit, tous les Loups sont gris MAUGENEST Thierry - Manuscrit ms 408 CONNELLY Michael - La Défense Lincoln TRYON Thomas - Le Visage de l'Autre VIX Elisa - La Baba-Yaga MANKELL Henning - La Lionne Blanche
 
 

     
CHEZ CET EDITEUR :
nos préférés
 
MANKELL Henning - Le Retour du Professeur de Danse
 
ROMAN :
nos préférés
 
EMECHETA Buchi - La Cité de la DècheTOUSSAINT Jean-Philippe - Faire l’amour
SCARBOROUGH Dorothy - Le VentGUALDE Norbert - Ce que l'Humanité doit à la Femme
DURAN COHEN Ilan - Quatre romans de l’existenceCOULSON Joseph - Le Déclin de la Lune
RIEL Jorn - HeqNESBO Jo - Rue Sans-Souci
»»» Plus de choix [24]
 
ROMAN :
dernières entrées
 
RICHARD Mathias - Machine dans têteLONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court
MEZARIGUE Laure - L’AgrémentCONRADO Julio - C’était la Révolution
TOUSSAINT Jean-Philippe - Faire l’amourDURAN COHEN Ilan - Quatre romans de l’existence
GEIGER Arno - Le vieux Roi en son ExilNOOTEBOOM Cees - Dans les montagnes des Pays-Bas
 
ETATS-UNIS :
dernières entrées
 
LONDON Jack - L’Ennemi du MondeLONDON Jack - Ce que signifie la vie pour moi
LYNDS Gayle - Le dernier Maître-EspionJAMES Peter - Mort ou presque
HAWTHORNE Nathaniel - L’Expérience du Docteur HeideggerRUBENFELD Jed - L’Interprétation des Meurtres
BIERCE Ambrose - Le Club des ParenticidesCOCKEY Tim - Le Croque-Mort à Tombeau ouvert
 
POLAR/SUSPENSE :
dernières entrées
 
HENRIET Alain – CALLEDE Joël - Damoclès T.1-2CALLEDE Joël – PIGNAULT Roland - Asthénie T.1
GIHEF - CALLEDE Joël - Haute Sécurité T.1~4MARININA Alexandra - L’Illusion du Péché
LYNDS Gayle - Le dernier Maître-EspionJAMES Peter - Mort ou presque
LE ROY Philip - Couverture dangereuseALESSANDRINI Giancarlo – GIROUD Frank - Quintett T.5 : La Chute
 
 
Barèmes | Charte | Chroniquer | Echos | Equipe | Legal | Soutien | Plan du site
 

© 2004-2008 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR)