N° 49
 
ACCUEIL - SOMMAIRE

dossier :

confluences :

ARTICLES    ENTRETIENS
A VOIR    LIVRES
CD    DVD
 
AIDEARCHIVES
ArtsLivres EDITION
ECRIVAINS
SALON
ARTS
EXPOS
MUSEO
ARCHEO
HISTOIRE
PIONNIERS
ANTHROPO
MYTHES
PSYCHO
SF
BD-MANGA
TOKUSATSU
culture/politique/sciences
   
KOUNEN Jan - Carnets de voyages intérieurs GIMENO-PONS Vincent - Marché de la Poésie – Entretien N°2 CHAUVIN Marie-Agnès - Devenez Androgyne, ça ira mieux DORST Tankred - Moi, Feuerbach RICHARD Mathias - Machine dans tête LONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court BOUHLAL Siham - Anefgou ou la mort subite du nourrisson STROH Olivier - Qui dirige le monde ?
 
Enregistrez vos MENUS
THEMATIQUES
Nos SPECIALITES
MONDE SYNOPTIQUE
AMERIQUES
LITTERATURES / pays
LIVRES
DISQUES
META-RUBRIQUES
 
 
 
 


 
 
 
DUBOIS Claude - Gisements de RêvesDUBOIS Claude
Gisements de Rêves
A la découverte de notre inconscient
 
[5] Dervy
 
265 pages - 18,50 €
ISBN 13: 2-84454-243-3
6
2 0
4 0
explication
du barème
ArtsLivres
TexteIconographiePertinenceObjet
 Informatif/Intéressant
 Pagination > 450 p.
 Historicisant
 Universitaire
 Appareil critique
 Cartes
 Dessins / Croquis
 Photos / Reproductions
 Quadrichromie
 Griffe originale
 Concision
 Cohérence
 Esprit / Génie
 Pluridisciplinaire
 Sujet original
 Cartonné / Relié
 Grand format
 Papier spécial
 Maquette / Typographie
 Autres / Cachet

Archéologue et historien des mines, Claude Dubois est aussi analyste de rêves, ici basés sur les symboliques de la terre, des mines et des sources. Ses intéressantes explications archétypiques, mythologiques et historiques sont émaillées de confidences sur son propre parcours.


Originalité de l’ouvrage :

Il est signifiant que l’auteur ait tenu à détailler d’entrée combien ce livre est un commandement de son inconscient, dans une longue introduction consacrée à l’histoire de sa genèse. Comparé à d’autres ouvrages de référence sur l’analyse des rêves, l’optique retenue d’interpréter des légendes de découvertes de mines ( et ses mythes associés ) ne résulte pas seulement d’une ‘déformation intellectuelle’, mais aussi de son adéquation avec le langage symbolique : « j’ai très vite pris conscience que l’exploration des profondeurs souterraines creusées par les hommes est la projection dans la matière de la démarche d’extraction des contenus inconscients et que la métallurgie illustre les transformations psychiques (p.22) », comme cela est désormais notoire de l’engouement des alchimistes pour les métaux. Dans la même veine, si on peut dire, « l’orfèvrerie participe d’un édifice conscient, tandis que le minerai est enfoui dans l’inconscient (p.39) »… Vu la richesse qui y est puisée, l’appel aux images et à l’expérience sont nécessaires pour rendre compte analytiquement d’une description chargée en symboles : « une énergie archétypique [est] irréductible au langage intellectuel (p.203) ».

Une autre originalité est l’honnêteté avec laquelle l’auteur parsème ses explications et expérience personnelle, de praticien autant que d’archéologue et d’analyste à Toulouse. Il raconte ainsi combien son propre parcours vers « l’autorité suprême » fut ardue et semée d’embûches, dont témoignent même ses échanges de lettres avec Etienne Perrot ( un traducteur de Jung et auteur d’une dizaine d’ouvrages aux éditions de La Fontaine de Pierre dont il fut le co-fondateur ), tel cet extrait : « cher monsieur, le tête-à-tête avec ses propres rêves et les livres traitant du monde intérieur est, à la longue, stérile et non dépourvu de danger. On finit par y trouver le reflet de sa propre image, au sens qui a été fatal à Narcisse. Le souhait que je forme pour vous de tout cœur est que vous ayez l’humilité de donner véritablement votre confiance à quelqu’un et de placer votre âme dans ses mains (p.85) ». Mais le style de Claude Dubois s’en détache volontairement : « le style d’Etienne Perrot ne m’enthousiasme guère en raison de l’omniprésence des références aux Ecritures chrétiennes (p.28) », lui préférant des références aux mythes d’occident plus anciens, grecs et romains en tête, mais aussi celtes, scytes et orientaux.

L’auteur explique aussi à plusieurs endroits combien cette quête a un prix fort, au bas mot : « la mort symbolique est la condition sine qua non de la transformation, il n’y a pas de compromis possible avec l’inconscient et il faut payer le prix fixé par l’intérieur, qu’il soit de larmes ou de sang parfois (p.32) ». Pire, rappelant l’épisode où Jung refusa de répondre à la requête d’un médecin qui désirait devenir analyste sur la base d’un rêve qui montrait une psychose latente menaçant de se déclarer s’il allait de l’avant, Claude Dubois explique combien « la peur devant l’inconscient est légitime et saine. Elle a pour fonction d’inciter à la prudence, c'est-à-dire à la préparation […] en réalité, il faut bien souvent être acculé pour accepter de franchir le pas fatidique (pp.71-72) ». En effet, rejoignant Jung ici aussi, si « la confrontation de la conscience avec l’inconscient signifie d’une part une dissolution de la personnalité, mais en même temps une synthèse de la totalité […], le simple fait de vouloir se tourner vers son monde intérieur, condition incontournable du cursus envisagé, lui était interdit sous peine de folie. C’est ce conduire en Loki criminel que d’inciter inconsidérément quiconque à se tourner vers le centre de son être psychique ( pp. 89, 229 ) ». C’est pourquoi « il serait mal venu de juger, car il est humain de vouloir préserver l’intégrité du moi, d’avoir peur de l’inconnu et nul ne peut savoir ce qu’il perdrait ou gagnerait en adoptant une autre attitude (p.120) ». Le tout est de ne pas abuser de l’argument, par confort, car l’individuation est pour ceux qui le peuvent un but central : « une personne centrée, en bonne relation avec l’inconscient, nourrit l’âme de ceux qui l’approchent, sans même le vouloir. Il est une source d’eau de vie qui coule en eux et que les personnes assoiffées d’individuation savent reconnaître instinctivement, comme s’il en émanait un rayonnement diffus (p.77) ».


Quelques thèmes :

Il serait cependant réducteur de limiter l’originalité de ce livre aux seuls images et thèmes miniers, et du mineur à l’orfèvre. Entres autres chapitres, ceux sur le feu, le puits et le sel en étendent considérablement la thématique, à grands renforts de rappels mythologiques : « avec Eschyle, au Ve siècle avant notre ère, débute la personnification solaire du dieu Phoibos – Apollon, Astéria, l’île aride et flottante de l’Arctique, se couvre d’or et devient l’île fixe de Délos en mer Egée au moment où elle accueille la naissance d’Apollon (p.41) ». De même pour l’arbre, qui plonge ses racines dans les entrailles profondes de la Terre pour y puiser l’énergie de s’épancher en surface, tel Yggdrasill l’arbre scandinave, ou tout autre : « être vivant, vertical, plongeant ses racines dans la terre et lançant ses branches dans le ciel où il réalise la photosynthèse, parcouru par la sève, l’Arbre constitue une projection de l’Homme et de ses processus intérieurs, dans le monde extérieur. Image de l’individuation, il incarne une réalisation qui transcende les limites du cycle vivant. C’est pourquoi il est souvent figuré sous forme d’une espèce à feuillage persistant, dont notre sapin de Noël est un lointain reflet (p.75) ». De même, comme Jung et von Franz l’ont noté à plusieurs reprises, les petits êtres que sont les lutins, kobolds, knockers britanniques et autres nains « sont le fruit des projections des peurs et espoirs des mineurs de tous pays (p.124) ».

Chose inhabituelle chez Marie-Louise von Franz ( dont les conclusions sur ses divers travaux sur les contes de fée sont abondamment citées au cours des chapitres : « les fourmis volantes, guêpes, mouches, etc. annoncent souvent dans les rêves une dissociation, psychique qui peut parfois se révéler très dangereuse (p.45) » ), l’auteur mêle allégrement références mythologiques et faits historiques intéressants, depuis la préhistoire à l’Antiquité. Sa référence au « Ve siècle décadent » ne manque pas de sel symbolique : « la chute de l’Empire romain d’Occident, c’est-à-dire, symboliquement, la mort d’un état de conscience, certes éclairé et civilisateur un temps, mais devenu stérile. La décadence est la manifestation d’un système bloqué, parvenu à ses limites et incapable d’évoluer. La décadence précède la mort et la transformation, thème décidément récurrent. La chute fut provoquée par l’invasion des Germains, eux-mêmes poussés par les Huns et les Slaves. Le renouvellement vint donc du nord-est, du côté du soleil levant, autrement dit d’une conscience renouvelée (p.33) »… De fait, les conflits armés sont aussi une projection d’ombre collective : « sur le plan collectif, les guerres et leurs atrocités sont le fruit horrible d’une possession de masse qui annihile les consciences […] Celles-ci sont d’autant plus nombreuses, profondes et puissantes que le degré d’inconscience est grand ( pp. 121, 222 ) ».

Il y a aussi de nombreux développements sur les thèmes mythiques du Gardien ( chapitre I ), du cheval ( chap. IV ) et des chiens ( chap. V ) domestiqués par l’homme aux loups sauvages, de Cerbère à toutes les formes de Griffons conçus par différentes civilisations au cours des siècles. Or tout symbole n’étant jamais figé, on peut aussi avoir, plus prosaïquement le caniche, « le compagnon typique de la femme moralement seule, qu’elle soit bourgeoise ou prostituée. Il est par conséquent le support de projections affectives et il représente à ce titre un besoin naturel d’épancher des pulsions aimantes (p.147) ». Sur ce thème des pulsions aimantes, l’auteur s’est personnellement épanché avec des mots justes : « les prostituées jouent, depuis la nuit des temps, un rôle important dans la paix sociale, nonobstant ce que cela signifie quant à leur féminité ainsi asservie. Mais un palliatif, quel qu’il soit, n’est une solution qu’à très court terme. Car il ne résoud pas le fond de la demande, il n’apporte aucune satisfaction émotive et sentimentale. Pour garder l’exemple des prostituées, je puis confier ici en avoir fréquentées au début de ma vie d’adulte. Certes mon corps se libérait temporairement, mais quelle déprime à ne trouver que froideur, sourire glacé et indifférence minutée, lorsque j’avais soif de tendresse, de caresses complices, de chaleur humaine, en un mot d’amour. Ce comportement réduit en fait à se masturber dans un corps dont toute participation affective s’est retirée, et non à rencontrer une personne dans un acte de partage et d’échange. Le mot ‘putain’ est une insulte, pourtant ce n’est pas tant la femme réduite à cette extrémité qui est vile, que l’homme qui en profite lâchement, mutilant ainsi sa propre féminité, se méprisant lui-même ( pp.144-145 ) »…

Pour terminer, une idée à considérer et à garder présente, qui rejoint celle de Jung sur le programme de vie de l’inconscient, formé pendant l’enfance au plus tard et proche de l’idée asiatique du karma : « sans doute est-il osé de spéculer plus avant, mais cela pourrait suggérer que notre structure psychologique, notre potentiel intérieur est constitué définitivement dès la naissance, voire un peu plus tôt. Les aléas de la vie, les apports de l’éducation et de la culture ne seraient alors pas réellement des apports au sens d’ajouts, mais des stimuli qui feraient réagir notre être inconscient dans tel ou tel sens (p.208) »…

Claudio SEPULVEDA SCHULZ

© 2004-2007 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR) : Archivé édition N°48 : 01.IX.12

* * *

[10]   Nos SPECIALITES > PSYCHO-ANALYSE > Rêves / Visions   
 
  JUNG Carl Gustav - L’Analyse des Rêves T.1-2  Rêves / Visions 
30 : 14.XI.06
JUNG Carl Gustav :
L’Analyse des Rêves T.1-2
4 0
3 0
 

Riches et sémillantes analyses : d’une série de rêves d’un quinquagénaire en analyse chez Jung, celui-ci les partage avec des participants avertis en sollicitant et développant leurs contributions. Ces notes sont un éclairant témoignage de l’interprétation junguienne des rêves. »»»

 
  JAFFE Aniéla - Apparitions  Rêves / Visions 
40 : 28.VII.10
JAFFE Aniéla :
Apparitions
2 0
3 0
 

Les apparitions, ou visions de personnes, sont un phénomène courant mais peu rapportées et confinées au secret personnel ou au cercle des proches. Ce livre est une analyse psychologique publiée en 1978 sur plus d’un millier de témoignages d’hommes et femmes suisses. »»»

 
 
ADORNO Theodor Wiesengrund - Mes Rêves HALL James A. - Interprétation Jungienne des Rêves ARTEMIDORE d’Ephèse - La Clé des Songes JACCARD Pierre - L’Inconscient / Les Rêves / Les Complexes BETHARDS Betty - Interprétez vos Rêves KUROSAWA Akira - Rêves (1990)
 
 
[20]   THEMATIQUES > PHILO - SPIRITUALITE > Psychologie   
 
  JUNG Carl Gustav - L’Analyse des Rêves T.1-2  Rêves / Visions 
30 : 14.XI.06
JUNG Carl Gustav :
L’Analyse des Rêves T.1-2
4 0
3 0
 

Riches et sémillantes analyses : d’une série de rêves d’un quinquagénaire en analyse chez Jung, celui-ci les partage avec des participants avertis en sollicitant et développant leurs contributions. Ces notes sont un éclairant témoignage de l’interprétation junguienne des rêves. »»»

 
  NERI Nadia - Femmes autour de Jung  Jungfrauen 
40 : 21.VII.10
NERI Nadia :
Femmes autour de Jung
3 0
1 1
 

Ouvrage d’une femme sur celles, amantes et/ou analystes, qui entourèrent la vie personnelle et professionnelle de Jung, avec quantités d’informations nouvelles. De même, un éclairage nouveau sur les raisons de la fondation du Club Psychologique de Zürich. Fiche de Lecture. »»»

 
 
JACCARD Pierre - L’Inconscient / Les Rêves / Les Complexes JUNG Carl Gustav - Commentaire sur le Mystère de la Fleur d’Or MAXENCE Jean-Luc - Jung est l’avenir de la Franc-maçonnerie SALZMANN Monique - Pourquoi la Mythologie ? JUNG Carl Gustav - Entretiens JAFFE Aniéla - Apparitions
 
 
[13]   LIVRES > SCIENCES-TECHNIQUES > Psychologie   
 
  JUNG Carl Gustav - L’Analyse des Rêves T.1-2  Rêves / Visions 
30 : 14.XI.06
JUNG Carl Gustav :
L’Analyse des Rêves T.1-2
4 0
3 0
 

Riches et sémillantes analyses : d’une série de rêves d’un quinquagénaire en analyse chez Jung, celui-ci les partage avec des participants avertis en sollicitant et développant leurs contributions. Ces notes sont un éclairant témoignage de l’interprétation junguienne des rêves. »»»

 
  NERI Nadia - Femmes autour de Jung  Jungfrauen 
40 : 21.VII.10
NERI Nadia :
Femmes autour de Jung
3 0
1 1
 

Ouvrage d’une femme sur celles, amantes et/ou analystes, qui entourèrent la vie personnelle et professionnelle de Jung, avec quantités d’informations nouvelles. De même, un éclairage nouveau sur les raisons de la fondation du Club Psychologique de Zürich. Fiche de Lecture. »»»

 
 
GARATE-MARTINEZ Ignacio - Guérir ou Désirer ? ARTEMIDORE d’Ephèse - La Clé des Songes HALL James A. - Interprétation Jungienne des Rêves JAFFE Aniéla - Apparitions BILAND Claudine - Psychologie du Menteur CHARTIER Jean-Pierre - Freudaines
 
 
[5]   MONDE SYNOPTIQUE > La Terre > Géologie   
 
  SOLEILHAVOUP François - Sahara  Voyages 
25 : 15.III.06
SOLEILHAVOUP François :
Sahara
1 2
2 2
 

Histoire d'une passion et bel éventail photographique avec explications synthétiques pour rendre hommage à l'insoupçonnée richesse du Sahara : dunes et massifs rocheux, mais aussi art pariétal et histoire, ethnographie et modes de vie, faune et flore, climat et hydrographie… »»»

 
  LAURENT Eric - La Face cachée du Pétrole  Guerres du Golfe 
28 : 15.VIII.06
LAURENT Eric :
La Face cachée du Pétrole
1 0
2 0
 

Enquête saisissante, documentée mais un peu journalistique, sur l’histoire des enjeux pétroliers : épuisement de cette grande ressource stratégique, conspiration du silence. L’arme pétrolière aurait de plus servi à freiner l’URSS autant qu’à motiver la réélection de George Bush… »»»

 
 
CUTLER Alan - La Montagne et le Coquillage HIGUCHI Shinji - La Submersion du Japon (2006) BERG Jacques - Sténon ou la Divine Séduction
 
 

     
REVES / VISIONS :
nos préférés
 
JAFFE Aniéla - ApparitionsHALL James A. - Interprétation Jungienne des Rêves
DUBOIS Claude - Gisements de RêvesJUNG Carl Gustav - L’Analyse des Rêves T.1-2
 
REVES / VISIONS :
dernières entrées
 
KOUNEN Jan - Carnets de voyages intérieursJACOBI Jolande - Complex / Archetype / Symbol in the psychology of C. G. Jung
BETHARDS Betty - Interprétez vos RêvesHALL James A. - Interprétation Jungienne des Rêves
ARTEMIDORE d’Ephèse - La Clé des SongesJACCARD Pierre - L’Inconscient / Les Rêves / Les Complexes
JAFFE Aniéla - ApparitionsKUROSAWA Akira - Rêves (1990)
 
PSYCHOLOGIE :
dernières entrées
 
JACOBI Jolande - Complex / Archetype / Symbol in the psychology of C. G. JungHALL James A. - Interprétation Jungienne des Rêves
ARTEMIDORE d’Ephèse - La Clé des Songescollectif - Transformation(s)
JACCARD Pierre - L’Inconscient / Les Rêves / Les ComplexesHARDY Christine - La Prédiction de Jung : la Métamorphose de la Terre
JUNG Carl Gustav - Commentaire sur le Mystère de la Fleur d’OrMAXENCE Jean-Luc - Jung est l’avenir de la Franc-maçonnerie
 
PSYCHOLOGIE :
dernières entrées
 
JACOBI Jolande - Complex / Archetype / Symbol in the psychology of C. G. JungHALL James A. - Interprétation Jungienne des Rêves
ARTEMIDORE d’Ephèse - La Clé des Songescollectif - Transformation(s)
JACCARD Pierre - L’Inconscient / Les Rêves / Les ComplexesJAFFE Aniéla - Apparitions
NERI Nadia - Femmes autour de JungJUNG Carl Gustav - Entretiens
 
 
Barèmes | Charte | Chroniquer | Echos | Equipe | Legal | Soutien | Plan du site
 

© 2004-2008 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR)