N° 49
 
ACCUEIL - SOMMAIRE

dossier :

confluences :

ARTICLES    ENTRETIENS
A VOIR    LIVRES
CD    DVD
 
AIDEARCHIVES
ArtsLivres EDITION
ECRIVAINS
SALON
ARTS
EXPOS
MUSEO
ARCHEO
HISTOIRE
PIONNIERS
ANTHROPO
MYTHES
PSYCHO
SF
BD-MANGA
TOKUSATSU
culture/politique/sciences
   
KOUNEN Jan - Carnets de voyages intérieurs GIMENO-PONS Vincent - Marché de la Poésie – Entretien N°2 CHAUVIN Marie-Agnès - Devenez Androgyne, ça ira mieux DORST Tankred - Moi, Feuerbach RICHARD Mathias - Machine dans tête LONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court BOUHLAL Siham - Anefgou ou la mort subite du nourrisson STROH Olivier - Qui dirige le monde ?
 
Enregistrez vos MENUS
THEMATIQUES
Nos SPECIALITES
MONDE SYNOPTIQUE
AMERIQUES
LITTERATURES / pays
LIVRES
DISQUES
META-RUBRIQUES
 
 
 
 


 
 
 
VINCI Léonard de - Maximes, Fables & DevinettesVINCI Léonard de
Maximes, Fables & Devinettes
 
[27] Arléa
 
115 pages - 7,5 €
ISBN 10: 2-86959-595-6
2
1 0
1 0
explication
du barème
ArtsLivres
TexteIconographiePertinenceObjet
 Informatif/Intéressant
 Pagination > 450 p.
 Historicisant
 Universitaire
 Appareil critique
 Cartes
 Dessins / Croquis
 Photos / Reproductions
 Quadrichromie
 Griffe originale
 Concision
 Cohérence
 Esprit / Génie
 Pluridisciplinaire
 Sujet original
 Cartonné / Relié
 Grand format
 Papier spécial
 Maquette / Typographie
 Autres / Cachet

Etonnant et dense recueil de sagacité révélant des facettes méconnues du célèbre humaniste : espiègle, sémillant et perspicace, Leonardo Da Vinci mit ces enseignements et observations sous trois genres distincts : l’aphorisme, la fable et la devinette.

Bien qu’au format de poche, ce recueil est riche, constitué de quantités d’extraits colligés sans figuration des sources. Dans l’ensemble pénétrants, ces textes témoignent d’un grand sens de l’observation de la nature. Les aphorismes sont généralement synthétiques, là où fables et devinettes tendent à gloser, mais les longueurs et maladresses, peut-être dues à la traduction, n’enlèvent rien à la qualité du message, pas plus que la récurrence de certains thèmes.

Artiste et Scientifique

En tant que scientifique avant la lettre, on est frappé par la modernité de sa rigueur dans l’observation et la reproductibilité des expériences : « c’est à tort que les hommes accablent l’expérience de mille reproches, l’accusant d’être trompeuse. Mais laissez-la donc tranquille, la pauvre, et tournez plutôt vos griefs contre votre propre ignorance (p.19) », car « je dois bien plutôt me plaindre de mal comprendre les choses, que du manque de mots par lesquels exprimer l’idée que j’ai en tête (p.16) », car « qui pense peu se trompe beaucoup (p.39) » Cette préoccupation est récurrente tout au long de l’ouvrage : « tu fais mal si tu fais l’éloge de quelque chose que tu ne comprends pas bien ; et si tu blâmes, tu fais plus mal encore […] Rien ne nous trompe autant que notre jugement […] Détourne-toi des préceptes de ceux qui spéculent sur le monde mais dont les raisons ne sont pas confirmées par l’expérience (p.15) ». Dernier exemple : « ô vous qui spéculez sur le monde, méfiez-vous des auteurs qui ont voulu se faire les interprètes entre la nature et l’homme par leur seule imagination. N’ayez confiance qu’en ceux qui ont réfléchi à partir de l’expérience. Et souvenez-vous que les expériences peuvent être trompeuses si l’on n’y prend garde, et que là où l’on croit n’en voir qu’une, toujours la même, il y en a souvent plusieurs, très différentes (p.24) ».

Mais l’homme fut aussi sensible à son monde intérieur, sa rationalité restant toujours à l’écoute de ses rêves : « car l’œil voit les choses de façon plus certaine dans les rêves qu’il ne les voit par l’imagination durant la veille (p.22) ». Le rêve fait même l’objet d’une longue description, classée avec les devinettes : « les hommes croiront voir dans le ciel de nouveaux prodiges. Avec effroi ils verront la foudre s’élever et s’enfuir dans les airs au lieu de s’abattre, ils entendront toutes les sortes d’animaux parler le langage des hommes ; ils transporteront instantanément leur personne en divers lieux du globe sans bouger ; dans les ténèbres ils contempleront les plus grandes splendeurs. Ô incroyable espèce humaine, quelle est cette frénésie qui s’empare de toi ? Tu parleras avec les animaux de toutes les espèces, et eux te répondront dans ta langue ; tu te verras tomber des sommets les plus hauts sans te faire le moindre mal, les torrents t’accompagneront (p.113) ».

Les Enseignements

De tous ces textes, les aphorismes semblent pour ma part être les plus aboutis ; florilège :
« la vie bien employée est longue (p.31) »
« demande conseil à qui sait se corriger (p.38) »
« qui sème la vertu récolte la renommée (p.28) »
« l’intelligence qui ne s’exerce pas se gâte (p.32) »
« bien piètre le disciple qui jamais ne dépasse son maître (p.36) »
« la constance n’est pas de commencer, mais de persévérer (p.38) »
« celui qui dans une discussion se réclame de l’autorité ne met pas en œuvre l’intelligence, mais plutôt la mémoire (pp.16-17) »
« de même que tout royaume divisé est bientôt défait, toute intelligence qui se divise en plusieurs études différentes s’embrouille et s’affaiblit (p.21) »
« si tu dois faire un reproche à ton ami, que cela soit secret entre vous ; mais ses louanges, que tous t’entendent les faire (p.29) »
« abrège, ou change de sujet ; car si tu ne le fais pas, alors, au lieu de la grâce que tu désirais, tu obtiendras inimitié et haine (p.40) »

Les fables puisent volontiers dans la nature, elles sont sans ambages et d’une grande liberté de ton. Ecrites en prose, les plus courtes rappellent la fable ésopique, encore que certaines soient considérablement plus longues. Exemples :

La Fourmi et la Graine de Millet
La Fourmi trouva une graine de millet qui, se sentant prise au piège, s’écria : ‘Si tu me fais la grâce de me laisser assouvir mon désir de naître, je te rendrai cent moi-même en retour’. Ce qui fut fait (p.67) »

Le Faucon
« Le faucon ne pouvait souffrir que le canard se cachât en plongeant sous l’eau et qu’ainsi il lui échappât : il voulut suivre sa proie. Mais il se mouilla les plumes, resta prisonnier de l’eau et s’y noya, tandis que le canard volait de nouveau dans les airs en se moquant de lui (p.68) »

Le Disciple de Pythagore
« Se réclamant de l’autorité de Pythagore, un homme essayait de prouver qu’il avait déjà été au monde avant cette vie-ci. Comme l’un des présents l’empêchait de terminer sa démonstration, il lui dit : ‘Et comme preuve que j’ai vécu autrefois, je me souviens que toi, étais meunier’. Piqué au vif par ces mots, l’autre confirma que cela était vrai, et ajouta : ‘la preuve, c’est que toi, tu étais l’âne qui portait mes sacs de farine (p.81) »

Enfin, les devinettes tiennent aussi de la fable, mais elles sont plus inégales. Les plus courtes ne sont pas sans saveur :
« Et les hommes changeront instantanément d’hémisphères.
En tout point on peut diviser la terre en deux hémisphères (p.104) »
« Abjection ! car on verra des animaux fourrer leur langue dans le cul des autres.
La langue des porcs et des veaux dans du boyau (p.101) »
« Ceux qui possèdent la terre dévoreront ceux qui ont travaillé pour eux.
Les bœufs que l’on mange (p.104) »
« La mort des mères enceintes causera la perte d’un nombre infini d’enfants.
Les poissons qu’on mange avec leurs œufs (p.105) »

Erwan L'HELGOUACH

© 2004-2007 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR) : Archivé édition N°3 : 01.VII.04

* * *

[10]   LIVRES > LITTERATURE / genres > Aphorismes   
 
  al WASHSHA - Le Livre de Brocart  Arabe Classique 
5 : 01.VIII.04
al WASHSHA :
Le Livre de Brocart
2 0
3 0
 

Rédigé à Bagdad au Xe siècle, ce livre est une collection d'aphorismes et pensées savoureuses d'auteurs que le rédacteur avait en haute estime. Commentés et classés par thèmes, on y trouve la sagesse du savoir-vivre, l'amitié, l'amour, les us et coutumes… A recommander. »»»

 
  PUREV Samandbadraa - - Sur la Terre des Mongols  CalliGraphies 
37 : 09.VII.08
PUREV Samandbadraa - BYAMBARENCHIN Bayart-Od :
Sur la Terre des Mongols
1 4
2 2
 

Ouvrage étonnant et quadripartite, mêlant proverbes mongols et extraits d’un voyage du XIXe siècle à des dessins modernes originaux et calligraphies dérivées de l’art classique de la calligraphie chinoise. Une bonne introduction pour (re)découvrir l’univers culturel mongol. »»»

 
 
HUGO Victor - L’Aquarium de la Nuit PESSOA Fernando - En Bref PHYTILIS Jacques - Fragments d’un Poème de la Nature PERROS Georges - Pour ainsi dire MARTIALIS Marcus Valerius, dit MARTIAL - Epigrammes CAGLIARI Georges de - Petits pense-bêtes d’un voyageur sans bagages
 
 
[22]   LIVRES > LITTERATURE / genres > Conte/fable   
 
  PHEDRE - Les Fables  Conte/fable 
21 : 21.VI.05
PHEDRE :
Les Fables
0 0
2 0
 

Belle anthologie que celle de Charles Dobzynski pour connaître l'œuvre de cet emblématique poète, qui au XXe siècle est à la Turquie ce que Tagore est à l'Inde. Ses poèmes chantent son amour des hommes, son engagement politique, son exil, ses voyages, et sa sensibilité… »»»

 
  MINDLIN Betty - Fricassée de Maris  Brésil 
20 : 01.VI.05
MINDLIN Betty :
Fricassée de Maris
1 0
3 0
 

Superbe compilation de contes amoureux et fantastiques de l'ouest amazonien : mœurs libres côtoient tabous et us rigides, agencés dans un récit savoureux parfois remanié par l'auteur. Humanité et espièglerie garanties, sur fond guilleret et dans une selve exotique… »»»

 
 
BABRIUS - Fables Esopiques LOUIS Patrice - A Dormir Debout ACEVAL Nora - Contes Libertins du Maghreb collectif - Les Fables de La Fontaine TOPELIUS Zacharias - Refanut - Le Navire Fantastique VINCZE Eva - Le Renard et la petite Poule rousse
 
 
[20]   LITTERATURES / pays > EUROPE (autres) > Italien   
 
  CAMILLERI Andrea - La Disparition de Judas  Roman 
22 : 21.IX.05
CAMILLERI Andrea :
La Disparition de Judas
1 0
0 0
 

Roman original mêlant style journalistique, rapports administratifs et missives entre hauts fonctionnaires, dans une enquête de disparition d'un notable ayant joué le rôle de Judas dans la représentation de la Passion du Christ, un Vendredi Saint, en Italie. Tout un programme… »»»

 
  DI CARA Piergiorgio - L'Ame à l'Epaule  Roman 
19 : 01.V.05
DI CARA Piergiorgio :
L'Ame à l'Epaule
1 0
0 0
 

Palerme : une enquête actuelle vue de l'intérieur et menée de main de maître, mots violents pour descriptions crues, enchaînements rapides et cohérents. L'auteur, commissaire à la brigade anti-mafia de Palerme, est aussi romancier : exemple de double casquette réussie… »»»

 
 
CARBOCCI Mario - Sur les Epaules du Fleuve STUPARICH Giani	 - L’île CARLOTTO Massimo - L'Immense Obscurité de la Mort PARISE Goffredo - La Colline des Sept-vents ANDREINI Isabella - Lettres à mes Amants WU MING - Guerre aux Humains
 
 
[37]   THEMATIQUES > LITTERATURES > Poésies   
 
  GIMENO-PONS Vincent - Marché de la Poésie – Entretien N°2   Edition 
49 : 01.VI.13
GIMENO-PONS Vincent :
Marché de la Poésie – Entretien N°2
 

Entretien N°2. Huit ans après notre entretien de 2005 avec le commissaire du Marché de la Poésie ( officieusement le premier salon en France de l’édition indépendante tous genres confondus ), retour sur les 31 années de cet événements emblématique. »»»

 
  al WASHSHA - Le Livre de Brocart  Arabe Classique 
5 : 01.VIII.04
al WASHSHA :
Le Livre de Brocart
2 0
3 0
 

Rédigé à Bagdad au Xe siècle, ce livre est une collection d'aphorismes et pensées savoureuses d'auteurs que le rédacteur avait en haute estime. Commentés et classés par thèmes, on y trouve la sagesse du savoir-vivre, l'amitié, l'amour, les us et coutumes… A recommander. »»»

 
 
SOLESMES François - Marées DURDILLY Hélène - Directrice de la revue Rehauts ANTHOLOGIE POETIQUE - Les Yeux du Dragon SAURIN Patrick - La Fleur, le Chant, In Xochitl in Cuicatl  - Colibri GIMENO-PONS Vincent - Marché de la Poésie - Entretien N°1
 
 

     
APHORISMES :
nos préférés
 
PUREV Samandbadraa - - Sur la Terre des Mongolsal WASHSHA - Le Livre de Brocart
 
APHORISMES :
dernières entrées
 
PUREV Samandbadraa - - Sur la Terre des MongolsBILLY Alain - Les Amandes
HUGO Victor - L’Aquarium de la NuitCAGLIARI Georges de - Petits pense-bêtes d’un voyageur sans bagages
anonyme - Eloge du ScribePHYTILIS Jacques - Fragments d’un Poème de la Nature
PESSOA Fernando - En Brefal WASHSHA - Le Livre de Brocart
 
CONTE/FABLE :
dernières entrées
 
ACEVAL Nora - Contes Libertins du MaghrebVINCZE Eva - Le Renard et la petite Poule rousse
CAMPION Pierre - Se rafraîchir à La Fontaineanonyme - Saga de Gunnlaugr, langue-de-serpent – Saga de Hallfredr, le scalde difficile
MANDEVILLE Bernard - La Ruche bourdonnanteTOPELIUS Zacharias - Refanut - Le Navire Fantastique
LUCIEN de Samosate - Voyage dans la LuneDEPARIS Véra - Vassili le Bogomile
 
ITALIEN :
dernières entrées
 
PENNACCHI Matteo - Le Tour du Monde sans un RondBOITO Camillo - Senso
CARBOCCI Mario - Sur les Epaules du FleuveSINISGALLI Leonardo - Le Moineau et le Lépreux
PASINETTI Pier Maria - A propos d’AstolfoWU MING - New Thing
WU MING - Guerre aux HumainsANDREINI Isabella - Lettres à mes Amants
 
 
Barèmes | Charte | Chroniquer | Echos | Equipe | Legal | Soutien | Plan du site
 

© 2004-2008 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR)