N° 49
 
ACCUEIL - SOMMAIRE

dossier :

confluences :

ARTICLES    ENTRETIENS
A VOIR    LIVRES
CD    DVD
 
AIDEARCHIVES
ArtsLivres EDITION
ECRIVAINS
SALON
ARTS
EXPOS
MUSEO
ARCHEO
HISTOIRE
PIONNIERS
ANTHROPO
MYTHES
PSYCHO
SF
BD-MANGA
TOKUSATSU
culture/politique/sciences
   
KOUNEN Jan - Carnets de voyages intérieurs GIMENO-PONS Vincent - Marché de la Poésie – Entretien N°2 CHAUVIN Marie-Agnès - Devenez Androgyne, ça ira mieux DORST Tankred - Moi, Feuerbach RICHARD Mathias - Machine dans tête LONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court BOUHLAL Siham - Anefgou ou la mort subite du nourrisson STROH Olivier - Qui dirige le monde ?
 
Enregistrez vos MENUS
THEMATIQUES
Nos SPECIALITES
MONDE SYNOPTIQUE
AMERIQUES
LITTERATURES / pays
LIVRES
DISQUES
META-RUBRIQUES
 
 
 
 


 
 
 
CHRETIEN DE TROYES - Perceval, et continuation...CHRETIEN DE TROYES
Perceval, et continuation...
 
  
0 pages -
ISBN 10:
4
3 0
1 0
explication
du barème
ArtsLivres
TexteIconographiePertinenceObjet
 Informatif/Intéressant
 Pagination > 450 p.
 Historicisant
 Universitaire
 Appareil critique
 Cartes
 Dessins / Croquis
 Photos / Reproductions
 Quadrichromie
 Griffe originale
 Concision
 Cohérence
 Esprit / Génie
 Pluridisciplinaire
 Sujet original
 Cartonné / Relié
 Grand format
 Papier spécial
 Maquette / Typographie
 Autres / Cachet

Par ses aventures, le relief de ses personnages et sa dimension religieuse, Perceval est l'exemple même des écrits de la France médiévale, quand les histoires étaient inspirées des légendes et la morale du christianisme…

La première version de Perceval, roman du cycle breton de Chrétien de Troyes ( 1130-1195 ) qui compte environ 45 000 octosyllabes à rimes plates, est un long poème inachevé de chevalerie. Mais l'histoire de ce livre ne s'est pas arrêtée là : rédigé en prose sous le même titre, il fut continué après la mort de son auteur par différents écrivains du XIIIe siècle : Vauchier de Denain, Manessier, Gilbert de Montreuil, et un poète anonyme.

De la légende au roman

L'histoire de Perceval serait celle, si moderne, d'un enfant unique élevé par une mère célibataire. Après la mort de son père et de ses frères, tués lors d'un tournoi, Perceval est emmené par sa mère dans une épaisse forêt pour échapper aux lois corruptrices et à la connaissance de la chevalerie qui décima sa famille. Dans ce Moyen-Âge dominé par la vulgate catholique, l'idée aristotélicienne de l'homme au centre de la nature semble resurgir dans ce roman qui annonce la théorie de l'homme naturellement bon, chère au Rousseau des Lumières.

Comme la chute chrétienne de l'Homme quittant le jardin d'Eden, Perceval abandonne sa mère et la Nature nourricière après sa rencontre de chevaliers dont l'équipage et les armes l'éblouissent. Alors que le héros se rend à la cour du roi Arthur, empli des recommandations de sa mère, celle-ci cède à son désespoir et meurt : la messagère, ayant rempli son devoir, ne peut s'opposer au destin qui lui ravi son dernier fils.

Vêtu en bûcheron, Perceval parvient au château du roi Peschierres : c'est là que le jeune homme se transforme en héros mythique, pris entre sa mission et ses tourments intérieurs. Fait chevalier à suite d'un duel et objet de l'amour de Blanchefleur qu'il a sauvée de mains ennemies, Perceval ne songe plus qu'à revoir sa mère, sa source et allégorie de sa propre nature, qu'il croit toujours en vie. Commence alors le cycle de ses aventures.

à la recherche d'une destinée

Guidé par le roi Peschierres, le héros assiste dans un mystérieux château à la procession du Graal, et voit ainsi le vase sacré dans lequel Joseph d'Arimathie a recueilli le sang du Christ agonisant. Ignorant encore sa destinée, Perceval n'ose approfondir ce qu'il voit : le jour suivant, tout a disparu et le jeune homme doit reprendre son voyage. Parce qu'il n'y décèle pas aussitôt un signe annonciateur, la procession mythique du Graal disparaît de l'esprit de Perceval : Chrétien de Troyes mêle ainsi la figure légendaire des augures au thème chrétien du Graal.

La deuxième partie du roman se focalise sur les aventures du chevalier Gauvain, mais elle est surtout le moment où Perceval reçoit la révélation de sa mission. En confession avec un ermite, frère du roi Pêcheur, il est alors incité à remplir ses devoirs religieux. à cet endroit s'achève l'œuvre de Chrétien de Troyes, qui laissait matière à un infini de suites possibles quant au destin du héros au cœur pur… Dans les Continuations, Perceval est reconduit dans le mystérieux château où il assiste à nouveau à la procession du Graal, répétition d'une réalité que l'esprit du héros avait d'abord refusée, mais qui trouve sens maintenant qu'il connaît son rôle missionnaire. Suivent le mariage de Perceval à Blanchefleur et la rupture de l'enchantement du Graal, lorsque le héros pose certaines questions sur le vase sacré…

Le Graal : la destinée intérieure trouvée

Alors que le roman de Chrétien de Troyes mettait en scène peu de personnages et visait à insister sur le message, les suites font intervenir moult étrangers à l'histoire et transforment le roman en épopée quasi-picaresque. L'idée directrice est cependant maintenue avec l'héroïsme nécessaire à la Chevalerie, symbolisée par la quête du Graal. C'est grâce au caractère sacré qu'il conférait à la Chevalerie que le roman Perceval connut un vrai succès. Le Graal y resplendit non plus seulement comme objet miraculeux mais devient symbole de vie intérieure et d'un renoncement exigeant.

Le thème du héros au cœur pur, loin du monde réel, se trouvait déjà dans les légendes celtiques. Mais Chrétien de Troyes le traite avec sensibilité, érigeant la simplicité d'esprit en fondement de l'intégrité chevaleresque. Ainsi peut-on voir dans Perceval les prémisses du roman de formation ( Bildungsroman, le concept étant allemand à l'origine ), si populaire au XIXe siècle.

Postérité d'un livre

L'équivalent allemand Parzival, de Wolfram von Eschenbach, est un poème composé entre 1200 et 1216, plus sérieux, expression la plus forte qu'inspira la Chevalerie en Allemagne. Mais celui-ci s'oppose à toute forme d'évasion : l'âme s'appréhende dans la dichotomie du Bien et du Mal, et dans la responsabilité devant Dieu. à l'inverse, Chrétien de Troyes, interprétant la légende dans un sens méditatif, avait donné une œuvre personnelle emplie de poésie : le récit était conduit un peu au hasard de l'imagination, d'abord guidée par le plaisir du conteur.

Au XIXe siècle, plus exactement le 26 juillet 1882 à Bayreuth, Parsifal devint le héros de l'opéra de Wagner, à la destinée grandissime. La légende médiévale y est modifiée moins dans le déroulement des faits que dans l'interprétation et le relief des personnages : pour obéir à la nécessité dramatique, Wagner souligna avec force la présence du péché et la nécessité de le vivre. C'est après avoir vécu le péché que Parsifal reçoit la rédemption ; le sacré apparaît à la dernière scène, dans la cérémonie du Graal.

Œuvre poursuivie, transposée, démultipliée, le roman de Chrétien de Troyes conserve une dimension grandiose, fondatrice des romans modernes, entre épopée antique et récit picaresque...

Olivier STROH

© 2004-2007 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR) : Archivé édition N°9 : 01.X.04

* * *

[355]   LIVRES > LITTERATURE / genres > Roman   
 
  LITTELL Robert - La Compagnie  Roman 
4 : 16.VII.04
LITTELL Robert :
La Compagnie
3 0
2 0
 

La CIA comme on ne l'a jamais vue : fonctionnement et évolution depuis la fin de la seconde guerre mondiale au début des années 90 avec le putsch manqué contre Gorbatchev. Un roman d'espionnage passionnant, qui mêle habilement histoire et fiction... »»»

 
  GUILLEBON Swann de - Farang  Roman 
2 : 16.VI.04
GUILLEBON Swann de :
Farang
1 0
2 0
 

Premier roman. Une rare et excellente surprise : le livre est abouti, et l'histoire louvoie adroitement entre le monde médical, la mafia, et les amoureux de la Thaïlande. Le style, concis et ferme, révèle ici un auteur mûr et perspicace, doté d'une plume sûre et riche, tendre et drôle. »»»

 
 
LAFORET Carmen - Nada FROMAGET Nicolas - Le Cousin de Mahomet NOVAKOVIC Mirjana - La Peur et son Valet NESBO Jo - L'Homme Chauve-Souris SENNA Danzy - Symptomatique DAVIDSEN Leif - Le Danois Serbe
 
 
[236]   LITTERATURES / pays > FRANCOPHONE > France   
 
  GODARD Henri - Une Grande Génération  Création 
1 : 01.VI.04
GODARD Henri :
Une Grande Génération
3 0
1 0
 

Un recueil d'essais stimulants et enrichissants où ce professeur d'université, qui enseigna à la Sorbonne, analyse l'impact de l'Histoire sur la littérature : comment l'expérience de la Grande Guerre insuffla la nécessité, chez certains écrivains, d'un changement d'écriture ? »»»

 
  SERAPHIN Danièle - Un si vieil Amour  Roman 
14 : 21.IX.05
SERAPHIN Danièle :
Un si vieil Amour
1 0
2 0
 

Remarquable roman sur l'éventail des sentiments et des contrariétés de l'amour. En retrouvant les lettres de ses parents et grands-parents, Emma revit l'évolution de leurs relations, de la passion à la haine : c'est une douleur, les parents sont si jeunes et si vivants lorsqu'elle lit (p.95). »»»

 
 
HENRICHS Bertina - La Joueuse d'Echecs KHATIBI Abdelkébir - Quatuor Poétique – Rilke, Goethe, Ekelof, Lundkvist PERROS Georges - L'Autre Région CHARRETON Xavier - Débuts  - Notules littéraires sur le monde juif TESTA Bruno - Dépression Tropicale
 
 

     
ROMAN :
nos préférés
 
TOUSSAINT Jean-Philippe - Faire l’amourLE ROY Philip - Le Dernier Testament
DURAN COHEN Ilan - Quatre romans de l’existenceLAXNESS Halldor Kiljan - Gens Indépendants
RIEL Jorn - HeqLAXNESS Halldor Kiljan - La Saga des Fiers-à-Bras
DAVIDSEN Leif - La Chanteuse RusseLARSSON Stieg - Les Hommes qui n’aimaient pas les Femmes
»»» Plus de choix [24]
 
ROMAN :
dernières entrées
 
RICHARD Mathias - Machine dans têteLONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court
MEZARIGUE Laure - L’AgrémentCONRADO Julio - C’était la Révolution
TOUSSAINT Jean-Philippe - Faire l’amourDURAN COHEN Ilan - Quatre romans de l’existence
GEIGER Arno - Le vieux Roi en son ExilNOOTEBOOM Cees - Dans les montagnes des Pays-Bas
 
FRANCE :
dernières entrées
 
RICHARD Mathias - Machine dans têteLONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court
MEZARIGUE Laure - L’AgrémentARCHENOULT Alexandre - La Lune
HUYSMANS Joris-Karl - Trois PrimitifsTOUSSAINT Jean-Philippe - Faire l’amour
STROH Olivier - Le Prince PhilippeDURAN COHEN Ilan - Quatre romans de l’existence
 
 
Barèmes | Charte | Chroniquer | Echos | Equipe | Legal | Soutien | Plan du site
 

© 2004-2008 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR)