N° 49
 
ACCUEIL - SOMMAIRE

dossier :

confluences :

ARTICLES    ENTRETIENS
A VOIR    LIVRES
CD    DVD
 
AIDEARCHIVES
ArtsLivres EDITION
ECRIVAINS
SALON
ARTS
EXPOS
MUSEO
ARCHEO
HISTOIRE
PIONNIERS
ANTHROPO
MYTHES
PSYCHO
SF
BD-MANGA
TOKUSATSU
culture/politique/sciences
   
KOUNEN Jan - Carnets de voyages intérieurs GIMENO-PONS Vincent - Marché de la Poésie – Entretien N°2 CHAUVIN Marie-Agnès - Devenez Androgyne, ça ira mieux DORST Tankred - Moi, Feuerbach RICHARD Mathias - Machine dans tête LONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court BOUHLAL Siham - Anefgou ou la mort subite du nourrisson STROH Olivier - Qui dirige le monde ?
 
Enregistrez vos MENUS
THEMATIQUES
Nos SPECIALITES
MONDE SYNOPTIQUE
AMERIQUES
LITTERATURES / pays
LIVRES
DISQUES
META-RUBRIQUES
 
 
 
 


 
 
 
BRYCE-ECHENIQUE Alfredo - Le Verger de mon AiméeBRYCE-ECHENIQUE Alfredo
Le Verger de mon Aimée
Titre original : El Huerto de mi Amada
[48] Métailié
Entretien avec l'éditeur :
METAILIE Anne-Marie
302 pages - 18 €
ISBN 10: 2-86424-561-2
2
0 0
1 1
explication
du barème
ArtsLivres
TexteIconographiePertinenceObjet
 Informatif/Intéressant
 Pagination > 450 p.
 Historicisant
 Universitaire
 Appareil critique
 Cartes
 Dessins / Croquis
 Photos / Reproductions
 Quadrichromie
 Griffe originale
 Concision
 Cohérence
 Esprit / Génie
 Pluridisciplinaire
 Sujet original
 Cartonné / Relié
 Grand format
 Papier spécial
 Maquette / Typographie
 Autres / Cachet

Roman d’éducation, alternant entre lyrisme et burlesque : dans la Lima des années 1940, un enlèvement amoureux dans la haute société péruvienne permet a Carlitos Alegre de gagner les Septièmes cieux et évoluer dans un semblant de Jardin des délices. Réalité ou apparence ?

Lors d’une garden-party donnée par ses parents, Carlitos Alegre, jeune homme de très bonne famille mais manquant de sens des réalités, enlève Natalia de Larrea, une jeune veuve affriolante et richissime, sous les yeux médusés de la meilleure société de Lima et à la plus grande fureur d’un quarteron de vieux potentats qui la considéraient comme leur chasse gardée… Après un rituel échange de gnons, menaces et noms d’oiseaux, le petit couple trouve refuge dans le Verger éponyme du roman, propriété de campagne de Natalia sous bonne garde d’un personnel de maison dévoué corps et âme à sa maîtresse. C’est un havre de paix où tout n’est plus qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté, et où le jeune Carlitos poursuit son apprentissage de la vie d’adulte, principalement dans le lit de la volcanique amante. Accessoirement, ces rares sorties hors du cocon sont autant d’occasions pour lui de se frotter à une galerie de fâcheux et de grotesques, tandis que la sainte famille et la bonne société conspirent dans l’ombre pour ramener la brebis égarée au bercail.

L’écrivain péruvien Bryce-Echeñique s’est ainsi amusé à alterner les registres pour entraîner son lecteur dans les pas de Carlitos, semés aussi bien de roses que d’embûches, tandis que se dessine en toile de fond une société aujourd’hui disparue : promenade amusante, de surcroît commentée par un Carlitos alliant une naïveté souvent ridicule à une religiosité très personnelle. Tout est dans la sincérité, toujours toute de premier mouvement, d’un enfant gâté qui déjoue les pièges sans même les avoir vus, parce qu’il est bien trop occupé à batifoler dans le Jardin des délices. Même la tragédie ( en l’espèce la mort de sa grand-mère adorée ) n’y peut rien : « à vrai dire, leur lâcha Carlitos, et on ne saura jamais si c’était par distraction ou si ce fut la seule façon qu’il avait trouvée de clore le bec à cette paire d’abrutis et de se débarrasser d’eux, à vrai dire, vous ne savez pas combien je suis heureux que ma grand-mère soit arrivée morte ici, aujourd’hui : elle détestait tellement les enterrements et les cimetières (p.186) ».

Le texte allie constamment le point de vue du personnage et celui du narrateur, dans une prose souvent échevelée et à l’entrain communicatif : « disons, donc, que le monde, pour Carlitos, était aussi une vallée de larmes, bien sûr, comme il l’est pour tout un chacun, mais que, dans son cas exceptionnel, dans cette vallée si laide et si étroite, Dieu avait placé pour lui une petite oasis particulière qu’il ne cessait de fréquenter et Dieu de décorer, oui, d’orner et de décorer, pour que ce soit bien clair, donnant ainsi lieu de se manifester au trait le plus positif, allègre et beau du catholicisme de Carlitos Alegre – si naturel, de plus, que quelqu’un en avait parlé comme de quelque chose de réellement surnaturel et, en tout cas, d’antérieur à l’existence même de l’Eglise catholique – et à l’absolue familiarité avec laquelle il avait assumé maintenant que cette salle à manger et le verger de Natalia tout entier, avec ses employés et tout, étaient d’heureux et parfaits ajouts que le Seigneur venait d’introduire dans cette oasis privée, qui, d’autre part, semblait même expliquer la pertinence de son nom paternel et sa lumineuse signification ( pp. 75-76 ) ».

Le rythme haletant du récit entraîne ainsi le lecteur au fil des aventures des personnages, dans un revival du monde édénique sur un remix jazzy du Cantique des Cantiques, mais ( et on n’en dira pas plus ) les dernières pages en assurent le contrepoint dans un surprenant changement de tempo, apportant une conclusion inattendue à l’éducation à la vie de Carlitos, conclusion qui amène à reconsidérer en esprit l’ensemble du récit sous une nouvelle lumière…

François PROST

© 2004-2007 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR) : Archivé édition N°38 : 23.I.09

* * *

[355]   LIVRES > LITTERATURE / genres > Roman   
 
  LITTELL Robert - La Compagnie  Roman 
4 : 16.VII.04
LITTELL Robert :
La Compagnie
3 0
2 0
 

La CIA comme on ne l'a jamais vue : fonctionnement et évolution depuis la fin de la seconde guerre mondiale au début des années 90 avec le putsch manqué contre Gorbatchev. Un roman d'espionnage passionnant, qui mêle habilement histoire et fiction... »»»

 
  GUILLEBON Swann de - Farang  Roman 
2 : 16.VI.04
GUILLEBON Swann de :
Farang
1 0
2 0
 

Premier roman. Une rare et excellente surprise : le livre est abouti, et l'histoire louvoie adroitement entre le monde médical, la mafia, et les amoureux de la Thaïlande. Le style, concis et ferme, révèle ici un auteur mûr et perspicace, doté d'une plume sûre et riche, tendre et drôle. »»»

 
 
AGUALUSA José Eduardo - Le Marchand de Passés LAURENT Catherine - Il est parti TABACHNIK Maud - J'ai regardé le diable en face MAUGENEST Thierry - Manuscrit ms 408 PADURA Leonardo - Adios Hemingway YOSHIYUKI Junnosuke - Jusqu'au Soir
 
 
[1]

  LITTERATURES / pays > HISPANO-LUSOPHONE > Pérou

   
 
  CACERES Grecia - Fin d'après-midi  Roman 
13 : 01.I.05
CACERES Grecia :
Fin d'après-midi
1 0
1 1
 

Un roman très complet sur la jeunesse, l'université, les amours, la religion, les conversations et les activités entre jeunes. L'auteur étant péruvienne, il y a aussi force rappels historiques, le tout dans une langue sobre, claire et lucide, et dans une présentation soignée. Bravo. »»»

 
 
 
[46]   MONDE SYNOPTIQUE > AMERIQUE LATINE > Littératures AL   
 
  SERNA Enrique - Amours d'Occasion  Nouvelle(s) 
21 : 21.IX.05
SERNA Enrique :
Amours d'Occasion
1 0
2 1
 

Excellent recueil de onze nouvelles sur l’amour, chacune aboutie sur ses diverses facettes, chiennes le plus souvent, avec les aspects caractéristiques de la société mexicaine en filigrane. La plume, maître et de constante qualité, décrit les gens avec humour et cynisme consommés. »»»

 
  STUDART Heloneida - Les Huit Cahiers  Roman 
1 : 01.VI.04
STUDART Heloneida :
Les Huit Cahiers
1 0
1 1
 

Ce roman distinctement féminin, sans être ouvertement militant, fait de cette féministe engagée une grande romancière dont témoignent une plume riche et l'art de thèmes savamment imbriqués au fil des chapitres. Si cela n'en fait pas un grand roman contemporain… »»»

 
 
EDWARDS Jorge - L'Origine du Monde STUDART Heloneida - Le Bourreau FOGWILL Rodolfo Enrique - Muchacha Punk MONTERROSO Augusto - Le Mot Magique PADURA Leonardo - Passé Parfait GELMAN Juan - Salaires de l’Impie
 
 
[1]

  AMERIQUES > Pérou > Littérature

   
 
  CACERES Grecia - Fin d'après-midi  Roman 
13 : 01.I.05
CACERES Grecia :
Fin d'après-midi
1 0
1 1
 

Un roman très complet sur la jeunesse, l'université, les amours, la religion, les conversations et les activités entre jeunes. L'auteur étant péruvienne, il y a aussi force rappels historiques, le tout dans une langue sobre, claire et lucide, et dans une présentation soignée. Bravo. »»»

 
 
 
[56]   THEMATIQUES > LITTERATURES > Roman   
 
  SEIERSTAD Asne - Le Libraire de Kaboul  Témoignage 
5 : 01.VIII.04
SEIERSTAD Asne :
Le Libraire de Kaboul
2 0
3 0
 

Un vibrant témoignage romancé du quotidien des Afghanes et Afghans à la fin du règne des Talibans. Mais pas seulement, puisque us et coutumes sont décrits en détail, avec les pensées et commentaires des intéressés. Récit et plume franchement remarquables. »»»

 
  GUILLEBON Swann de - Farang  Roman 
2 : 16.VI.04
GUILLEBON Swann de :
Farang
1 0
2 0
 

Premier roman. Une rare et excellente surprise : le livre est abouti, et l'histoire louvoie adroitement entre le monde médical, la mafia, et les amoureux de la Thaïlande. Le style, concis et ferme, révèle ici un auteur mûr et perspicace, doté d'une plume sûre et riche, tendre et drôle. »»»

 
 
MEZARIGUE Laure - L’Agrément CASTELLANOS MOYA Horacio - L'Homme en Arme GRONDAHL Jens Christian - Virginia RIVERA LETELIER Hernán - Les Fleurs Noires de Santa Maria VILA-MATAS Enrique - La Lecture Assassine DURAN COHEN Ilan - Quatre romans de l’existence
 
 

     
CHEZ CET EDITEUR :
nos préférés
 
STADEN Hans - Nus, féroces et anthropophages
 
ROMAN :
nos préférés
 
SERAPHIN Danièle - Un si vieil AmourLE ROY Philip - Le Dernier Testament
STUDART Heloneida - Les Huit CahiersMANKELL Henning - Le Retour du Professeur de Danse
KLINGER Friedrich Maximilian - La Vie de Faust, ses Exploits & comment il fut précipité en EnferYOSHIMURA Akira - La Guerre des Jours Lointains
LAXNESS Halldor Kiljan - Gens IndépendantsGUILLEBON Swann de - Farang
»»» Plus de choix [24]
 
ROMAN :
dernières entrées
 
RICHARD Mathias - Machine dans têteLONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court
MEZARIGUE Laure - L’AgrémentCONRADO Julio - C’était la Révolution
TOUSSAINT Jean-Philippe - Faire l’amourDURAN COHEN Ilan - Quatre romans de l’existence
GEIGER Arno - Le vieux Roi en son ExilNOOTEBOOM Cees - Dans les montagnes des Pays-Bas
 
PEROU :
dernières entrées
 
CACERES Grecia - Fin d'après-midi
 
LITTERATURES AL :
dernières entrées
 
MIZON Luis - Poèmes d’eau et de lumièreVASQUEZ Juan Gabriel - Les Dénonciateurs
MACHADO DE ASSIS Joaquim Maria - Chasseur d’EsclavesREZENDE Maria Valéria - Le Vol de l’Ibis rouge
RIVERA LETELIER Hernán - Le VirtuoseRAMOS Pablo - L’Origine de la Tristesse
STUDART Heloneida - Le BourreauGAMBOA Santiago - Les Captifs du Lys Blanc
 
 
Barèmes | Charte | Chroniquer | Echos | Equipe | Legal | Soutien | Plan du site
 

© 2004-2008 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR)