N° 49
 
ACCUEIL - SOMMAIRE

dossier :

confluences :

ARTICLES    ENTRETIENS
A VOIR    LIVRES
CD    DVD
 
AIDEARCHIVES
ArtsLivres EDITION
ECRIVAINS
SALON
ARTS
EXPOS
MUSEO
ARCHEO
HISTOIRE
PIONNIERS
ANTHROPO
MYTHES
PSYCHO
SF
BD-MANGA
TOKUSATSU
culture/politique/sciences
   
KOUNEN Jan - Carnets de voyages intérieurs GIMENO-PONS Vincent - Marché de la Poésie – Entretien N°2 CHAUVIN Marie-Agnès - Devenez Androgyne, ça ira mieux DORST Tankred - Moi, Feuerbach RICHARD Mathias - Machine dans tête LONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court BOUHLAL Siham - Anefgou ou la mort subite du nourrisson STROH Olivier - Qui dirige le monde ?
 
Enregistrez vos MENUS
THEMATIQUES
Nos SPECIALITES
MONDE SYNOPTIQUE
AMERIQUES
LITTERATURES / pays
LIVRES
DISQUES
META-RUBRIQUES
 
 
 
 


 
 
 
collectif - Naufragéscollectif
Naufragés
 
[21] Anacharsis
Entretien avec l'éditeur :
OLIVIÉ Frantz - LAVIELLE Charles-Henri
95 pages - 13 €
ISBN 10: 2-914777-20-5
5
2 0
2 1
explication
du barème
ArtsLivres
TexteIconographiePertinenceObjet
 Informatif/Intéressant
 Pagination > 450 p.
 Historicisant
 Universitaire
 Appareil critique
 Cartes
 Dessins / Croquis
 Photos / Reproductions
 Quadrichromie
 Griffe originale
 Concision
 Cohérence
 Esprit / Génie
 Pluridisciplinaire
 Sujet original
 Cartonné / Relié
 Grand format
 Papier spécial
 Maquette / Typographie
 Autres / Cachet

Avril 1431 : un bateau commerçant quittait la Crête ( alors possession vénitienne ) pour les Flandres, dans un périple qui tourna au cauchemar : tempête et dérive vers le nord, mort de 80% de l’équipage, naufrage aux îles enneigées de Lofoten et retour par Nidaros, en Norvège.

Naufragés est un double témoignage, par trois des onze rescapés ( sur les soixante-huit hommes au départ ) : celui de Pietro Querini ( patricien et capitaine du bateau ) et celui des deux officier Cristoforo Fioravante et Nicoló de Michiel, retranscrit par quelque secrétaire. Les deux textes concordent sur les faits, les différences et subtilités étant détaillées dans l’intéressante postface de la traductrice, Claude Judde de Larrivière, mais on peut dire que le premier est plus complet en ce qu’il donne plus de précisions sur le trajet avant l’accident et sur le chemin de retour, dans une aventure qui au total dura quelque dix-huit mois.

Du point de vue littéraire, le premier est plus personnel, plus porté sur la souffrance humaine et la description des lieux, là où le second se concentre sur l’accident et ses conséquences et ce dans un style plus proche du document officiel. De ce point de vue, la version de Querini est plus profonde, écrite dans un style plus fluide qui n’est pas sans rappeler le témoignage de Hans Staden. Un autre parallèle est la justification du récit comme preuve de l’intercession divine envers des hommes abandonnés à un terrible sort, idée qui émaille aussi le reste du texte.

Ce n’est pas tant le voyage vers des hautes latitudes qui étonne le plus ( le Grec Pythéas y serait allé dès le troisième siècle avant notre ère ), mais l’épreuve humaine décrite par ces deux éclairages. Voici ce qu’en dit Querini : « à cause des pluies continuelles et de la colère de la tempête, la voile commença à se déchirer, et à plusieurs reprises le vent en arracha des morceaux. Rapidement, nous en fûmes totalement privés, ainsi que d’une seconde que nous avions justement embarquée au cas où, mais qui était moins solide et qui fut peu utile. En même temps que nous perdions les instruments nécessaires à la navigation, notre courage et notre force nous abandonnaient. Le navire infortuné était progressivement privé de son équipement. Les vagues impétueuses le heurtaient avec violence, et cela se ressentait dans toutes ses jointures. Parfois elles le submergeaient et l’emplissaient d’eau, et c’est avec anxiété que nous devions le vider (p.17) ». Les hommes avaient de quoi se sustenter, mais l’épreuve, le froid et le sel tuaient les hommes les uns après les autres, et avec le temps, vin et eau potable vinrent à manquer au point que de nombreux marins « n’avaient qu’une idée en tête, réclamer l’urine de leurs compagnons, qui la leur refusaient se la réservant pour eux-mêmes. Certains la mélangeaient avec un peu de gingembre vert, de citron ou d’épices qui nous restaient encore (pp.62-63) »…

La dérive et l’arrivée en janvier 1432sur une île désolée de l’archipel des Lofoten dura plusieurs mois, en plein hiver, certes amenuisé par le Gulf Stream qui y passe au large. La faim et l’instinct de survie ne manquèrent pas d’exacerber le chacun pour soi : « depuis notre arrivée sur l’île, nous ne faisions plus preuve d’aucune charité envers notre prochain, en raison de la grande pénurie dont nous souffrions. Nous gardions tout ce que nous trouvions pour nous-mêmes, à cause de la faim insupportable que nous devions endurer (p.67) ». Heureusement, le capitaine semble être parvenu à raisonner tout le monde.

Les rescapés furent sauvés par des habitants de la région, dont les deux textes ne manquent pas de préciser la générosité. Le témoignage rappelle moult petits détails, telle la pratique de la morue séchée, le pain d’écorce réservé au petit peuple, le retour par Trondheim ( l’ancienne Nidaros ), le paiement réclamé par le prélat qui les avait aidé, etc. L’homme qu’était Querini ne manqua pas de relever aussi ce que les premiers Occidentaux s’étonnèrent eux-mêmes des siècles plus tard des mœurs japonaises avant que les missionnaires n’y mettent fin de part et d’autre de l’Eurasie : « les habitants de cette île sont des hommes très purs et de bel aspect, tout comme le sont leurs femmes. Ils sont si honnêtes qu’ils ne se soucient pas d’enfermer ce qui leur appartient. De la même façon, ils n’ont pas de soupçons vis-à-vis de leurs propres femmes. En effet, nous dormions dans la même chambre que le maître de maison, son épouse et leurs filles, et celles-ci se déshabillaient entièrement devant nous avant d’aller au lit. Le jeudi, elles se rendaient au bain. Elles se déshabillaient à la maison et elles parcouraient complètement nues la distance d’un tir d’arbalète qui les séparait des bains. Elles s’y mélangeaient aux hommes. Mais comme je l’ai déjà dit, ces pêcheurs sont très chrétiens. Ils ne perdent pas une occasion d’assister à la messe, et à l’église, ils restent constamment à genoux pour prier (p.36-37) »…

Gilles de ROKHA

© 2004-2007 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR) : Archivé édition N°32 : 21.IX.05

* * *

[11]   THEMATIQUES > HISTOIRE > XVe siècle   
 
  SEPULVEDA SCHUlZ Claudio - Les Sept Expéditions Ming de l'Amiral Zheng He  Exploration 
23 : 01.XI.05
SEPULVEDA SCHUlZ Claudio :
Les Sept Expéditions Ming de l'Amiral Zheng He
 

2006 : 600e anniversaire. Un siècle avant Colomb, la Chine des Ming eut un illustre devancier en l’amiral Zheng He (1371–1435) dont les jonques géantes, cinq fois la taille de la caravelle Santa María, sillonnèrent les océans jusqu’au Moyen-Orient, l’Afrique, voire plus loin… »»»

 
  SEPULVEDA SCHULZ Claudio - Ikkyu, Maître Zen Rinzai  Zen 
16 : 16.II.05
SEPULVEDA SCHULZ Claudio :
Ikkyu, Maître Zen Rinzai
 

Ikkyū est le moine zen du XVe siècle. Prêtre Rinzai, un des deux grands mouvements du zen nippon, il défendait l'illumination et sa pratique en compagnie des femmes, tout en étant excellent calligraphe, peintre, poète, maître de cérémonie du thé et de l'art des jardin. »»»

 
 
collectif - Thessalonique, chroniques d'une ville prise DELAFOSSE Eustache - Voyage d'Eustache Delafosse CONTI Nicolo de - Le Voyage aux Indes MATHIAS Cédric - Le Calendrier Aztèque GEORGES de Hongrie - Des Turcs VESPUCCI Amerigo - Le Nouveau Monde
 
 
[12]   Nos SPECIALITES > GRANDS VOYAGEURS > Naufrages   
 
  LUCKNER Felix de - Le Dernier Corsaire (1914-1918)  Naufrages 
32 : 22.VI.06
LUCKNER Felix de :
Le Dernier Corsaire (1914-1918)
2 0
3 1
 

Brillant récit, sémillant et captivant, du dernier grand corsaire du siècle : après bourlinguer pour se faire la main, Luckner reçoit une mission digne des meilleurs romans d’espionnage. Le ton est sûr, la narration maîtrisée, les descriptions factuelles ou imagées. Un livre réussi ! »»»

 
  DE VEER Gerrit - BARENTSZ Willem - Prisonniers des Glaces  Naufrages 
30 : 21.X.06
DE VEER Gerrit - BARENTSZ Willem :
Prisonniers des Glaces
2 2
2 3
 

Magnifique ouvrage sur les trois tentatives ( 1594, 1595 et 1596 ) de Willem Barentsz pour trouver le passage du nord-est vers l’Orient, par l’océan arctique. Avec nombreuses cartes, illustrations et photographies des objets laissés par l’expédition en Nouvelle Zemble. »»»

 
 
MASCARENHAS João - Esclave à Alger CARDOSO Manuel – MARTINS Pedro - Le Naufrage du Santiago KATSURAGAWA Hoshū - Naufrage & Tribulations d’un Japonais collectif - Histoires Tragico-Maritimes LANNI Dominique - Fureur et Barbarie MONTAUBAN - Histoire du Sieur de Montauban
 
 
[7]   Nos SPECIALITES > GRANDS VOYAGEURS > Italiens   
 
  CA' DA MOSTO Alvise - Voyages en Afrique Noire (1455&1456)  Exploration 
25 : 16.III.06
CA' DA MOSTO Alvise :
Voyages en Afrique Noire (1455&1456)
3 1
2 3
 

Un des premiers témoignages européens sur l’Afrique Noire : concis, factuel et vivant, le jeune Alvise consigna une foule d’impressions et observations de grande valeur historique et ethnologique. Si les Portugais n’en sortent pas grandis, leur volonté d’exploration est à saluer. »»»

 
  LIUTPRAND DE CREMONE - Ambassades à Byzance  Histoire 
20 : 01.VI.05
LIUTPRAND DE CREMONE :
Ambassades à Byzance
2 0
0 1
 

A vingt ans d'intervalle, 949 et 969, Liutprand porta à Byzance les demandes des seigneurs de Rome : si la première mission se déroula dans les plaisirs et la bonne entente, la seconde termina en calvaire, consignées en latin dans l'Antapodosis et le Legatio respectivement. »»»

 
 
PENNACCHI Matteo - Le Tour du Monde sans un Rond CONTI Nicolo de - Le Voyage aux Indes VARTHEMA Ludovico di - Voyage de Ludovico di Varthema collectif - La Découverte du Brésil	VESPUCCI Amerigo - Le Nouveau Monde
 
 
[61]   LIVRES > LITTERATURE / genres > Litt. de voyage   
 
  STADEN Hans - Nus, féroces et anthropophages  Amazonie 
20 : 01.VI.05
STADEN Hans :
Nus, féroces et anthropophages
2 1
2 0
 

Immense succès en Europe au XVIe siècle, ce témoignage relate les différences et affres de l’Européen rencontrant les Indiens Tupis anthropophages. Ce récit, publié en 1557, concis et précis, est instructif autant qu’agréable, orné de reproductions de gravures originelles. »»»

 
  FABRY Philippe - La Relève de l'Escadre de Perse  Histoire 
35 : 01.IX.07
FABRY Philippe :
La Relève de l'Escadre de Perse
1 0
2 2
 

Mars 1671 : trois navires quittent La Rochelle, cap sur l'Inde, avec mission d'asseoir la puissance du Royaume de France avec l'Escadre de Perse qui les rejoint à Goa. Récit d'une géopolitique entre Anglais, Danois, Hollandais et Musulmans : l'expédition est un désastre. »»»

 
 
HEYERDAHL Thor - L’Expédition du Kon Tiki collectif - Histoires Tragico-Maritimes VARTHEMA Ludovico di - Voyage de Ludovico di Varthema MONTAUBAN - Histoire du Sieur de Montauban ORCEL Michel - Voyage dans l’Orient prochain CARUS Carl Gustav - Voyage à l’Ile de Rügen
 
 
[2]

  MONDE SYNOPTIQUE > ANT/ARCTIQUE > Laponie

   
 
  LINNE Carl von - Voyage en Laponie  XVIIIe siècle 
30 : 01.XI.05
LINNE Carl von :
Voyage en Laponie
2 0
2 0
 

En 1732, l'étudiant en botanique à l'Université d'Uppsala (Suède) Carl von Linné accepta une mission en Laponie. Au long de cette pédestre odyssée, il tint un carnet de bord où cohabitent le suédois, le latin et de charmants croquis explicatifs. »»»

 
  REGNARD Jean-François - Voyage de Laponie  Litt. de voyage 
30 : 16.X.06
REGNARD Jean-François :
Voyage de Laponie
1 0
2 1
 

A l'été 1681, mû par la curiosité, Regnard rendit visite au roi de Suède Charles XII, qui lui conseilla d'aller admirer la Laponie. Il s'embarque pour Tornio ( aujourd'hui en Finlande ), la ville la plus septentrionale du royaume… »»»

 
 
 

     
CHEZ CET EDITEUR :
nos préférés
 
NICANDRE de Corcyre - Le Voyage d'OccidentLAXNESS Halldor Kiljan - La Saga des Fiers-à-Bras
 
XVE SIECLE :
nos préférés
 
CA' DA MOSTO Alvise - Voyages en Afrique Noire (1455&1456)
 
XVE SIECLE :
dernières entrées
 
collectif - Voyages de Vasco de GamaCONTI Nicolo de - Le Voyage aux Indes
VESPUCCI Amerigo - Le Nouveau MondeCA' DA MOSTO Alvise - Voyages en Afrique Noire (1455&1456)
DELAFOSSE Eustache - Voyage d'Eustache DelafosseSEPULVEDA SCHUlZ Claudio - Les Sept Expéditions Ming de l'Amiral Zheng He
GEORGES de Hongrie - Des TurcsSEPULVEDA SCHULZ Claudio - Ikkyu, Maître Zen Rinzai
 
NAUFRAGES :
dernières entrées
 
ERIAU Jean-Michel - Des Vaisseaux de Louis XVMENESES Manuel de – MELO Francisco Manuel de - Le Naufrage des Portugais
MASCARENHAS João - Esclave à AlgerKATSURAGAWA Hoshū - Naufrage & Tribulations d’un Japonais
HEIDEN Frans Janssen van der - Le Naufrage du Terschelling sur les côtes du Bengale (1661)BONTEKOE Willem Ysbrantsz - Le Naufrage de Bontekoe
CARDOSO Manuel – MARTINS Pedro - Le Naufrage du SantiagoDE VEER Gerrit - BARENTSZ Willem - Prisonniers des Glaces
 
ITALIENS :
dernières entrées
 
PENNACCHI Matteo - Le Tour du Monde sans un RondVARTHEMA Ludovico di - Voyage de Ludovico di Varthema
CONTI Nicolo de - Le Voyage aux IndesVESPUCCI Amerigo - Le Nouveau Monde
CA' DA MOSTO Alvise - Voyages en Afrique Noire (1455&1456)LIUTPRAND DE CREMONE - Ambassades à Byzance
collectif - La Découverte du Brésil
 
 
Barèmes | Charte | Chroniquer | Echos | Equipe | Legal | Soutien | Plan du site
 

© 2004-2008 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR)