N° 49
 
ACCUEIL - SOMMAIRE

dossier :

confluences :

ARTICLES    ENTRETIENS
A VOIR    LIVRES
CD    DVD
 
AIDEARCHIVES
ArtsLivres EDITION
ECRIVAINS
SALON
ARTS
EXPOS
MUSEO
ARCHEO
HISTOIRE
PIONNIERS
ANTHROPO
MYTHES
PSYCHO
SF
BD-MANGA
TOKUSATSU
culture/politique/sciences
   
KOUNEN Jan - Carnets de voyages intérieurs GIMENO-PONS Vincent - Marché de la Poésie – Entretien N°2 CHAUVIN Marie-Agnès - Devenez Androgyne, ça ira mieux DORST Tankred - Moi, Feuerbach RICHARD Mathias - Machine dans tête LONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court BOUHLAL Siham - Anefgou ou la mort subite du nourrisson STROH Olivier - Qui dirige le monde ?
 
Enregistrez vos MENUS
THEMATIQUES
Nos SPECIALITES
MONDE SYNOPTIQUE
AMERIQUES
LITTERATURES / pays
LIVRES
DISQUES
META-RUBRIQUES
 
 
 
 


 
 
 
RIEL Jorn - SoréRIEL Jorn
Soré
Le chant pour celui qui désire vivre t.3
Titre original : Soré - Sangen for Livet
[64] Gaïa
Entretien avec l'éditeur :
JUUL Susanne
251 pages - 18,14 €
ISBN 10: 2-910030-32-6
2
1 0
0 1
explication
du barème
ArtsLivres
TexteIconographiePertinenceObjet
 Informatif/Intéressant
 Pagination > 450 p.
 Historicisant
 Universitaire
 Appareil critique
 Cartes
 Dessins / Croquis
 Photos / Reproductions
 Quadrichromie
 Griffe originale
 Concision
 Cohérence
 Esprit / Génie
 Pluridisciplinaire
 Sujet original
 Cartonné / Relié
 Grand format
 Papier spécial
 Maquette / Typographie
 Autres / Cachet

3e volet de la trilogie Le chant pour celui qui désire vivre. L'histoire, située au XXe siècle, est un clair plaidoyer contre les travers de la modernité, dont l'exploitation et la violence masculine, éthylique et sexuelle. La jeune Soré est une lointaine descendante d'Arluk…

Soré, roman situé à l'époque contemporaine, présente peu des caractères anthropologiques des deux premiers tomes Heq et Arluk. De ce point de vue, c'est le moins original et le moins abouti de la trilogie, mais il conserve certains des riches ingrédients de la plume de l'auteur, comme la description détaillée des comportements humains et animaliers : « seuls les deux chevaux islandais, Narva et Nanok, restèrent dehors. Soré tenta bien de les enfermer dans l'étable, mais deux fois de suite ils démolirent la porte à coups de sabots pour sortir, et elle abandonna. Tant que le vent souffla, ils restèrent patiemment à attendre qu'il se calme, la croupe tournée contre le vent et les têtes poilues pendant presque à ras de la neige. Mais lorsque le froid s'installa, ils se maintinrent constamment en mouvement. Ils tournaient en grands cercles entre la maison et la plage et raclaient la neige de leurs sabots pour atteindre l'herbe (p.39) »…

Cependant, et sans doute en raison de leurs résonances modernes, ce livre un est vibrant plaidoyer contre les abus de la société occidentale, comme la 'ségrégation culturelle', pour ne pas dire raciale : « ils pensent que notre langue est primitive parce que nous n'avons pas de mots pour exprimer ce qui appartient à leur monde. Pour pouvoir nous expliquer, nous empruntons à leur langue des mots qui auparavant nous étaient inutiles (p.210) ». Mais cela a de graves répercussions socioéconomiques, comme en témoigne cet échange musclé entre Johanssen le docteur généreux et le pasteur local :

« - Vous pouvez quand même comprendre, docteur, que nous devons tous leur donner le même salaire, dit le pasteur. Ce n'est pas bon pour ces jeunes filles d'avoir trop d'argent entre les mains, cela peut avoir un effet destructeur.
Johannes rit et une lueur diabolique passa dans ses petits yeux :
- Agathe n'est pas une jeune fille, répondit-il, elle n'a pas de mari, mais plusieurs enfants à sa charge.
- C'est possible, avoua le pasteur, mais il s'agit davantage d'une question de principe que de quelques couronnes. S'il l'une a été augmentée, toutes voudront la même chose […] Vous ne comprenez apparemment pas…
Johannes l'interrompit :
- Je comprends que vous êtes une bande de couillons radins, qui ne veulent pas donner aux autres le salaire qu'ils méritent. Vous ornez vos petites âmes mesquines d'épiciers de décorations que vous fabriquez vous-mêmes (pp.186-187) »

Le roman est empli du terrible souvenir disjoint d'un viol et d'une violence conjugale, cette dernière due à l'emprise excessive d'alcool. Karale, le pourvoyeur ( mari ) de la mère de Soré, était un homme bon que l'alcool corrompait et rendait méconnaissable : « Karale se leva. Il se posa devant elle, silencieux et menaçant. Elle ne leva pas le regard, elle n'osait pas rencontrer ses yeux. Mais elle vit le pied qu'il balança contre elle et essaya de se détourner. Sa lourde botte frappa sa hanche droite et il y eut un bruit d'os brisé. Il se pencha et la souleva du sol. Puis il lui frappa le visage de son poing serré. Maria de cria pas, car son cri aurait réveillé Soré. Elle gémit faiblement et essaya de se maintenir debout en s'appuyant sur le bord de la table. Elle savait qu'il cesserait bientôt de la frapper, que cette terrible méchanceté disparaîtrait aussi vite qu'elle avait surgi. Lorsqu'il la lâcha, elle s'écroula par terre. Elle tenta de s'écarter en rampant mais une effroyable douleur à la hanche la transperça. Le cri qu'elle poussa fit flamber la rage de Karale. Il la cogna du pied sur la bouche et l'embout de fer de la botte déchira son visage de la mâchoire inférieure jusqu'à l'œil (pp.24-25) »…

La blessure, profonde, sépara le couple, ainsi que la mère de sa fille, car ses blessures et sa défiguration rendaient impossible la garde de son enfant. Mais son témoignage, des années après, n'en reste pas moins poignant et empli d'une grande humanité : « cela m'a pris bien des années de m'habituer à ma bouche tordue, à ma démarche ridicule et claudicante, qui est due à une hanche écrasée, et encore plus à mon œil aveugle, sans doute ce qui me manque le plus. Mais maintenant je me regarde volontiers dans la glace. Je me suis habituée à mon nouveau visage, car je sais que derrière ce visage, c'est toujours Maria inchangée. Aussi, je vous demande de me regarder comme me regardent les enfants. Avec curiosité et étonnement. Et de ne pas avoir pitié de moi ; car je n'en ai pas besoin (p.142) »…

Gilles de ROKHA

© 2004-2007 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR) : Archivé édition N°31 : 01.VIII.04

* * *

[355]   LIVRES > LITTERATURE / genres > Roman   
 
  LITTELL Robert - La Compagnie  Roman 
4 : 16.VII.04
LITTELL Robert :
La Compagnie
3 0
2 0
 

La CIA comme on ne l'a jamais vue : fonctionnement et évolution depuis la fin de la seconde guerre mondiale au début des années 90 avec le putsch manqué contre Gorbatchev. Un roman d'espionnage passionnant, qui mêle habilement histoire et fiction... »»»

 
  GUILLEBON Swann de - Farang  Roman 
2 : 16.VI.04
GUILLEBON Swann de :
Farang
1 0
2 0
 

Premier roman. Une rare et excellente surprise : le livre est abouti, et l'histoire louvoie adroitement entre le monde médical, la mafia, et les amoureux de la Thaïlande. Le style, concis et ferme, révèle ici un auteur mûr et perspicace, doté d'une plume sûre et riche, tendre et drôle. »»»

 
 
NESBO Jo - Rue Sans-Souci VARGAS Fred - Sous les vents de Neptune GEIGER Arno - Le vieux Roi en son Exil NILSEN Tove - Gestations STAALESEN Gunnar - Pour le Meilleur et pour le Pire OLMI Véronique - La Pluie ne change rien au désir
 
 
[25]   LITTERATURES / pays > GERMANO-NORDIQUE > Danemark   
 
  DAVIDSEN Leif - La Chanteuse Russe  Danemark 
19 : 01.V.05
DAVIDSEN Leif :
La Chanteuse Russe
2 0
1 1
 

Moscou, 1987 : deux femmes assassinées, l'une est employée à l'Ambassade du Danemark. Le diplomate Jack Andersen collabore avec les autorités russes, entre une vie privée décousue et des déboires avec la pègre locale. Un roman réussi comme témoignage documenté… »»»

 
  DAVIDSEN Leif - La Photo de Lime  Roman 
19 : 01.V.05
DAVIDSEN Leif :
La Photo de Lime
2 0
0 1
 

Peter Lime : photographe réputé et paparazzo à ses heures ( auteur d'une ancienne et indélicate photo de Jackie Kennedy dénudée ), mais on s'apprête à lui faire payer très cher son indiscrétion. Un roman très complet mêlant la photo à la Stasi, aux espions, au franquisme… »»»

 
 
DAVIDSEN Leif - L'Ennemi dans le Miroir RIEL Jorn - La Maison des Célibataires FOGTDAL Peter H. - Le Front Chantilly HOVE Peder - Un Jour en Mars RIEL Jorn - La Faille RIEL Jorn - La Circulaire et autres racontars
 
 
[4]   MONDE SYNOPTIQUE > ANT/ARCTIQUE > Groenland   
 
  RIEL Jorn - Heq  Roman 
31 : 01.VIII.04
RIEL Jorn :
Heq
2 0
2 1
 

1er volet de la trilogie Le chant pour celui qui désire vivre. Excellente introduction au monde Inuit autour de l'an 1000 entre le Canada arctique et le Groenland, avec récits de longs voyages, survie en milieu hostile, chamanisme, chasse, rixes, amours, enlèvements… Superbe. »»»

 
  OLLIVIER-HENRY Jocelyne - Sila Naalagaavok  Ethnologie 
9 : 01.IX.04
OLLIVIER-HENRY Jocelyne :
Sila Naalagaavok
1 1
0 0
 

Evocation des deux séjours à Siorapaluk, le plus septentrional village du Groenland, en 1990-91 et 1994-95. Parlant le dialecte nord-groenlandais, l'exploratrice parvint à trouver sa place dans cette minuscule population du bout du monde. Avec un cahier de photos couleurs. »»»

 
 
RIEL Jorn - Le Jour avant le Lendemain RIEL Jorn - Arluk
 
 

     
Du même auteur
RIEL Jorn
 
RIEL Jorn - La Circulaire et autres racontarsRIEL Jorn - Le garçon qui voulait devenir un être humain
RIEL Jorn - Le Jour avant le LendemainRIEL Jorn - La Maison des Célibataires
RIEL Jorn - ArlukRIEL Jorn - Heq
RIEL Jorn - La FailleRIEL Jorn - Les ballades de Haldur et autres racontars
»»» Plus [10]
 
CHEZ CET EDITEUR :
nos préférés
 
NESBO Jo - Rouge-GorgeHOBAEK HAFF Bergljot - Le Prix de la Pureté
BENGTSSON Frans Gunnar - Orm le Rouge T.1-2NESBO Jo - Rue Sans-Souci
»»» Plus de choix [64]
 
ROMAN :
nos préférés
 
COULSON Joseph - Le Déclin de la LuneDURAN COHEN Ilan - Quatre romans de l’existence
NESBO Jo - Rouge-GorgeTOUSSAINT Jean-Philippe - Faire l’amour
EMECHETA Buchi - La Cité de la DècheLAXNESS Halldor Kiljan - La Saga des Fiers-à-Bras
STUDART Heloneida - Les Huit CahiersDAVIDSEN Leif - La Photo de Lime
»»» Plus de choix [23]
 
ROMAN :
dernières entrées
 
RICHARD Mathias - Machine dans têteLONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court
MEZARIGUE Laure - L’AgrémentCONRADO Julio - C’était la Révolution
TOUSSAINT Jean-Philippe - Faire l’amourDURAN COHEN Ilan - Quatre romans de l’existence
GEIGER Arno - Le vieux Roi en son ExilNOOTEBOOM Cees - Dans les montagnes des Pays-Bas
 
DANEMARK :
dernières entrées
 
DAVIDSEN Leif - L’Epouse inconnueBAGGESEN Jens - Le Labyrinthe
HOVE Peder - Un Jour en MarsSTRUNGE Michael - Connaissez-moi par mon Inconnu
DAVIDSEN Leif - L'Ennemi dans le MiroirREUTER Bjarne - Le Menteur d'Ombrie
DAVIDSEN Leif - La Chanteuse RusseDAVIDSEN Leif - La Femme de Bratislava
 
GROENLAND :
dernières entrées
 
OLLIVIER-HENRY Jocelyne - Sila Naalagaavok
 
 
Barèmes | Charte | Chroniquer | Echos | Equipe | Legal | Soutien | Plan du site
 

© 2004-2008 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR)