N° 49
 
ACCUEIL - SOMMAIRE

dossier :

confluences :

ARTICLES    ENTRETIENS
A VOIR    LIVRES
CD    DVD
 
AIDEARCHIVES
ArtsLivres EDITION
ECRIVAINS
SALON
ARTS
EXPOS
MUSEO
ARCHEO
HISTOIRE
PIONNIERS
ANTHROPO
MYTHES
PSYCHO
SF
BD-MANGA
TOKUSATSU
culture/politique/sciences
   
KOUNEN Jan - Carnets de voyages intérieurs GIMENO-PONS Vincent - Marché de la Poésie – Entretien N°2 CHAUVIN Marie-Agnès - Devenez Androgyne, ça ira mieux DORST Tankred - Moi, Feuerbach RICHARD Mathias - Machine dans tête LONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court BOUHLAL Siham - Anefgou ou la mort subite du nourrisson STROH Olivier - Qui dirige le monde ?
 
Enregistrez vos MENUS
THEMATIQUES
Nos SPECIALITES
MONDE SYNOPTIQUE
AMERIQUES
LITTERATURES / pays
LIVRES
DISQUES
META-RUBRIQUES
 
 
 
 


 
 
 
YOSHIMURA Akira - La Guerre des Jours LointainsYOSHIMURA Akira
La Guerre des Jours Lointains
Titre original : Toi Hi no Senso
[31] Actes Sud
 
286 pages - 22 €
ISBN 10: 2-7427-5162-9
3
2 0
1 0
explication
du barème
ArtsLivres
TexteIconographiePertinenceObjet
 Informatif/Intéressant
 Pagination > 450 p.
 Historicisant
 Universitaire
 Appareil critique
 Cartes
 Dessins / Croquis
 Photos / Reproductions
 Quadrichromie
 Griffe originale
 Concision
 Cohérence
 Esprit / Génie
 Pluridisciplinaire
 Sujet original
 Cartonné / Relié
 Grand format
 Papier spécial
 Maquette / Typographie
 Autres / Cachet

Japon, 1945 : le jeune officier Kiyohara est recherché par les Alliés pour avoir décapité un pilote de B29, ces héros qui ont tué des dizaines de milliers de civils japonais… Commence une longue fuite, mêlée de rappels historiques et factuels. Un roman historique et intimiste remarquable.

Le Fugitif

Pendant la Seconde Guerre mondiale, à Fukuoka au nord-ouest de Kyūshū, Kiyohara Takuya était « responsable de la coordination des informations de la zone aérienne de défense [et] l’officier du quartier général qui avait le plus de connaissances au sujet des B29 (p.53) ». Le 16 juin 1944, les bombardiers B29 commençaient à pilonner le pays. Le 15 août 1945, peu après l’intervention radiophonique de l’empereur qui annonçait la reddition du pays, le colonel de l’armée de l’ouest ordonna l’exécution immédiate de dix-sept prisonniers américains, au cours de laquelle Takuya décapitait un aviateur.

La guerre finie, le Japon vaincu, et les forces alliées occupant le pays, Takuya apprend qu’il est recherché pour crime de guerre : « en prenant conscience de cette menace de mort, Takuya réalisa que sa propre guerre n’était pas encore terminée (p.27) », et comprend qu’il doit fuir « jusqu’à sa mort (p.33) ». Commence alors pour lui une longue errance, se fondant à la population, changeant son nom et son passé, mais la crainte d’être reconnu et la peur de la mort l’obsèdent : « il sentait que la colère intérieure qu’il avait éprouvée à l’égard des largages répétés de bombes incendiaires américaines s’était progressivement atténuée, tandis que la frayeur seule grandissait de jour en jour. La peur qu’il éprouvait à l’idée de la pendaison était l’unique raison de sa fuite (p.179) ».

Rigueur historique et Drame intimiste

Yoshimura Akira réussit admirablement à mêler l’Histoire à celle de Takuya, relatées à travers sa vie, ses angoisses et ses observations, sans arrière-plan historique puisque Takuya est un protagoniste malheureux d’un drame national autant que d’une détresse personnelle. Sa rigueur et sa minutie soulignent l’ampleur de la tragédie, avec une humanisation grâce à l’expression des sentiments éprouvés par Takuya.

Dans le chaos de la guerre, tout semble paradoxalement soigneusement ordonné : le rapport des bombardements avec parfois le détail heure par heure de la progression et le nombre des avions américains, les villes et foyers détruits, le nombre de morts et de blessés… Le 6 août 1945, peu après 8h Takuya entend « un curieux bruit, comme si on déchirait du papier, aussitôt suivi d’un choc étrange qui fit vibrer l’air autour de lui […] le bruit était différent d’une bombe qui explose. Il pensa qu’il s’agissait d’un lointain coup de tonnerre (p.81) » : nul au Japon ne sait encore que la première bombe nucléaire venait d’exploser sur Hiroshima…

Horreurs et Paradoxes de la Guerre

Toute guerre charrie son lot d’horreurs : dans ce Japon à feu et à sang, tout n’est plus que ruines et désolation. Les bombes incendiaires aveugles rayent populations et villes entières de la carte, violant ainsi le code de la guerre ; mais qui s’en soucie dans le vacarme des bombardements ?

Devant la force phénoménale du déploiement maritime et aérien des Américains, les attaques suicides du cuirassé Yamato échouent. Et face à ces destructions sans pitié, l’hostilité des villageois grandit et ils n’hésitent plus à capturer et frapper les aviateurs américains… Après la destruction de Fukuoka, ils réclament tous la mort des prisonniers épargnés par les bombardements, à l’abri au quartier général nippon : il y a plus de haine chez eux que chez Takuya.

Avec la défaite, Takuya réalise qu’il n’a plus de travail, or les prix flambent, le marché noir et les vols se développent, et on craint les épidémies de typhus. Les moyens de communications coupés, l’approvisionnement se fait rare et la famine commence… Mais quand les Américains distribuent depuis l’arrière de leurs camions, chewing-gums, chocolats et cigarettes, les gens s’y précipitent : on accepte l’ennemi tant haï quand on manque de tout… Et peu à peu, le monde se focalise sur les condamnations de Japonais, oubliant les milliers de morts et les ravages des villes détruites, comme si la guerre n’était soudainement plus qu’un lointain souvenir…

Etre ou ne pas être Criminel de Guerre

Le livre pose la question, toujours d’actualité : tuer sous les ordres fait-il d’un soldat un criminel, « un ennemi de l’humanité, un détestable monstre de violence (p.150) » ? Takuya n’a fait qu’obéir, il n’éprouve ni colère ni peur devant ce paradoxe qu’il ne comprend pas : « du côté des forces alliées, les soldats qui avaient tué des civils japonais étaient considérés comme des héros, alors que l’on voulait une mort offensante pour eux, les vaincus (p.32) ». C’est toute la question des partis pris, comme aujourd’hui encore malheureusement avec les morts de quelques Occidentaux en Irak ou en Israël, masquant celles de centaines de civils Irakiens et Palestiniens…

Accusés, les responsables d’exécutions nient en avoir donné l’ordre, et rejettent la faute sur leurs subordonnés. Lorsqu’il n’y a plus d’uniforme, de pouvoir et d’autorité, seuls restent des individus isolés avec la peur de mourir, et chacun pour soi pour sauver sa peau.

Rencontre avec un Homme remarquable

Yoshimura Akira a réussi un roman qui tient le lecteur en haleine : le style, précis et direct, sans logorrhée, mentionne chaque détail de la progression de l’histoire. Les descriptions de scènes insoutenables, telles les expérimentations humaines ou les décapitations, ne versent jamais dans des digressions morbides : les faits suffisent à provoquer le malaise. Bref, l’auteur ‘n’en rajoute pas’.

Toujours impartial et factuel, il n’accuse ni ne défend quiconque, et renvoie à notre propre questionnement : qu’aurions-nous fait à la place de Takuya ? Il livre les interrogations d’un homme isolé qui veut échapper à son destin, conscient pourtant de ses actes : « jusqu’au bout il resterait un homme ayant décapité un soldat américain (p.279) ».

La Traduction

On peut donc saluer le travail de Rose-Marie Makino-Fayolle, l’excellente traductrice de Yoko Ogawa, dont les notes linguistiques, historiques et géographiques si nécessaires à la compréhension de l’histoire ont instructivement clarifié la lecture. Mais une carte du Japon aurait été la bienvenue pour suivre le périple du jeune Takuya comme le récit historique des bombardements.

ArtsLivres

© 2004-2007 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR) : Archivé édition N°8 : 16.IX.04

* * *

[355]   LIVRES > LITTERATURE / genres > Roman   
 
  LITTELL Robert - La Compagnie  Roman 
4 : 16.VII.04
LITTELL Robert :
La Compagnie
3 0
2 0
 

La CIA comme on ne l'a jamais vue : fonctionnement et évolution depuis la fin de la seconde guerre mondiale au début des années 90 avec le putsch manqué contre Gorbatchev. Un roman d'espionnage passionnant, qui mêle habilement histoire et fiction... »»»

 
  GUILLEBON Swann de - Farang  Roman 
2 : 16.VI.04
GUILLEBON Swann de :
Farang
1 0
2 0
 

Premier roman. Une rare et excellente surprise : le livre est abouti, et l'histoire louvoie adroitement entre le monde médical, la mafia, et les amoureux de la Thaïlande. Le style, concis et ferme, révèle ici un auteur mûr et perspicace, doté d'une plume sûre et riche, tendre et drôle. »»»

 
 
BOYLE Tom Coraghessan - Le Cercle des Initiés BIZOT Véronique - Les Jardiniers CIARAN Carson - Le thé au trèfle GIONO Jean - Un Roi sans Divertissement GUILLEBAUD Catherine - La Fille du Bar STAALESEN Gunnar - La Femme dans le Frigo
 
 
[13]   LITTERATURES / pays > ASIE > Japon   
 
  BELLATIN Mario - Shiki Nagaoka : un nez de fiction  Littérature 
16 : 16.II.05
BELLATIN Mario :
Shiki Nagaoka : un nez de fiction
2 0
1 2
 

Courte et ravissante biographie de l'emblématique écrivain Shiki Nagaoka ( 1867 - 1902 ) qui, après maîtriser l'anglais et le français, se fit novice bouddhiste puis tenancier d'un kiosque photographie. Ouvrage soigné avec 32 planches photographiques en noir et blanc. »»»

 
  OBA Minako - Larmes de Princesse  Roman 
26 : 07.V.06
OBA Minako :
Larmes de Princesse
2 0
1 0
 

Un roman autour d'amours ancillaires passées et présentes : les divers personnages partagent des liens de sang ou de parenté civile, sur fond de suicides ou de graves blessures, permettant à l'auteur de remarquables développements sur les psychologies masculine et féminine. »»»

 
 
SHIMAZAKI Aki - Hotaru DESCHÊNES Dominic - SUNAHARA Marie - D’Ambre et de Fleurs INOUE Yasushi - Le Maître de Thé YOSHIYUKI Junnosuke - Jusqu'au Soir PETIT Bertrand – YOKOYAMA Keiko - L’Adieu au Samouraï OGAWA Yōko - Amours en marge
 
 
[12]   MONDE SYNOPTIQUE > JAPON > Littérature   
 
  BELLATIN Mario - Shiki Nagaoka : un nez de fiction  Littérature 
16 : 16.II.05
BELLATIN Mario :
Shiki Nagaoka : un nez de fiction
2 0
1 2
 

Courte et ravissante biographie de l'emblématique écrivain Shiki Nagaoka ( 1867 - 1902 ) qui, après maîtriser l'anglais et le français, se fit novice bouddhiste puis tenancier d'un kiosque photographie. Ouvrage soigné avec 32 planches photographiques en noir et blanc. »»»

 
  OBA Minako - Larmes de Princesse  Roman 
26 : 07.V.06
OBA Minako :
Larmes de Princesse
2 0
1 0
 

Un roman autour d'amours ancillaires passées et présentes : les divers personnages partagent des liens de sang ou de parenté civile, sur fond de suicides ou de graves blessures, permettant à l'auteur de remarquables développements sur les psychologies masculine et féminine. »»»

 
 
FUJII Kunihiko - La Ronde des Haïku RIKYU - Poèmes du Thé OGAWA Yoko - Une Parfaite Chambre de Malade	YOSHIYUKI Junnosuke - Jusqu'au Soir ANTHOLOGIE POETIQUE - Le Saké, la Lune et l’Amour OGAWA Yōko - Amours en marge
 
 
[20]   THEMATIQUES > CONFLITS & GUERRES > World War II   
 
  STROH Olivier - L’art contre la guerre  Peinture 
47 : 17.VIII.12
STROH Olivier :
L’art contre la guerre
 

Après 1945, la Littérature tenta de rendre l’indicible, tel l’Art qui a toujours sondé les tréfonds de l’âme humaine, capable du pire si obsédée par la haine. Lecture de trois œuvres, différentes et visionnaires, sur les ravages du nazisme, par trois artistes : Heartfield, Nussbaum et Boltanski. »»»

 
  MURPHY David E. - Ce que savait Staline  Histoire 
31 : 13.XII.06
MURPHY David E. :
Ce que savait Staline
3 0
2 0
 

L’Opération Barberousse, magistralement ourdie par Hitler, permit à l’Allemagne d’envahir l’URSS et violer leur Pacte de non-agression. Documents à l’appui, cet ex-agent de la CIA montre comment les personnalité et pouvoir de Staline furent seuls coupables du désastre annoncé. »»»

 
 
WERTH Léon - 33 jours MAURICE Violette - N.N. / Ecrire, résister RUZOWITZKY Stefan - Les Faussaires (2008) DREYFUS Jean-Claude - Souvenirs lointains de Buchenwald et Dora FRENAY Henri - La Nuit finira BOR Josef - Le Requiem de Terezin
 
 

     
CONFLITS 1939-1953
 
RIOTTA Gianni - AlboradaFOGTDAL Peter H. - Le Front Chantilly
NESBO Jo - Rouge-GorgeHWANG Sok-Yong - L'Invité
PIERSON Frank - ConspiracyBEVILACQUA Alberto - La Pâque Rouge
 
CHEZ CET EDITEUR :
nos préférés
 
DE POLI Aldo - BibliothèquesLARSSON Stieg - Les Hommes qui n’aimaient pas les Femmes
DURAN COHEN Ilan - Quatre romans de l’existence
 
ROMAN :
nos préférés
 
HOBAEK HAFF Bergljot - Le Prix de la PuretéRIEL Jorn - Heq
TOUSSAINT Jean-Philippe - Faire l’amourLITTELL Robert - La Compagnie
GUALDE Norbert - Ce que l'Humanité doit à la FemmeSERAPHIN Danièle - Un si vieil Amour
SCARBOROUGH Dorothy - Le VentYOSHIMURA Akira - La Guerre des Jours Lointains
»»» Plus de choix [23]
 
ROMAN :
dernières entrées
 
RICHARD Mathias - Machine dans têteLONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court
MEZARIGUE Laure - L’AgrémentCONRADO Julio - C’était la Révolution
TOUSSAINT Jean-Philippe - Faire l’amourDURAN COHEN Ilan - Quatre romans de l’existence
GEIGER Arno - Le vieux Roi en son ExilNOOTEBOOM Cees - Dans les montagnes des Pays-Bas
 
JAPON :
dernières entrées
 
DESCHÊNES Dominic - SUNAHARA Marie - D’Ambre et de FleursFUJII Kunihiko - La Ronde des Haïku
OBA Minako - Larmes de PrincesseYOSHIYUKI Junnosuke - Jusqu'au Soir
OGAWA Yoko - Une Parfaite Chambre de Malade	ANTHOLOGIE POETIQUE - Le Saké, la Lune et l’Amour
RIKYU - Poèmes du ThéINOUE Yasushi - Le Maître de Thé
 
LITTERATURE :
dernières entrées
 
FUJII Kunihiko - La Ronde des HaïkuOBA Minako - Larmes de Princesse
YOSHIYUKI Junnosuke - Jusqu'au SoirOGAWA Yoko - Une Parfaite Chambre de Malade
ANTHOLOGIE POETIQUE - Le Saké, la Lune et l’AmourRIKYU - Poèmes du Thé
BELLATIN Mario - Shiki Nagaoka : un nez de fictionINOUE Yasushi - Le Maître de Thé
 
 
Barèmes | Charte | Chroniquer | Echos | Equipe | Legal | Soutien | Plan du site
 

© 2004-2008 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR)