N° 49
 
ACCUEIL - SOMMAIRE

dossier :

confluences :

ARTICLES    ENTRETIENS
A VOIR    LIVRES
CD    DVD
 
AIDEARCHIVES
ArtsLivres EDITION
ECRIVAINS
SALON
ARTS
EXPOS
MUSEO
ARCHEO
HISTOIRE
PIONNIERS
ANTHROPO
MYTHES
PSYCHO
SF
BD-MANGA
TOKUSATSU
culture/politique/sciences
   
KOUNEN Jan - Carnets de voyages intérieurs GIMENO-PONS Vincent - Marché de la Poésie – Entretien N°2 CHAUVIN Marie-Agnès - Devenez Androgyne, ça ira mieux DORST Tankred - Moi, Feuerbach RICHARD Mathias - Machine dans tête LONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court BOUHLAL Siham - Anefgou ou la mort subite du nourrisson STROH Olivier - Qui dirige le monde ?
 
Enregistrez vos MENUS
THEMATIQUES
Nos SPECIALITES
MONDE SYNOPTIQUE
AMERIQUES
LITTERATURES / pays
LIVRES
DISQUES
META-RUBRIQUES
 
 
 
 


 
 
 
MINIERE Isabelle - Un Couple OrdinaireMINIERE Isabelle
Un Couple Ordinaire
 
[3] Dilettante (Le)
 
189 pages - 14,50 €
ISBN 10: 2-84263-113-7
3
2 0
1 0
explication
du barème
ArtsLivres
TexteIconographiePertinenceObjet
 Informatif/Intéressant
 Pagination > 450 p.
 Historicisant
 Universitaire
 Appareil critique
 Cartes
 Dessins / Croquis
 Photos / Reproductions
 Quadrichromie
 Griffe originale
 Concision
 Cohérence
 Esprit / Génie
 Pluridisciplinaire
 Sujet original
 Cartonné / Relié
 Grand format
 Papier spécial
 Maquette / Typographie
 Autres / Cachet

Brillant portrait de la vacuité naissante dans un couple qui se délite inexorablement : Benjamin parce qu'il n'est pas le fonceur ni l'étalon que Béatrice désire, elle parce qu'elle lui fait du chantage affectif, ordonne et rationalise à sa convenance pour maintenir son pouvoir.

Tout couple a ses frictions et ses doutes, surtout s'il est jeune et sans grande expérience. La vie à deux s'apprend avec introspection et écoute de l'autre, selon sa sensibilité et ses épreuves vécues, selon ses objectifs de vie et ses moyens. Ce roman est émaillé de piques, querelles domestiques, retournements d'arguments et jeux de mots faciles mais cohérents avec les scènes décrites. Mais ici, dès les premières pages, le ton est donné à l'occasion d'un achat de table :
« - Benjamin, je voudrais qu'on décide tous les deux. J'en ai assez de décider toute seule.
Elle dit cela chaque fois, mais si je ne décide pas la même chose qu'elle, c'est toute une histoire. Je n'aime pas les histoires. Je n'aime pas les cris non plus (p.16) ».

Des histoires pour une Histoire…

C'est que c'est Béatrice qui porte la culotte, et elle ne manque pas une occasion de le critiquer ( il conduit mal, il ne sait pas ce qu'il veut, il faut qu'il se remette en cause, etc. ). Elle est tout le temps à distribuer ses ordres, parce qu'il est effacé et moins ambitieux qu'elle et ses amies ne le souhaitent. Même sa mère s'étonnait qu'elle ait pu poser ses regards sur lui : « tu as de la chance qu'elle t'ait remarqué, avec la classe qu'elle a ! Comment as-tu réussi à lui plaire ? (p.48) »… Mais tout ce que désire Benjamin est de vivre heureux et en paix pour voir grandir sa petite fille Marion. L'auteur a d'ailleurs su rendre les réponses délicieusement enfantines de Marion, et on comprend que le père fonde à les entendre autant qu'à voir la bouille mignonne de sa fille. C'est pourquoi, lui qui est pharmacien pourtant, tient tant à éviter les tracas d'une possible gestion d'officine que son entourage le pousse à acheter, à commencer par Béa.

Mais Béatrice ne supporte pas ce diminutif dans sa bouche, ça fait trop « B.A. », et en colère, elle ne fait pas de bonnes actions. Pas plus qu'elle ne supporte qu'il dise « mon petit amour » à Marion, car l'expression est 'incestueuse'… Elle lui intime de lui faire l'amour pour se faire pardonner… Mais Béatrice, trop crue ou trop vulgaire, est plutôt un éteignoir pour un mari qui désire avant tout tendresse et sérénité ; il veut faire l'Amour, pas du sport…

Béatrice est donc une forte tête avec opinion cliché sur tout : elle aime avoir pignon sur rue et travestit les arguments pour cadrer avec sa pensée. Les échanges du couple tournent donc vite au dialogue de sourds. Béatrice est impulsive et joue volontiers du chantage affectif, menaçant de repartir seule en Guadeloupe avec Marion. Et la belle-mère en rajoute naturellement une louche.

Le Jour et la Nuit

Benjamin souffre donc de la situation, lui si serviable avec tout le monde : il a d'ailleurs du mal a dire simplement 'non', mais son ami et patron Aimé lui dit comment commencer à mettre des limites. Alors il suit ses conseils, et ça marche du tonnerre au boulot. En revanche, à la maison, Bea fait un drame de chaque non de Ben : que la soumission des femmes au mari est révolue, qu'une femme a le droit de refuser et de donner son opinion, que Ben doit aller chez le psy et se remettre en cause, etc.

Dans cette description de couple mal marié en dépit des apparences, ce sont les petits riens qui ouvrent les yeux à Benjamin. Sa femme l'a épousé pour une douloureuse raison : « j'ai compris peu à peu, sans pouvoir rien y changer. Les dés étaient jetés. La réponse était là, tout entière à la question : parce que j'étais terne. Je ne risquais pas de lui faire de l'ombre (p.48) ». A une altercation, il le lui dit : « ce n'est pas de l'amour, tu confonds, c'est de la possession. Tu te fais des illusions : tu ne m'aimes pas, tu veux seulement que je t'appartienne, que je t'obéisse (p.182) »…

Malgré cela, Benjamin reste lucide et bon prince : « ma femme est belle, intelligente, et je suis malheureux. Beaucoup de gens voudraient ma place dans la vie, dans mon lit, et je suis malheureux. Je suis un privilégié, et je suis malheureux. Le pire, c'est que je n'en ai même pas honte (p.148) […] je n'ai d'ailleurs jamais douté de son intelligence, je l'ai plutôt redoutée… Si elle avait été moins maligne, je me serais peut-être trouvé un peu moins vide, un peu moins creux (p.174) ». Mais il se sent prisonnier de sa geôlière, qui a aussi pris quelques devants, et bien vérifié qu'elle aurait le Droit pour elle en cas de divorce.
Voilà donc un roman fin et didactique, à conseiller aux (très) jeunes couples.

Philippe CESSE

© 2004-2007 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR) : Archivé édition N°22 : 21.IX.05

* * *

[355]   LIVRES > LITTERATURE / genres > Roman   
 
  LITTELL Robert - La Compagnie  Roman 
4 : 16.VII.04
LITTELL Robert :
La Compagnie
3 0
2 0
 

La CIA comme on ne l'a jamais vue : fonctionnement et évolution depuis la fin de la seconde guerre mondiale au début des années 90 avec le putsch manqué contre Gorbatchev. Un roman d'espionnage passionnant, qui mêle habilement histoire et fiction... »»»

 
  GUILLEBON Swann de - Farang  Roman 
2 : 16.VI.04
GUILLEBON Swann de :
Farang
1 0
2 0
 

Premier roman. Une rare et excellente surprise : le livre est abouti, et l'histoire louvoie adroitement entre le monde médical, la mafia, et les amoureux de la Thaïlande. Le style, concis et ferme, révèle ici un auteur mûr et perspicace, doté d'une plume sûre et riche, tendre et drôle. »»»

 
 
CONNELLY Michael - La Défense Lincoln MAÏ Franca - L'Ultime Tabou CIARAN Carson - Le thé au trèfle TESTA Bruno - Dépression Tropicale BOYLE Tom Coraghessan - Le Cercle des Initiés NILSEN Tove - Gestations
 
 
[236]   LITTERATURES / pays > FRANCOPHONE > France   
 
  GODARD Henri - Une Grande Génération  Création 
1 : 01.VI.04
GODARD Henri :
Une Grande Génération
3 0
1 0
 

Un recueil d'essais stimulants et enrichissants où ce professeur d'université, qui enseigna à la Sorbonne, analyse l'impact de l'Histoire sur la littérature : comment l'expérience de la Grande Guerre insuffla la nécessité, chez certains écrivains, d'un changement d'écriture ? »»»

 
  SERAPHIN Danièle - Un si vieil Amour  Roman 
14 : 21.IX.05
SERAPHIN Danièle :
Un si vieil Amour
1 0
2 0
 

Remarquable roman sur l'éventail des sentiments et des contrariétés de l'amour. En retrouvant les lettres de ses parents et grands-parents, Emma revit l'évolution de leurs relations, de la passion à la haine : c'est une douleur, les parents sont si jeunes et si vivants lorsqu'elle lit (p.95). »»»

 
 
MIZON Luis - L’Oreiller d’Argile MEZARIGUE Laure - L’Agrément BILLY Alain - Les Amandes PERROS Georges - Correspondance 1966-1977 MALTE Marcus - Intérieur Nord VARGAS Fred - Sous les vents de Neptune
 
 

     
Du même auteur
MINIERE Isabelle
 
MINIERE Isabelle - Cette nuit-là
 
ROMAN :
nos préférés
 
LAXNESS Halldor Kiljan - Gens IndépendantsYOSHIMURA Akira - La Guerre des Jours Lointains
DURAN COHEN Ilan - Quatre romans de l’existenceEMECHETA Buchi - La Cité de la Dèche
NESBO Jo - Rouge-GorgeLARSSON Stieg - Les Hommes qui n’aimaient pas les Femmes
SCARBOROUGH Dorothy - Le VentDAVIDSEN Leif - La Chanteuse Russe
»»» Plus de choix [24]
 
ROMAN :
dernières entrées
 
RICHARD Mathias - Machine dans têteLONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court
MEZARIGUE Laure - L’AgrémentCONRADO Julio - C’était la Révolution
TOUSSAINT Jean-Philippe - Faire l’amourDURAN COHEN Ilan - Quatre romans de l’existence
GEIGER Arno - Le vieux Roi en son ExilNOOTEBOOM Cees - Dans les montagnes des Pays-Bas
 
FRANCE :
dernières entrées
 
RICHARD Mathias - Machine dans têteLONGUESPE Bertrand - Le temps de rêver est bien court
MEZARIGUE Laure - L’AgrémentARCHENOULT Alexandre - La Lune
HUYSMANS Joris-Karl - Trois PrimitifsTOUSSAINT Jean-Philippe - Faire l’amour
STROH Olivier - Le Prince PhilippeDURAN COHEN Ilan - Quatre romans de l’existence
 
 
Barèmes | Charte | Chroniquer | Echos | Equipe | Legal | Soutien | Plan du site
 

© 2004-2008 - Les Beaux Esprits Se Rencontrent (LBESR)